Empire de Cyrodiil

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Empire)
Aller à : navigation, rechercher
Disambig colour.png Pour les articles homonymes, voir Empire (homonymie).

Empire de Cyrodiil

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de l'Empire à son apogée

Administration
Forme de l'État Empire
Titre du dirigeant Empereur, Potentat, Conseil des Anciens
Continent Tamriel
Capitale Sancre Tor (Premier Empire)
Cité Impériale (à partir du Second Empire)
Races Impériaux
Peuples Tsaesci, Nordiques, Brétons, Rougegardes, Altmers, Bosmers, Dunmers, Orcs, Khajiits, Argoniens
Monnaie Septim
Histoire
Premier Empire 1E 243 - 1E 2321
Second Empire 1E 2703 - 1E 2920
Potentats et interrègne 1E 2920 - 2E 854
Troisième Empire 2E 854 - 4E 10
Quatrième Empire 4E 17

L'Empire de Cyrodiil est la plus grande union de royaumes que connait Nirn. Dans son histoire, il regroupe toutes les provinces de Tamriel : Cyrodiil, Bordeciel, Archipel de l'Automne, Elsweyr, Hauteroche, Martelfell, Marais Noir, Morrowind & Val-Boisé.

Sa capitale, la Cité Impériale, est au cœur de Cyrodiil dans le royaume des hommes.

Son histoire est longue et complexe, il existe depuis la 1re Ère et s'étire au moins jusqu'à la 4e Ère. Il prend plusieurs formes, puisqu'il est dissout et reconstruit à plusieurs reprises.

Histoire de l'Empire

Alessia et le Premier Empire

L'amulette des rois, Symbole de l'Empire.

L'Empire Alessien débute en 1E 243 lorsqu'Alessia, la Reine esclave, libère les hommes de l'emprise des ayléides en prenant le contrôle de la Tour d'or blanc et est nommée Impératrice[1].

Bien qu'à cette époque l'Empire naissant soit constitué uniquement de la province de Cyrodiil, Alessia pose les premières pierres qui lui permettra de devenir l'un des plus puissants et rayonnants de Tamriel.

Au fil du temps, l'Empire s'élargit mais mute pour devenir une hégémonie religieuse qui tente d'imposer sa religion sur le monde. Il finit par s'effondrer après la Guerre de la Vertu en 1E 2331[2].

Reman et le Second Empire

En 1E 2703, des Akavirois tentent une invasion de Cyrodiil. Reman Cyrodiil parvient à les défaire et les convaincre de l'aider à bâtir son propre empire : l'Empire Réman[3].

L'Empire s'étend au fil des ans et des dirigeants jusqu'à ce qu'il ne reste que la province de Morrowind qui ne soit pas intégrée à l'Empire.

Son dernier dirigeant, Reman III, tente alors la conquête de la province mais il est trahi par son conseiller akavirois qui le fait assassiner. Le Second Empire se termine, après 217 années d'existence. C'est ainsi que débute la Deuxième ère[4].

Les potentats Akavirois

Suite à l'effondrement de l'Empire Réman, le conseiller akavirois Versidue-Shaie prend le pouvoir sur l'Empire ainsi que le titre de Potentats akavirois[5].

Cette période de l'Empire aux mains des potentats fut fructueuse malgré des troubles intestins et les différences de culture entre Akavir et Cyrodiil. C'est à cette période que furent créées la Guilde des Mages et la Guilde des Guerriers ainsi que la province d'Elsweyr des khajiit à partir des royaumes d'Anequina et Pellitine.
De même, le Symbole de l'Empire, le dragon impérial, est un héritage de cette époque : Il représente en effet une monture Dragon Akaviri.

L'emprise des Potentats sur l'Empire prend fin brutalement par la main de la Confrérie noire en 2E 430[6].

L'interrègne

Suite à la mort du dernier potentat, l'Empire entre dans une période de trouble, d'anarchie et de chaos et se retrouve déchiré pendant plus de 400 ans par la guerre civile et les insurrections appelée l'Interrègne. C'est ainsi que finit également l'influence Akaviroise sur l'Empire.

