Ayrenn Arana Aldmeri

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Ayrenn Arana Aldmeri
Description de l'image  TESL-Ayrenn.png.
Biographie
Naissance 5 Plantaisons 2E 555, Alinor (officiellement[1])
9e ère (officieusement[2])
Décès Date inconnue
Race Altmer
Sexe Femme
Père Hidellith
Mère Tuinden
Fonctions
Affiliation Ayleidoon
Thalmor
Titre(s) et désignation(s) Reine du Domaine Aldmeri
Pentarch
Début de règne 7 Soufflegivre 2E 580
Fin de règne Inconnu

Ayrenn Arana Aldmeri est la reine et la fondatrice du premier Domaine Aldmeri, unissant Altmers, Bosmers et Khajiits sous une même bannière.[3]
Sa jeunesse est troublée et obscurcie par une longue fugue de 17 années. Son règne est quant à lui contesté par une partie de ses sujets qui voient d'un mauvais œil l'alliance avec les Bosmers et Khajiits, il est aussi marqué par des guerres, notamment la Guerre des Alliances et un conflit armé contre les Maormers de Pyandonée.

Biographie

Jeunesse

L'on dispose de deux sources totalement opposées sur la jeunesse de la reine, la première est celle diffusée officiellement auprès de la population, la seconde provient de sources internes au Thalmor.

Version officielle

Ayrenn est née le 5 Plantaisons 2E 555 au sein de la famille royale d'Alinor[1], ce jour est considéré comme étant de bonne augure et est nommé le pentarch car est constitué de cinq fois le chiffre cinq : 5/5/555. Par extension Pentarch est devenu un titre porté par Ayrenn[2][4].

Son père est le roi Hidellith et sa mère la Kinlady Tuinden. Elle a un frère cadet, le prince Næmon. Son enfance est agitée, la jeune fille fait preuve d'une désinvolture et d'un esprit d'indépendance peu communs pour les Altmers : elle échappe à ses professeurs, privilégie une démarche autodidacte, et émet des idées et des opinions novatrices.

Si les ennuis ne la trouvent pas, c'est elle qui ira à leur rencontre, et elle les invitera même à dîner.Næmon, 2E 582

Durant le mois de Soirétoile de l'an 563, la famille royale d'Alinor tout entière se rassemble à la Tour de Cristal pour fêter l'inscription d'Ayrenn au Labyrinthe du Sapiarche, où elle devait étudier la Praxis Royale des Altmers et la Cérémoniarchie pendant la durée requise de 3555 jours. Ayrenn disparaît pendant le trajet entre le Palais et la Tour et, malgré une Enquête au 17e Degré conduite par les Justiciars, personne ne la retrouve. Cependant, les Sapiarches rapportent que la nuit de sa disparition était pleine de signes et de présages : la constellation de la Dame chevauchait celle du Destrier, le Grand Planétaire tournait à l'envers et un jeune aiglon avait été découvert sur la statue de Topal le Pilote.

En l'an 580 son père Hidellith meurt et son frère Næmon se prépare à monter sur le trône. Toutefois, en plein milieu de la Liturgie du Couronnement de 88 jours, Ayrenn réapparaît, pour monter elle aussi sur le trône d'Alinor. Le Grand Justiciar confirme que tel est effectivement son droit : Elle est couronnée Reine Ayrenn le 7 Soufflegivre de l'an 580.

Version interne au Thalmor

La reine Ayrenn est un centurion dwemer miniature de la prochaine ère. Tout le monde sait ça.— Karifa al-Tahud, 2E 583
Canonbox default.pngLe contenu qui suit est basé sur le Texte de développement KINMUNE Reine d'Alinor et n'a pas été confirmé comme étant canon.

Ayrenn est née KINMUNE, un androïde créé par l'Ayleidoon de l'ère neuvième, qui possède une conscience limitée[2]. Elle travaille pour les guildes de minage de l'Aurbis, au sein desquelles elle est chargée de détecter le commerce illicite des souffles de Kynareth ; le Thu'um.
Les opérateurs peuvent connecter à distance leur esprit à KINMUNE via un proxy, et ainsi la contrôler. Plusieurs utilisateurs peuvent se connecter simultanément à son proxy, mais à chaque fois elle prélève une partie de la conscience de ses utilisateurs, pour développer la sienne et devenir ainsi de plus en plus autonome.

