Ysgramor

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Ysgramor
Description de cette image, également commentée ci-après

Ysgramor à Sovngarde

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès Date inconnue
Race Nordique
Sexe Homme
Enfant(s) Ylgar
Yngol
Fonctions
Affiliation Compagnons
Titre(s) et désignation(s) Roi Nordique
Héraut et Capitaine des Compagnons
Grand messager

Ysgramor est un ancien roi nordique qui fut le premier, selon la légende, à débarquer en Bordeciel[1] à la Pointe de Hsaarik, la pointe la plus au Nord du Cap Brisé, pendant le Méréthique tardif. Il fuyait alors la guerre civile en Atmora.
Après que les Elfes eurent éliminé tous les colons (à l'exception de lui et de ses deux fils, Ylgar et Yngol[2]) et mis à sac la cité de Saarthal lors de la Nuit des Larmes, il rentra à Atmora avant de revenir en Tamriel, accompagné de cinq cents héros légendaires, dont il était l'un des capitaines et le Héraut. Ensemble, ils chassèrent les Elfes et s'établirent en Bordeciel[3][4]. Cette bataille marqua fortement Ysgramor qui perdit son fils Yngol, durant une violente tempête. Il érigea un tertre en son honneur[5], tandis que Ylgar, son frère, inscrivit son nom au Panthéon des Compagnons[6].

De fait, Ysgramor ne fut certainement pas le premier colon humain à Tamriel. En réalité, en "fuyant une guerre civile en Atmora" comme relaté dans le Chant du Retour[2], il ne faisait que suivre une longue tradition de migration : Tamriel servait de terre d'accueil pour les habitants d'Atmora exilés, des centaines d'années avant l'arrivée d'Ysgramor[7].

Lors de sa conquête de Bordeciel, Ysgramor fit construire par de nombreux esclaves elfes de grands et nombreux édifices, prouvant la force des Compagnons. Il fit également ériger son propre tombeau afin qu'il puisse rejoindre Sovngarde le jour venu. La première ville qu'il fit bâtir fut Vendeaume, qui abrita tous les membres de sa lignée[8].

Vendeaume est l'une des plus vieilles cités humaines de tout Tamriel. En fait, elle était la capitale du Premier empire, qui avait été fondé par Ysgramor.— Auteur inconnu, 4E 201

Il aurait également développé une écriture runique basée sur celle des Elfes afin de permettre la transmission écrite au sein de son peuple[9].

Il s'en serait pris à KINMUNE, la sorcière synthétique provenant du futur, et l'aurait fait emprisonner sous Saarthal pour venger la mort de l'un de ses conseillers[10].

Certaines légendes présentent Ysgramor comme étant un Dragon. Cependant, les érudits considèrent qu'il était probablement un Prêtre-Dragon, le Culte du Dragon étant la religion principale de l'époque, même si rien n'infirme ou ne confirme ces thèses[11].

Ysgramor possédait une arme devenue mythique, la hache Wuuthrad, qui aurait été forgée selon la légende dans les "larmes de sa défaite". Plusieurs aventuriers au cours de l'histoire ont tenté de rassembler les fragments de cette hache pour bénéficier des pouvoirs de l'arme[12][13].

Notes et références