Coalescence

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

La Coalescence est un événement qui s'est produit entre 2E 578 et 2E 582, lors de l'Interrègne. Il consiste en la tentative du Prince daedra Molag Bal de faire fusionner Nirn avec son propre plan, Havreglace. Des forces coalisées de Tamriel, soutenues par la Princesse daedra Méridia, parviennent finalement à repousser Molag Bal et mettre fin au processus de fusion entre Nirn et Havreglace.

Lors de cet évènement diverses forces daedriques, notamment Vaernima, Hircine ou encore Mehrunes Dagon tentent eux aussi d'envahir Tamriel, en vain. Toutefois la fin de la Coalescence provoque un appel d'air qui permet à la Triade de démarrer la Guerre Daedrique.

Les prémices

La Coalescence est un phénomène planifié de longue date par le Prince de la Domination et ses séides, et ses racines remonteraient à la chute de l'Empire.

L'Empire de Réman s'effondre en 2E 430 avec l'assassinat du Potentat Savirien-Chorak. Rapidement, des forces coalisées venant de la Crevasse et dirigées par Durcorach s'emparent du trône et tentent de rétablir par la force l'unité de l'Empire. Durcorach s'allie à la Maison Tharn, protectrice de longue date de l'Empire.

Après trois générations, la dynastie s'éteint et est remplacée en 2E 576 par Varen Aquilarios, un seigneur colovien. Manquant de légitimité, il est convaincu par Mannimarco d'assembler les Cinq Compagnons et d'aller chercher l'Amulette des rois. Deux ans plus tard, l'Amulette retrouvée, les Cinq Compagnons se rassemblent au sommet de la Tour d'or blanc et initient un rituel. Il s'agit cependant d'un piège tendu par Mannimarco.

Celui-ci pervertit le rituel destiné à permettre à l'Empereur Varen Aquilarios de porter l'Amulette des rois[1], fait disparaitre ce dernier et déclenche l'événement connu comme l'Éruption des âmes.

L'Éruption des âmes

Vague de morts-vivants lors de l'Éruption.

Ce qu'on appelle l'Éruption des âmes est en fait une grande série de mouvements et de catastrophes naturelles qui apparaissent en 2E 578.

Des choses étranges se produisent dans Tamriel. Les morts s'agitent dans leurs tombeaux. Des zombies et des créatures plus sinistres encore se rassemblent aux quatre coins du territoire[2], à chaque fois plus nombreux. Les hivers sont de plus en plus rudes et les récoltes pourrissent sur pied. Les êtres mystiques souffrent de cauchemars et de visions funestes[3].

Une explosion ésotérique dans la Cité Impériale[4] produit une série d'ondes de chocs jusqu'aux confins de Nirn. Des mages meurent ou sombrent dans la folie. Des cataclysmes et des catastrophes climatiques frappent l'intégralité des provinces de Tamriel. Le Mont Écarlate s'embrase et tremble en Morrowind, des tremblements de terre secouent Bordeciel et d'énormes tempêtes ravagent les côtes d'Elsweyr et de Val-Boisé. La constellation du Serpent réapparaît dans les cieux, atteignant une taille si gigantesque qu'elle menace d'éclipser tous les autres constellations[note 1].

À l'insu de presque tous, Nirn s'est déraciné du limon du multivers[5], car le royaume mortel est attiré de plus en plus vers Havreglace, le néfaste royaume d'Oblivion où règne le Prince Daedra de la domination et de l'esclavage, Molag Bal. La Coalescence, un processus où les deux mondes fusionnent lentement pour ne devenir qu'un, est lancée et met en péril tous les peuples de Tamriel[6].

La suite du plan de Molag Bal ne survient cependant que deux à trois ans plus tard, avec l'ouverture des ancres noires. Entretemps, l'Empire, désorganisé, sombre dans la Guerre des Alliances.

Opérations en Tamriel

La Cité Impériale envahie par Molag Bal.

Entre 2E 580 et 2E 581, des portes vers l'Oblivion ayant la forme de disques horizontaux, s'ouvrent partout en Tamriel. De puissants et gigantesques artefacts, les ancres noires, en surgissent, s'ancrant à des constructions érigées par ses adeptes, les dolmens[7]. Ces sites sont les points d'ancrages permettant à Molag Bal de maintenir son plan dans l'axe de Nirn, et d'attirer progressivement celle-ci dans son domaine. Par conséquent, ils sont gardés par les forces daedriques et mortelles du Prince. Le moteur de ce plan est un artefact gigantesque, l'Escalier infini, qui alimente les ancres et relie directement les deux plans. Situé en Havreglace, il est à l'abri des forces coalisées de Nirn, trop occupées à se battre entre elles plutôt que d'assaillir le plan de Bal[6].

Son allié Mannimarco contrôle ce qui reste de l'Empire et lance diverses opérations contre les différentes alliances. Les forces loyales à l'impératrice envahissent ainsi la Marche de la Camarde, s'emparant notamment d'Arenthia et du Fort Sphinx, appartenant alors au Domaine Aldmeri[8]. En parallèle, des agents de l'Empire déguisés en pirates, les Mains pourpres[9], attaquent les navires en transit entre Alinor et Val-Boisé et la Septième Légion attaque Bangkorai[6].

