Guilde des Guerriers

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Guilde des Guerriers
Description de l'image  ON-SymboleGuildeGuerriers.png.
Présentation
Type de faction Guilde
Création 2E 320
Fondateur Dinieras-Ves
Politique
Alliance Guilde des Mages
Camonna Tong (en Vvardenfell)
Opposition Compagnie de Boinoir
Guilde des Voleurs

La Guilde des Guerriers regroupe et accueille des milliers de combattants à travers Tamriel à l'exception de Bordeciel où ce sont les Compagnons qui assurent cette tâche[1].

La Guilde offre du travail[2][3] et des avantages (réparations, entraînement, logement) à ses membres et protège de près ou de loin de nombreuses organisations (la Guilde des Mages, la Citadelle d'Ebonarm...).

Rares sont les villes qui ne possèdent pas un siège de la Guilde, ce qui en fait très probablement la plus importante guilde du continent.

Histoire

Les origines de la Guilde remontent aux potentats akavirois et à Dinieras-Ves qui crée pour la première fois, en 2E 320, un ordre de guerriers à louer nommé "Syffim" ("soldat" en Tsaesci) qui prend définitivement le nom de "Guilde des Guerriers" lors de la promulgation de l'Edit des Guildes.

À l'origine composée uniquement d'akavirois, la Guilde finit rapidement par accepter les autres races du continent afin de pouvoir offrir ses services à toutes les régions de l'Empire[4].

Au cours de la Coalescence, le chef de la Guilde, Jofnir Givrelame, refuse d'entrainer ses troupes dans un combat contre les Daedra. Sa seconde, Œil-Perçant, fidèle de Méridia, l'empoisonne dans son sommeil pour prendre le contrôle de la Guilde. Ce faisant, elle lance l'ensemble des guerriers contre les Ancres noires qui apparaissent un peu partout en Tamriel. Les forces de Molag Bal se lancent alors dans une véritable guerre contre la Guilde, tentant entre autre d'utiliser leurs âmes pour une arme terrifiante appelée Mortuum Vivicus. Parallèlement, le fantôme de Jofnir revient sur Nirn et explique qu'il a été assassiné. Quelques membres enquêtent et découvrent la culpabilité d'Œil-Perçant. Celle-ci s'enfuit alors pour tenter de détruire le Vivicus. Ses anciens camarades la pourchassent jusqu'en Havreglace où ils l'aident néanmoins à détruire la machine infernale. On ignore si elle est exécutée, chassée de la Guilde ou simplement rétrogradée mais le nouveau chef de la Guilde est Merric-at-Aswala[5].

Particularismes régionaux

Dans la Baie d'Iliaque, si on désigne généralement les halls de guilde de chaque province sous le titre général de "Guilde des Guerriers", il existe en fait plusieurs dizaines d'ordres différents même s'ils possèdent de forts liens entre eux dus à leur origine commune dans le royaume de Kambria[6].

En Val Boisé, la branche de la Guilde est dissoute approximativement vers 3E 400, deux ans après l'arrivée de Dame Allena Bénoch à sa tête, de son fait selon la rumeur, à cause d'une réorganisation plus générale de la Guilde en Tamriel selon elle[7].

La Guilde des Guerriers de Morrowind est plus centralisée mais également plus corruptible de sorte que la Camonna Tong finit par réussir à l'avoir sous son emprise au cours de l'Ère Troisième[8]. Il semblerait qu'elle ait réussi à éliminer entièrement la Guilde des Voleurs de la province dunmer[9].

En Cyrodiil, la Guilde est également centralisée et hiérarchisée. Cependant, en 3E 433, un autre groupe de guerriers, la Compagnie de Boinoir, dispute à la Guilde sa suprématie[10][11]. Découvrant que la Compagnie drogue ses membres qui ne font plus de distinctions entre le réel et l'irréel et tuent des paysans sans défense, la Guilde attaque la Compagnie mettant un terme définitif à ses projets expansionnistes[12].

Membres connus

Deuxième Ère

  • Dinieras-Ves, akavirois fondateur de la Guilde[4];
  • Jofnir Givrelame, chef de la Guilde assassiné par sa seconde[5];
  • Œil-Perçant, chef de la Guilde après avoir assassiné Jofnir, responsable des attaques de la Guilde contre les ancres noires[5];
  • Merric-at-Aswala, chef de la Guilde après avoir découvert l'implication d'Œil-Perçant dans la mort de Jofnir[5].

Troisième Ère

  • Allena Bénoch, maitresse de la Guilde en Val Boisé, responsable de sa fermeture[7];
  • Percius Mercius, ancien maître de la Guilde en Morrowind[13], mécontent des liens de celle-ci avec la Camonna Tong[8];
  • Hasphat Antabolis, érudit travaillant en tant qu'entraineur de la Guilde[8];
  • Sjoring Aprecoeur, maitre de la Guilde en Morrowind, corrompu par la Camonna Tong[8].

Quatrième Ère

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références