Hasphat Antabolis

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Hasphat Antabolis
Description de cette image, également commentée ci-après

Hasphat Antabolis en 3E 427

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès Date inconnue
Race Impérial
Sexe Homme
Fonctions
Affiliation Collège Impérial
Guilde des Guerriers de Vvardenfell

Hasphat Antabolis est un professeur et Chaire d'Études Dwemer au Collège Impérial[1]. Il a aussi travaillé en tant qu'entraîneur de la Guilde des Guerriers de Vvardenfell.

Hasphat est connu en temps qu'historien pour être un expert sur les Dwemers, ainsi que pour les différentes controverses causées par ses théories, peu conventionnelles.

Biographie

Originaire de Cyrodiil[2], Hasphat Antabolis s'installe sur l'île de Vvardenfell, en tant qu'entraîneur à la Guilde des Guerriers de Balmora[3]. Il obtient ensuite le patronage du seigneur Romori Sedur Norilnor de la Maison Hlaalu afin de mener ses recherches en histoire. Il dirige notamment l'excavation de ruines dwemers près de Dagon Fel[4].

En 3E 427, il rencontre le Nérévarine et l'aide dans son épopée, en tant qu'informateur pour l'Ordre des Lames[5]. Suite à cette rencontre et à la victoire du Nérévarine sur Dagoth Ur, il rédige une biographie du messie des dunmers[6].

Il rentre en Cyrodiil à l'occasion du Procès de Vivec en 3E 428. Peu avant le procès, il échange avec le dieu-vivant sur des thèmes métaphysiques[7]. Lors du procès, Hasphat est l'un des trois juges[8].

Pour reprendre ses recherches en Cyrodiil, Hasphat trouve le patronage du seigneur Casmon Oricoses[2].

Travaux et controverses

Il est un expert des Dwemers reconnu par les différentes académies[1]. C'est lui notamment qui supervisa les travaux d'excavation des vestiges dwemers de Dagon Fel[4] (peut-être ceux de Mzuleft). Il étudie également des artefacts issus des ruines d'Arkngthand et aide son ami Senilias Cadiusus, membre de la Guilde des Mages, qui mène des fouilles à Nchuleftingth pour la Commission Archéologique Impériale[3]. En dehors des Dwemers, les travaux d'Hasphat sont sujets à controverses ; il récuse la plupart des mythes, leur préférant des explications plus prosaïques[2].

Ainsi il réfute le mythe de la naissance de Reman Cyrodiil[2], la transformation des Chimers en Dunmers[4], la nature draconique d'Ysgramor[9], ou encore l'existence de l'Aube Intermédiaire[1].

Il est en fréquente opposition avec la doctrine de l'Empire de Cyrodiil[10] ou avec les thèses de la Société du Temple Zéro[1]. Malgré cela, il est tout de même reconnu comme un informateur du Conseil des Anciens[11] et de l'Ordre des Lames.

De plus ses patrons Norilnor et Oricoses sont accusés d'être des ploutocrates corrompus[2][4], jetant le doute sur le caractère biaisé de ses publications.

Bibliographie

Publications

Courriers

Notes et références

Apparitions

Références