Grande Guerre

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Grande Guerre
Description de cette image, également commentée ci-après

Forces impériales avant la bataille de l'Anneau Rouge.

Informations générales
Date 4E 171 - 4E 180
Lieu Cyrodiil et Martelfell
Casus Belli Ultimatum du Domaine Aldmeri à l'Empire de Cyrodiil
Issue Victoire du Domaine sur l'Empire, statu quo entre le Domaine et Martelfell
Belligérants
Domaine Aldmeri
Alinor
Val-Boisé
Anequina

Pellitine


Cobelligérants
Boéthia
Empire de Cyrodiil
Cyrodiil
Bordeciel
Martelfell
Hauteroche
Commandants
Commandants du Domaine
Arannelya

Naarifin


Commandants de Boéthia
Reive
Commandants de l'Empire
Titus Mede II
Decianus
Jonna

La Grande Guerre est un conflit armé qui se déroula de 4E 171 à 4E 180. Il opposa les forces du Domaine Aldmeri à celles de l'Empire de Cyrodiil sur deux fronts : celui de Cyrodiil et celui de Martelfell. Le conflit se solda par la signature du traité de l'or blanc en 4E 175 pour le premier front, puis par la signature du second traité de Stros M'Kai en 4E 180 pour le second front.

Le conflit est considéré comme un tournant dans la situation géopolitique de Tamriel toute entière : le Domaine Aldmeri voit son autorité s'affermir sur Tamriel quand l'Empire sort fragilisé du conflit.

Belligérants

Empire de Cyrodiil

L'Empire des Mede est à cette époque constitué de quatre provinces : Cyrodiil, Bordeciel, Hauteroche et Martelfell. Si les trois premières sont politiquement stables et économiquement prospères, ce n'est pas le cas de Martelfell qui est enlisée dans une guerre civile entre les deux factions des Couronnes et Aïeux[1].

L'Empereur Titus Mede II vient de monter sur le trône en 4E 168 et tente d'affermir son pouvoir. Cependant que les généraux impériaux considèrent que l'Empire possède de nombreuses faiblesses militaires.

Domaine Aldmeri

Le Domaine Aldmeri est lui constitué des quatre royaumes d'Alinor, du Val-Boisé, d'Anequina et de Pellitine. La situation dans ces royaumes est largement méconnue ; des rapports de l'Ordre des Lames mentionnent que des purges ont lieu au Val-Boisé, toutefois la nature et l'ampleur de ces purges sont inconnues.

Les Thalmor ont tué toute sa famille à Val-Boisé lors d'une des nombreuses purges dont personne n'entend pourtant parler.Delphine, 4E 201

Déroulement des évènements

Ultimatum du Domaine

Le 30 soufflegivre 4E 171, le gouvernement du Domaine Aldmeri, le Thalmor, envoie à la Cité impériale un ambassadeur accompagné d'un chariot couvert avec un ultimatum pour le nouvel Empereur. Les exigences de cet ultimatum demandaient pour tributs : le démantèlement de l'Ordre des Lames, la mise hors-la-loi du culte de Talos et la cession au Domaine d'importants territoires de Martelfell. Malgré les avertissements de ses généraux qui insistent sur les faiblesses militaires de l'Empire, l'Empereur Titus Mede II refuse cet ultimatum. L'ambassadeur Thalmor ouvre alors la bâche du chariot, faisant tomber au sol une centaine de têtes, celles de tous les agents des Lames en poste à Alinor et au Val-Boisé[1].

4E 171 : Début de la guerre

En quelques jours, les forces aldmeri envahissent simultanément Martelfell et Cyrodiil. Un contingent commandé par le seigneur Naarifin, un général du Thalmor, attaque Cyrodiil par le sud, jaillissant de camps camouflés au nord d'Anequina et prenant les défenses impériales par le flanc le long de la frontière de Val-Boisé. La ville de Leyawiin tombe rapidement devant les envahisseurs alors que celle de Bravil est isolée et assiégée.

Au même moment, une armée aldmeri sous les ordres de Dame Arannelya passe du Val-Boisé en Cyrodiil occidental, délaissant les cités d'Anvil et de Kvatch pour faire une percée dans Martelfell, pendant que de petites forces aldmeri débarquent le long de la côte sud de la province. Désunies, les forces rougegardes n'offrent qu'une résistance sporadique aux envahisseurs et la majeure partie de la côte sud tombe rapidement. En nombre largement inférieur, les légions impériales font retraite à travers le Désert d'Alik'r lors de ce qui deviendra la Marche de la soif.

4E 172-173 : Succès des forces Aldmeri

Charge du Domaine Aldmeri.

