Révolte des Sombrages

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Révolte des Sombrages
Description de cette image, également commentée ci-après

À gauche, l'Empire à l'emblème de dragon, à droite les Sombrages à l'emblème d'ours

Informations générales
Date 4E 201
Lieu Bordeciel
Casus Belli Traité de l'or blanc
Issue Inconnue
Belligérants
Empire MedeSombrages
Commandants
Empereur Titus Mede II

Général Tullius

Légat Rikke
Jarl Ulfric Sombrage
Galmar Rudepoing

La Révolte des Sombrages est le nom donné au soulèvement d'une partie de la population de Bordeciel vers 4E 200.

Contexte

Suite à la Grande Guerre et à la signature du traité de l'or blanc, le culte de Talos devient illégal dans tout l'Empire Mede, et le Thalmor s'empresse alors de pourchasser tous les fidèles du dieu humain. Même si cela est mal vécu par un grand nombre de fidèles du culte des Neufs, cela est encore pire en Bordeciel, patrie de Tiber Septim le divin. La colère commence à gagner les habitants déçus de cet Empire faible face aux Elfes et certains commencent à souhaiter faire sécession.

Déroulement

Ulfric Sombrage, Jarl de Vendeaume[1] plein d'ambition, se rend à Solitude, défie et tue avec l'aide du Thu'um le haut roi Torygg, représentant de l'Empire et dirigeant en Bordeciel. C'est ainsi que la révolte pour l'indépendance de Bordeciel éclate. Une faction nordique indépendantiste qui est nommée les Sombrages se crée autour d'Ulfric et prend les armes contre la Légion impériale. Les combats sont sanglants et plusieurs villes sont capturées par les Sombrages[2].

Cependant, Ulfric Sombrage finit par être capturé et alors que le Jarl dissident est mené à l'échafaud à Helgen, hameau fortifié du Sud de Bordeciel, le dragon mythique Alduin surgit et sème la désolation, ce qui permet à Ulfric de fuir. La révolte peut alors reprendre[3].

Notes et références

Apparitions

Références