Leyawiin

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Leyawiin
Description de cette image, également commentée ci-après

Bannière de la ville

Description de cette image, également commentée ci-après

Leyawiin en 3E 433

Administration
Province Cyrodiil
Région Trans-Niben
Description de cette image, également commentée ci-après

Plans de la ville en 3E 433

Leyawiin est une ville portuaire située au Sud-Ouest de Cyrodiil, à la frontière d'Elsweyr.

Structure

Cette ville se trouve à l'embouchure du Niben, qu'elle enjambe. Elle garde ainsi la seule voie d'accès fluviale au Lac Rumare, le cœur de Cyrodiil.

Elle est donc d'une importance stratégique, d'autant plus qu'elle sert aussi de tampon entre le Marais Noir et Elsweyr, région appelée Trans-Niben.

La ville doit beaucoup à sa position géographique privilégiée, elle est à la fois forteresse et plaque tournante du commerce.

Grâce au patronage de Zénithar, le commerce dans la ville est florissant, on y trouve beaucoup de magasins et les principales guildes ont pignons sur rue, la ville fut même la seule à posséder une cellule de la Compagnie de Boinoir, entrant directement en concurrence avec la Guilde des Guerriers.

Nous avons donc une ville riche malgré le climat marécageux ; les avenues sont larges, les maisons grandes, spacieuses, richement décorées aux couleurs vives.

D'un point de vue militaire la ville est grandement fortifiée, l'armée régulière étant en réalité composée de la garde de la ville. En plus de cela on y trouve l'Ordre de l'Etalon Blanc, ordre chevaleresque dédié à la protection de la ville[1].

Histoire

L'on peut dire que l'histoire de la ville remonte à l'Ère MéréthiqueTopal le Pilote remonte un fleuve qui est nommé en l'honneur de son navire: le Niben. À cette époque, la région est habitée par des khajiits. Topal devient ainsi un patron pour la cité[2].

Les premières traces de la ville à proprement parler remontent quant à elles à l'ère première, dans les environs de 1E 243 ; selon la légende une fois Pélinal Blancserpent tué par les Ayléides dans la Tour d'or blanc[3][4], un messager vient à Leyawiin, alors colonie humaine, en apportant la Masse du Croisé en guise de preuve de sa mort[5].

Durant la rébellion de Varen Aquilarios contre l'Empereur Leovic, la ville reste fidèle à l'Empire. Sai Sahan mène une troupe de mercenaires pour libérer la ville des Crevassais. Malheureusement, il est trahi par ses hommes qui rejoignent les insurgés. Sahan parvient cependant à leur échapper et mène une série d'actions de guérilla pendant des semaines, assassinant gardes et commandants jusqu'à ce que les Crevassais quittent la ville[6].

Des siècles plus tard, le maître artisan Saint Kaladas a érigé la chapelle de Zénithar à Leyawiin en hommage à la légende de la Masse du Croisé. Kaladas mort, il est inhumé dans la chapelle, sa tombe devenant lieu de pèlerinage. Zénithar quant à lui devient un patron de la ville[5].

À la fin de l'ère troisième, le comté de Leyawiin annexe la totalité du Trans-Niben, longtemps propriété d'Elsweyr ; le Conseil des Anciens décide d'attacher la région du Trans-Niben à Cyrodiil pour éviter un incident diplomatique après la Guerre de Cinq Ans[7]. Le comte de l'époque, Marius Caro s'emploie à "éduquer" la ville et protéger la région qui connait beaucoup de troubles avec le banditisme[5].

Cette période reste trouble pour Leyawiin ; en plus du banditisme, beaucoup de khajiits ont désapprouvé la décision du Conseil des Anciens, ainsi sont nés les Renrijra Krin, un groupe terroriste khajiit prêt à tout pour récupérer leurs terres[7][8]. En parallèle de cela, les Hists rappellent en masse les argoniens au Marais Noir, alors que ces-derniers représentent une bonne partie de la population de la ville[1]. La Crise d'Oblivion et le retour d'Umaril qui saccage la chapelle de Zénithar parachève le tout[5].

En conséquence de quoi, au début de la quatrième ère, la ville devient quelques temps une cité-état indépendante au même titre que Bravil. Titus Mede réunifie l'Empire et les deux villes réintégrent alors Cyrodiil[9].

Durant la Grande Guerre, la ville tombe face aux armées du Domaine Aldmeri[10].

Galerie

Notes et références