Il semble aujourd'hui que l'objectif initial des Aldmers était en réalité la conquête de Martelfell et que l'invasion de Cyrodiil avait pour unique intention d'occuper les légions impériales. Cependant, le général Naarifin qui s'est allié à la princesse daedrique Boéthia —probablement à l'insu de l'état major du Thalmor— remporte de très nombreuses victoires : grâce à l'Orbe de Vaermina il peut prévoir le déplacement des troupes impériales, et des adorateurs de Boéthia accompagnés de forces daedriques et commandés par le Drémora Reive renforcent les forces du Domaine en Cyrodiil[2]. Suite aux victoires de Naarifin, l'état-major du Thalmor décide alors de changer d'objectif principal et tenter de vaincre définitivement l'Empire.

Au cours de l'année 4E 172, les Aldmers progressent loin en Cyrodiil. Les cités de Bravil et Anvil tombent face à l'envahisseur et, à la fin de l'année, le seigneur Naarifin arrive au pied des remparts de la Cité impériale. Des combats navals font rage sur le Lac Rumare et le long de la Niben, alors que les forces impériales tentent de tenir la rive orientale. L'année 4E 173 voit la résistance impériale se raffermir en Cyrodiil, mais rien ne semble pouvoir arrêter l'avancée inexorable des Aldmers. De nouvelles légions venues de Bordeciel renforcent l'armée principale de l'empereur à la Cité impériale, alors que les Aldmers franchissent la Niben et commencent à progresser le long de sa rive orientale. À la fin de l'année, la Cité impériale est attaquée sur trois fronts, la route nord menant à la cité de Bruma restant la seule ouverte à l'approvisionnement.

À Martelfell, les forces du Domaine se contentent de consolider leur avance en prenant le contrôle de toute la côte sud. Des cités du sud, seule Hégathe réussit à tenir. Les survivants de la Marche de la soif se regroupent au nord de Martelfell, rejoints par des renforts venus de Hauteroche. Mais au début de l'année 4E 173, une armée d'Aïeux, descendue de Sentinelle, rompt le siège d'Hégathe, une ville des Couronnes, réconciliant ainsi les deux factions. Malgré cela, l'armée principale de Dame Arannelya parvient à traverser le Désert d'Alik'r et attaque les légions impériales du général Decianus à l'extérieur de la cité de Skaven au cours d'une bataille sanglante dont l'issue reste incertaine. Decianus déclare la retraite, laissant le contrôle de Skaven à Arannelya mais affaiblissant suffisamment les forces aldmeri pour les empêcher de poursuivre leur avancée.

4E 174 : Capture de la Cité Impériale

Naarifin qui exécute des légionnaires.

En l'an 4E 174, l'état-major du Thalmor engage toutes les forces disponibles sur le front de Cyrodiil, espérant remporter une victoire décisive qui mettrait fin à la guerre une bonne fois pour toutes. Au cours du printemps, des renforts aldmeri se regroupent au sud de Cyrodiil, et, le 12 plantaisons, un assaut est lancé sur la Cité impériale : une armée part au nord pour achever d'encercler la ville pendant que la force principale du seigneur Naarifin attaque les remparts au sud, à l'est et à l'ouest. Face à la situation l'empereur décide d'abandonner la cité : la huitième légion est laissée à l'arrière-garde sur les remparts pendant que Titus II sort de la ville par le nord avec le gros de ses forces, effectuant une percée dans l'armée d'encerclement aldmeri et faisant la jonction avec les renforts commandés par le général Jonna, qui arrivent de Bordeciel. Entretemps, la capitale tombe aux mains du Domaine.

À Martelfell, alors que le général Decianus se prépare à repousser les Aldmers jusqu'à Skaven, il reçoit l'ordre de faire marche vers Cyrodiil. Refusant d'abandonner totalement Martelfell, il autorise à un grand nombre de ses soldats de déserter pour qu'ils continuent le combat sur place. Ces vétérans forment le gros d'une armée qui finit par repousser les forces de Dame Arannelya à travers Alik'r à la fin de l'année 174, lesquelles subissent de lourdes pertes pendant leur retraite suite aux incessantes attaques des guerriers d'Alik'r.

4E 175 : Bataille de l'Anneau Rouge

Charge du légat Cassia sur le front nord.

En l'an 4E 175 la situation semble désespérée pour l'Empire : l'empereur se retrouve isolé au nord de Cyrodiil tandis que les deux-tiers de la province sont sous le contrôle du Domaine. L'état-major du Thalmor envoie régulièrement des ambassadeurs négocier avec l'empereur la défaite de l'Empire. Mais celui-ci refuse systématiquement et au contraire tente de reprendre du terrain sur les Aldmers. Ses tentatives sont vaines, comme Naarifin peut prédire le mouvement des troupes impériales grâce à l'Orbe de Vaermina. Cependant la situation change lorsque le Héros oublié rejoint les forces impériales : lui et ses compagnons parviennent à détruire l'Orbe de Vaermina et à vaincre Reive, désorganisant les forces daedriques. Pour se venger Naarifin envoie un commando bosmeri assassiner l'empereur. La tentative d'assassinat est un échec mais l'empereur en sort blessé, incapable de continuer le combat[2].

