Molag Bal

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Molag Bal
Description de l'image  molag_bal.jpg.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Le Conspirateur ou Roi du Viol
Groupe divin Daedra
Fonction principale Princesse daedrique du viol, de la domination et de l'esclavage
Fonction secondaire Père du vampirisme et de la nécromancie
Représentation sexuée Masculin
Résidence Havreglace
Famille
Conjoint(es) Vivec
Enfant(s) Baar Dau,Molag Grunda
Symboles
Jour d'invocation 20 Soirétoile
Description de l'image  SYMmolag.jpg.

Molag Bal est un Prince daedrique (ou une Princesse daedrique à l'occasion), dit Le Conspirateur, ou Roi du Viol[1].

Sur le plan divin

Molag Bal, dont la sphère est la domination et l'esclavage des mortels, dont le désir est de moissonner les âmes et de les attirer sous sa coupe en semant discorde et tension dans les royaumes mortels.— Auteur inconnu, Le livre des Daedra

Son royaume est nommé Havreglace, qui semble être une mauvaise satire de Nirn, fait pour être désagréable, grotesque et ne répondant à aucune logique[2].

Les daedroths le peupleraient ; de même, a été mentionnée la présence de "créatures gélatineuses"[3].

En tant que Roi du Viol, il possède un très grand nombre d'enfants, mortels ou immortels, monstruosités ou pas.

Il a notamment une fille: Molag Grunda, une ombre ailée, ces créatures volantes étant pourtant connues pour être les servantes d'Azura[4].

Azura est justement l'alliée de Molag Bal ; cependant qu'il est en guerre contre Ebonarm, Méphala et Boéthia il voue une haine viscérale envers Arkay.

Influences sur Nirn

Son jour d'invocation est le 20 Soirétoile.

Cultes

Toutes les créatures mortelles s'adresseront à lui. C'est le Moissonneur des Âmes.— Yushi, 3E 433

Bien que Molag Bal soit connu pour aimer faire subir diverses atrocités aux mortels et aux âmes perdues en Oblivion, son culte est extrêmement important.

Sanctuaires

On trouve des sanctuaires dédiés à Molag Bal sur tout Tamriel, particulièrement en Morrowind:

Tribunal

Dans le culte du Tribunal, Molag Bal est le premier des Quatre Coins de la Maison des Troubles, étant ainsi classé comme un "mauvais Daedra" par le Temple[5].

Selon Tholer Saryoni, Molag Bal aurait surveillé les ébats sexuels entre Boéthia et ses quatre-vingt-dix-neuf amants ayant donné naissance à Almalexia.

Molag Amur

Selon les sermons de Vivec, ce dernier et ses serviteurs rencontrent Molag Bal et ses légions.

Vivec et Bal se marient et copulent huit jours et huit nuits durant, pendant ces ébats il rend l'organe génital de Bal moins dangereux, ses serviteurs font de même avec les légions de Bal. À l'inverse, Bal et ses légions corrompent le sang de Vivec et de ses serviteurs[6].

De tous ces ébats nait une race de monstres de plusieurs milliers d'individus et la terre est corrompue pour devenir Molag Amur.

Vivec pleure en massacrant ses propres enfants et ses serviteurs, tous, jusqu'aux derniers, et il défait le seigneur daedrique[7].

Vampirisme et nécromancie

Légende de Lamae Bal

Selon la légende de Lamae Bal, pour se jouer d'Arkay Molag Bal viole une nédique. Cette dernière se transforme alors en vampire, la toute première.

Dans sa haine de ce qu'a fait le prince à son encontre, elle attaque un clan tout entier, massacrant les femmes, dévorant les enfants et violant les hommes. Ce massacre engendre les premiers vampires et morts-vivants[8].

Légende du Tribunal

Une autre version existe, selon une ancienne tradition de la doctrine du Temple, Molag Bal aurait donné naissance au tout premier vampire à partir de la dépouille d'un ennemi vaincu. Il existe plusieurs variantes de cette histoire, dans lesquelles l'adversaire malheureux est identifié comme étant un prince daedrique, un saint du Temple ou une puissante créature bestiale.

Ce mythe des origines du vampirisme est spécifique à Morrowind et ne se retrouve nulle part ailleurs dans les textes de l'empire[9].

Légende du Clan Volkihar

Harkon avec sa femme Valerica et sa fille Sérana, forment une puissante famille en Bordeciel. Par peur de la mort, il pousse sa famille à devenir des adeptes de Molag Bal afin de devenir des vampires. Il est dit que Harkon sacrifie un millier d'âmes au Prince Daedra au cours d'une cérémonie "dégradante" qui les transforme tous trois en seigneurs vampires au sang pur. Il ne faut pas confondre Vampire de sang pur et fille du Port-du-froid, Harkon n'a pas été victime de la cérémonie dégradante réservé aux femmes il y a donc une hiérarchie à faire entre Harkon puis Valerica et Séréna en terme de pureté[10].

Influences contemporaines

Ainsi Molag Bal est considéré comme étant le père du vampirisme[11] et de la nécromancie.

Manifestement satisfait de cette issue, Molag Bal n'a pas jugé bon d'inventer un remède au vampirisme, aussi doit-il négocier avec Vaernima pour en obtenir un.

Toujours dans le but de tourmenter les mortels, il crée les gemmes spirituelles, ce qui permet aux nécromanciens de capturer et modeler les âmes selon leurs propres souhaits[12].

Ainsi Molag Bal est révéré par les nécromanciens et vampires, et il est courant de trouver dans les repères de nécromanciens une icône du prince.

Artefacts

Il est le père de la Masse de Molag Bal, qui draine la force vitale de l'adversaire.

Invasions

Gilleval après sa destruction

Molag Bal se serait amusé à venir sur Nirn et à massacrer les mortels à de nombreuses reprises.

Il aurait notamment rasé Gilleval, une ville du Val-Boisé le 19 Clairciel 1E 2920[13].

Durant cette même année, Sotha Sil aurait conclu un pacte avec Molag Bal et sept autres princes daedriques : ces derniers ne doivent accepter que les invocations venant d'intermédiaires spécifiques tels que les sorcières et les ensorceleurs.

En 2E 578, il est invoqué par Mannimarco, lui permettant de revenir légalement sur Nirn. Il réussit alors à prendre le contrôle de l'Empire au travers de l'impératrice Clivia Tharn, ce qui mène à la guerre des Alliances de 2E 582. Il tente alors d'intégrer Nirn à son plan à l'aide d'Ancres noires. Cet évènement est appelé la Coalescence[4].

Molag Bal a depuis arrêté d'envahir Nirn : il ne le fait pas, même en 3E 433 durant la crise d'Oblivion alors que rien n'aurait pu l'en empêcher[14].

Notes et références

Apparitions

Références