La Brèche

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

La Brèche

Châtellerie de la Brèche

The Rift

Description de cette image, également commentée ci-après

Bannière de Faillaise

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de La Brèche en 2E 582

Administration
Forme de l'État Monarchie
Titre du dirigeant Jarl
Continent Tamriel
Capitale Faillaise
Race principale Nordique

La Brèche est une châtellerie de Bordeciel[1], située au sud-est de la province, frontalière à Morrowind. Sa capitale est Faillaise et son siège se trouve au château d'Embruine.

Géographie

Le paysage dominant la châtellerie est celui d'une vaste forêt automnale bordant respectivement les Montagnes de Jerall et les Montagnes Vélothi. Plusieurs lacs, rivières et montagnes[2][3] définissent son relief. La Brèche est découpée en trois régions : le Bassin de pierre au nord-est, les Collines de Rochefendre à l'ouest et les Pics de Givrebrume au sud-est.

Le Bassin de pierre

Permettant de rejoindre Estemarche, le Bassin de pierre s'étend le long de la rive est de la rivière Tréva et des berges nord du Lac Honrich et est délimité au nord par le Pic du Mistral. Le village de la Pierre-de-Shor et la cité du Bois de Vernim sont ses localités principales.

Collines de Rochefendre

Située au pied de la Gorge du Monde, la région est partagée entre le Lac Geir au nord et une succession de collines au sud. Ses deux localités, bâties le long de la Tréva, sont Fort-Ivar et Nimalten. Un sommet célèbre, la Pointe d'Arquevent, se situe également dans la partie sud de cette région.

Pics de Givrebrume

Aussi appelés les Pics de Fumegivre, cette partie de la Brèche est la région de Faillaise. Le Lac Honrich s'y étend et de nombreux sommets célèbres s'y trouvent[4], comme Forelhost ou Trolhetta. C'est également dans cette région que se situe la citadelle de la Garde de l'Aube et le Fort du Heaume, qui garde la passe reliant Bordeciel aux Éboulis, en Morrowind.

On y trouve également un sanctuaire dédié à Nocturne et à la trinité des Rossignols[5].

Ressources

La châtellerie possèdent quelques ressources naturelles. Ainsi, on trouve quelques mines, fermes et scieries.

On y trouve également de nombreux animaux sauvages tels que des ours, des smilodons[6], des mammouths ou des géants[7][8].

Histoire

La région est nommée « la Brèche » par l'équipage du Flammebrune, un des nombreux équipages des Compagnons d'Ysgramor, à cause d'un profond canyon. Les Falmers vivent déjà sur place et se battent contre les Nordiques mais sont défaits. Le capitaine des Compagnons, Gurilda, est mortellement blessé lors de la bataille. Ses hommes l'ensevelissent aux côtés des autres personnes tombées au combat et érigent à l'emplacement de la tombe le Hall Rochebrune pour y honorer les morts[9].

Ysgramor intervient également dans la région pour la pacifier. Il combat notamment Sinmur, un géant mythique. Ysgramor parvient à éliminer le géant mais plusieurs des compagnons qui l'aident au combat périssent dans la confrontation. Jalarma Cœur-de-feu, Bron Marteau-noir, Hakra et Valdur sont ainsi enterrés au quatre coins de la Brèche, leurs esprits liés à la terre pour la protéger[10].

Hakra, ma sœur de bouclier, et moi sommes tenus de défendre la Brèche. Nous avons été placés ici pour la protéger des menaces comme le Culte du Ver et le retour de Sinmur. Nous avons sacrifié nos vies afin que nos futurs concitoyens connaissent la paix.— Valdur, 2E 582

En 1E 140, un bastion du Culte du Dragon est éliminé par le roi Harald dans les montagnes de la région[11].

À la même période, les fils du mage Gauldur utilisent l'amulette de leur père qu'ils ont obtenus après l'avoir assassiné pour essayer de ravager la région. L'archimage Geirmund se dresse contre eux et met fin à leurs exactions mais périt dans la bataille. Il est enterré sur une île du lac Geir où il est sensé protéger la Brèche pour l'éternité[12].

Au cours de l'Ère Seconde, une armée de morts-vivants envoyée par les Dunmers des Éboulis entre dans la région où elle est éliminée par les troupes du thane Unnvald Main-de-fer[13].

À une époque reculée et plus sombre, bien avant le Pacte, Fort Virak avait envoyé des nécromanciens dans la Brèche. Ils voulaient nous submerger de morts-vivants. Grand-père les attendait de pied ferme avec Fracture, et il a brisé leur assaut. La Bataille des ossements, c'est le nom que ses troupes lui ont donné.— Hallfrida, 2E 582

En 2E 572, une armée kamali lance une invasion sur la côte nord-est de Bordeciel. Après le pillage de Vendeaume, elle descend sur la Brèche. Là, le fils de la reine Mabjaarn tuée à la capitale, Jorunn, entreprend de fortifier Faillaise. Les Nordiques, fortement retranchés dans la ville, découragent les kamals qui marchent sur les Éboulis[14].

En 2E 582, l'Ordre du Ver noir allié aux trois clans crevassais de Taille-os, Ragegriffe et Pétrogriffe[15] lancent une attaque d'envergure sur la région. Les crevassais attaquent le Hall Rochebrune et parviennent à dérober Wuuthrad, la hache d'Ysgramor. Parallèlement, l'Ordre du Ver tente d'asservir l'esprit de plusieurs Compagnons inhumés dans la région. Tous ces évènements ont pour unique but de ressusciter le géant Sinmur, jadis tué par Ysgramor. Les forces du Pacte de Cœurébène talonnent les forces de l'Ordre et tentent de contrecarrer la résurrection du géant. Le rituel est perturbé mais Sinmur se relève. L'esprit du chef de l'ordre, Thallik Verarche, fusionne avec celui du géant et la hache Wuuthrad explose en morceaux. Sinmur, contrôlé par Thallik, s'enfuit et ravage Faillaise et la région avant de se réfugier à Trolhetta. Un Vestige du Pacte parvient au sommet de la montagne et affronte le géant. Avec l'aide des fragments de Wuuthrad, il parvient à éliminer le géant et mettre un terme à la menace[10].

La Brèche a retrouvé un semblant de quiétude. J'ai bien cru que les géants ne nous laisseraient jamais en paix.— Habitant de la Brèche, 2E 582

En 4E 201, la région soutient la cause des Sombrages[16] et de leur chef Ulfric Sombrage lors de la révolte des Sombrages[17].

Galerie

Notes et références