Débute alors une course contre la montre entre l'Empire et le Domaine : Naarifin ne possédant plus l'Orbe perd son avantage stratégique, aussi les forces impériales se préparent à donner l'assaut sur la Cité Impériale, le Héros oublié se déguise en l'empereur afin de garder le moral des troupes impériales. De son côté Naarifin décide d'ouvrir un portail reliant le royaume d'Oblivion de Boéthia, ce qui demande un sacrifice de l'ensemble de la population de la Cité Impériale[2].

Le 30 ondepluie, débute la bataille de l'Anneau rouge. L'Empire divise ses forces en trois. Une armée, comprenant les légions de Martelfell et commandée par le général Decianus, se cache dans les hauts-plateaux coloviens, près de la cité de Chorrol. Une deuxième armée, sous les ordres du général Jonna et composée en grande partie des légions nordiques, prend position près de la cité de Cheydinhal. La troisième armée est quant à elle commandée par le Héros oublié. C'est cette dernière qui doit mener l'assaut principal sur la Cité impériale par le nord.

Durant les deux premières journées du siège l'armée de Jonna traverse la Niben et avance vers l'ouest, tentant de faire la jonction avec les légions de Decianus et de parvenir à encercler la Cité impériale. L'attaque de Decianus prend le seigneur Naarifin par surprise, mais les troupes de Jonna doivent affronter une farouche résistance lorsque les troupes aldmeri contre-attaquent de Bravil et de Skingrad. Au cinquième jour de la bataille, l'armée aldmeri tenant la Cité impériale est encerclée. Le Héros conduit alors l'attaque par le nord, capturant lui-même le seigneur Naarifin. Et une tentative des Aldmers pour sortir de la ville par le sud est bloquée par un mur de boucliers des légions du général Jonna.

Suite à la bataille les forces de l'Empire et du Domaine sur le front de Cyrodiil sont à bout de souffle. L'Empereur décide alors de négocier la paix avec l'état major du Thalmor. L'armistice du traité de l'or blanc est signé à la fin de l'année entre les deux factions et reprend point par point les termes de l'ultimatum initial du Domaine[1].

4E 176-180 : Résistance rougegarde

Guerriers de Martelfell lors du siège de Stros M'Kai[3].

Le traité de l'or blanc offrant d'importants territoires en Martelfell au Domaine Aldmeri, les Rougegardes refusent d'accepter ses termes et décident de faire sécession pour continuer le combat dans le but de repousser les Aldmers de Martelfell[1].

Le guerre sur le front de Martelfell dura ainsi cinq années supplémentaires. Le sud du royaume est totalement ravagé par le conflit qui s'enlise. Finalement, en 4E 180, le Domaine considère que le conflit n'a que trop duré et signe un deuxième traité d'armistice, le second traité de Stros M'Kai. Ce dernier assure le retrait des troupes de dame Arannelya et l'indépendance de Martelfell en tant que royaume souverain.

Conséquences

La Grande Guerre a d'importantes conséquences géopolitiques. L'Empire sort du conflit en position de faiblesse : il a perdu la province de Martelfell et l'autorité de l'empereur Titus Mede II est remise en question, au point que des membres du Conseil des Anciens le font en assassiner en 4E 201[4]. Aussi l'Empire peine a assurer l'ordre sur son territoire et les villes de Refuge, Bravil et Cheydinhal sont saccagées par des hors-la-loi pendant les décennies qui suivent[5]. L'interdiction du culte de Talos provoque quant à lui un large ressentiment au sein de la population de Bordeciel. Ce ressentiment dégénère en la guerre civile de la révolte des Sombrages, l'Empire laissant les légions locales s'occuper de mater la rébellion comme il ne peut se permettre d'envoyer des renforts[4].

De son côté le Domaine Aldmeri étend son influence dans l'Empire et continue d'essayer de déstabiliser le royaume de Martelfell.

La résistance contre le Domaine est active à Martelfell.— Kematu, 4E 201

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 La Grande Guerre
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Évènements de Legends.
  3. Legends : cette illustration est celle de la carte Siège de Stros M'Kai, suggérant un siège de cette île lors de la Grande Guerre.
  4. 4,0 et 4,1 Évènements de Skyrim.
  5. Journal de Cicéron