La chute du Deuxième Empire entraîne la Guerre des Alliances, un conflit d'envergure qui voit s'affronter trois coalitions: le Domaine Aldmeri, constitué de l'Archipel de l'Automne, du Val-Boisé et d'Elsweyr; l'Alliance de Daguefilante, constituée de Hauteroche, Martelfell et des Monts Wrothgar et de la Queue du Dragon; et le Pacte de Cœurébène, constitué de Bordeciel, de Morrowind et d'Argonie; avec chacun les peuples natifs de leur provinces associées pour combattants. La Guerre des Alliances est un conflit pour la conquête de Cyrodiil, en effet, étant le siège de l'Empire et le centre de Tamriel, la faction qui prend le contrôle de la province serait la faction qui dominerait les autres. Ce simple fait attira l'attention de Molag Bal, le Prince Daedra de la Domination, confiant la direction de ses armées en Tamriel au Roi des Vers, le Seigneur Nécromancien Mannimarco. La Deuxième Ère devient alors le théâtre d'insurrections, de guerres, de massacres et d'une invasion Daedrique[7].

Cette période se termine en 2E 852 lorsque Cuhlecain, un seigneur Colovien capture la cité impériale et se nomme Empereur après avoir retrouvé l'Amulette des rois à Sancre Tor, avec l'aide du général Talos. Sous les ordres de Cuhlecain, Talos commence alors à réunifier les provinces de l'Empire.

En 2E 854, le nouvel Empereur est assassiné. Son second, Talos, échappe à l'assassinat qui lui était aussi destiné et succède à Cuhlecain sur le trône sous le nom de Tiber Septim[8].

Tiber Septim et le Troisième Empire

Tiber Septim, fondateur de la 3e ère

Une fois Tiber Septim empereur, celui-ci continue la conquête et l'unification de Tamriel qu'il commence en tant que Général de Cuhlecain et fonde ainsi l'Empire Septim.

La puissance de l'Empire fluctue au fil des ans et des dirigeants. Des guerres civiles éclatent même entre différentes branches de la Maison de Septim lors des querelles de successions[9].

L'Empire est fortement ébranlé en 3E 433 durant de la Crise d'Oblivion lorsque l'Empereur et tous ses héritiers sont assassinés par une secte adepte de Méhrunes Dagon qui entreprend de conquérir Nirn. Un fils caché de l'Empereur apparait alors mais se sacrifie pour repousser le Prince Daedra[10].

Le Troisième Empire parvient à subsister quelques années sous la direction du potentat Ocato de Primeterre qui prend la tête de l'Empire. Malheureusement, il s'effondre lorsqu'il est assassiné en 4E 10[11].

Interregnum de la Couronne de fureur

La mort d'ocato entraine une crise politique que l'on appelle Interregnum de la Couronne de fureur.

Sept années de troubles balaient l'Empire qui se désagrège. La situation ne changeant qu'en 4E 17.

Empire des Mede

En 4E 17, Titus Mede prend le contrôle de la Cité Impériale et fonde ainsi l'Empire Mede.

Très rapidement, l'Empire est confronté à la menace de la cité volante d'Umbriel. Celle-ci est repoussée par le fils de l'Empereur, Attrebus Mede. Cet acte héroïque permet de prouver la légitimité de l'Empire des Mede[12].

La situation dégénère à nouveau des années plus tard lorsque le Domaine Aldmeri attaque l'Empire. La Grande Guerre dure 4 ans et laisse les deux camps très affaiblis. Le Traité de l'or blanc oblige l'Empire a faire de nombreuses concessions : interdiction du Culte de Talos, dissolution de l'ordre des Lames, autorité accrue du Thalmor dans les affaires internes de l'Empire. Martelfell quitte l'Empire suite à ce traité leur étant défavorable.

Les conditions signées lors de la fin de la guerre mènent en 4E 201 les Sombrages à se rebeller contre l'Empire en Bordeciel. La même année, Titus Mede II est assassiné par la Confrérie Noire à Solitude[13].

Notes et références