Des factions nécromantiques participent également à la déstabilisation des alliances. Ainsi, la secte de la Sangrépine menée par Angof le Chante-tombe‏‎ lance un assaut sur la Glénumbrie tandis que la Main de Gloire séquestre le peuple de Bergame[10][11] et s'attaque au Désert d'Alik'r. Dans le même temps, des pirates guidés par des nécromanciens attaquent la ville de Havre[12] dans le Bois de Graht. Enfin, l'Ordre du Ver noir réveille Sinmur[13], un antique géant, qui ravage la Brèche[6].

Parallèlement, Molag Bal lance un assaut sur la Cité Impériale[14]. Son objectif est double. D'un côté, il essaie d'éteindre définitivement les Feux de Dragon pour empêcher les mortels de réparer la barrière entre Nirn et Oblivion. De l'autre, il cherche à mettre la main sur un Parchemin des Anciens afin, semble-t-il, d'accélérer la Coalescence[6]. Mais les plans de Bal pour la Cité Impériale sont tous contrecarrés par des poches de résistances impériales menées par le Dragon des Lames et des commandos issues des trois alliances et de l'état-major impérial.

Lutte contre la Coalescence

En dehors des défenses des différentes alliances contre les sectes qui ravagent leurs terres, de nombreux combattants décident de s'attaquer aux dolmens et affrontent les cultistes du Ver et les daedra invoqués par la chute des ancres. La Guilde des Guerriers se joint également à la destruction des ancres. Si les ancres sont progressivement détruites, les unes après les autres, les adeptes du Ver remettent rapidement les dolmens en état et celles-ci sont régulièrement renvoyées par Molag Bal[6].

Inutile. Dix ancres tombent pour chacune qui est détruite!— Molag Bal, 2E 582

En parallèle, un Vestige parvient, avec l'aide de Lyris Titan, à s'échapper de Havreglace en compagnie d'un mystérieux prophète. Ensemble, ils parviennent à libérer Lyris puis Sai Sahan après qu'Abnur Tharn, sentant le vent tourner, les ait rejoint. Le prophète s'avère être l'ancien empereur Varen Aquilarios qui reforme ainsi les "Cinq Compagnons". Ceux-ci parviennent à récupérer l'Amulette des Rois enfermée à Sancre Tor en repoussant les assauts de Mannimarco[6].

La réunion des dirigeants sur Stirk.

Par la suite, Vanus Galérion demande au Vestige d'essayer de convaincre les chefs des trois alliances de mettre leurs différents de côté le temps que la Coalescence soit arrêtée. Les trois monarques acceptent de se rendre sur l'île neutre de Stirk mais les négociations s'annoncent mal. Une attaque de Molag Bal, repoussée par les agents des trois alliances, parvient cependant à les convaincre de mettre un terme à cette menace. La décision est prise que la Guilde des Mages et celle des Guerriers mènent l'assaut contre Havreglace[6].

Molag Bal est une menace pour tous les êtres vivants de Tamriel! La guilde des mages et la guilde des guerriers ont accepté d'unir leurs forces pour lancer un assaut contre Havreglace!— Vanus Galérion, 2E 582

Vanus Galérion, accompagné des meilleurs sorciers dont Malkur Valos, ouvre de nombreux portails vers le plan de Molag Bal et une véritable armée d'invasion s'y engouffre. Malheureusement, les défenses du plan éparpillent rapidement les envahisseurs. Une partie est capturée ou tuée mais certains parviennent à rejoindre la Cité Creuse, une ancienne ville de Cyrodiil sous le patronage de Méridia. Aidé de la Princesse Daedra, le Vestige parvient à rassembler l'armée qui s'enfonce dans Havreglace. Avec le soutien des troupes, Laloriaran Dynar, Gabrielle Bénèle, Darien Gautier et le Vestige arrivent à pénétrer au cœur de l'Escalier infini pour détruire le moteur de la Coalescence[6].

Fin de la Coalescence

L'Escalier infini mis hors d'usage, la Coalescence est officiellement terminée. Cependant, Molag Bal peut tout à fait en relancer une seconde[5]. Pour empêcher cette éventualité, les Cinq Compagnons s'attaquent directement au Prince Daedra[15]. Grace à l'Amulette des Rois dont il épuise les pouvoirs et au sacrifice de l'un d'eux, Abnur Tharn transforme le Vestige en avatar d'Akatosh. Celui-ci blesse gravement Molag Bal et libère toutes les âmes emprisonnées mettant ainsi un terme à la menace contre Nirn[6].

Je vous félicite, petit insecte. Votre dard est formidable. Vous m'avez vaincu, et libéré mille fois mille âmes dans le Mundus. Pour le moment, votre monde est épargné, mais mon grand plan se met tout juste en place.— Molag Bal, 2E 582

Molag Bal ainsi vaincu, Abnur Tharn dérobe l'Amulette des Rois et disparaît. La trêve entre les trois alliances de la Guerre des Alliances n'a plus court et les hostilités reprennent. Tandis que débute la Guerre Daedrique.

Notes et références

Notes

  1. Cette série d'événements (et d'autres) fait d'ailleurs penser que tout ou partie des événements contemporains ou suivants se trouvent dans une Cassure du Dragon.

Références