Son existence bascule lors d'un conflit entre les Hists et les Jills : elle est touchée par une attaque de la 16e dimension mathématique provenant des Hists, qui la fait basculer dans le passé, où elle atterrit au beau milieu du territoire d'Ysgramor, dans le Western Reach.

KINMUNE dévastant le Western Reach.

Elle se déclare alors sorcière et conseillère auprès des aventuriers et seigneurs locaux, tout en continuant d'absorber une partie de la conscience des utilisateurs de son proxy. Suite à la disparition de l'un de ses plus grands conseillers, Ysgramor entreprend de se venger en s'en prenant à elle. Il envoie ses thanes qui emprisonnent KINMUNE sous Saarthal à l'aide de technologies dwemeri, d'artefacts divers et d'armes enchantées de wasabi.

Conçue pour supporter bien pire, KINMUNE survit et s'échappe de sa prison. Saarthal était alors en ruines depuis longtemps. Voulant se venger elle est guidée jusqu'au Thalmor et devient la reine Ayrenn du Domaine Aldmeri.

Canonbox default.pngFin des informations basées sur le Texte de développement KINMUNE Reine d'Alinor.


Disparition

Officiellement, les 17 années de disparition d'Ayrenn avant d'entrer dans le Labyrinthe du Sapiarche sont expliquées par le fait qu'elle serait partie étudier le Praxis et la Cérémoniarchie de manière personnelle et indépendante. Toutefois, de nombreuses rumeurs sur les aventures qu'elle aurait vécues durant cette période se sont propagées parmi la population[1].
Ayrenn a en fait fugué, trouvant refuge au sein du clan Direnni de Balfiera. Les Direnni perfectionnent alors son éducation, que ce soit dans l'art de la guerre, des arcanes, ou encore des lettres. Sa formation achevée, la jeune mer décide de parcourir le monde.

Durant ses aventures Ayrenn se lie à plusieurs compagnons de route. Après être devenue Reine la majorité de ses compagnons sont alors recrutés comme Yeux de la Reine, un service secret au service de la Reine seulement. Razum-dar, un Khajiit qu'elle avait rencontré à Refuge (ou Blancherive, la ville est incertaine) devient le chef de l'ordre[5].

Cette disparition permet de faire cohabiter les deux versions disponibles sur la jeunesse de la reine, bien que cela soit tout à fait hypothétique : la jeune Ayrenn aurait bien été la fille de la famille royale d'Alinor mais c'est KINMUNE qui revient de son exil, après avoir absorbé la conscience de la jeune mer au cours de l'une de ses aventures.

Reine du Domaine Aldmeri

Reine Ayrenn en 2E 582
La Reine Ayrenn menant ses troupes.

La reine Ayrenn fonde le premier Domaine Aldmeri dans les environs de 2E 580, dans la période trouble qui suit l'Éruption des âmes. Le premier Domaine résulte de la fusion entre l'Archipel de l'Automne, le Val-Boisé et Elsweyr. Elle entraîne ensuite le Domaine dans la Guerre des Alliances afin de rétablir un pouvoir aldmeri en Tamriel[3]. Le Thalmor la soutient dans sa démarche en formant ses plus proches conseillers.

Toutefois la fondation du Domaine est mal perçue par une partie de la population de l'Archipel qui se veut isolationniste et conteste le règne d'Ayrenn.

L'Héritage Voilé

L'Héritage Voilé est un groupe nationaliste altmeri, les membres de cette formation pensent que seuls les altmers ont le droit de vivre sur l'Archipel, en temps que "race supérieure". Ils considèrent donc la fondation du Domaine Aldmeri comme une hérésie et cherchent à destituer Ayrenn. Ils sont dirigés par une femme surnommée la "Reine Voilée", vouée à prendre la place d'Ayrenn.

En 2E 582 l'Héritage s'enhardit et cherche à éliminer la reine : cette dernière est alors en tournée sur l'île d'Auridia de l'Archipel. Son tour prévoit de visiter la ville du Guet de Vulkhel au sud de l'île, puis le temple de Tanzelwil, la ville de Gardeciel et finalement Primeterre tout au nord.

Au Guet de Vulkhel Ayrenn échappe de peu à une tentative d'assassinat grâce à la vigilance de Razum-dar et de ses agents : L'Héritage avait réussit à enrôler la capitaine de la garde Astanya. Le complot de cette dernière échoue et elle est tuée dans le temple d'Auri-El de la ville.
À Tanzelwil, un grand temple des ancêtres altmeri, Ayrenn doit honorer les ancêtres et ces derniers doivent en retour justifier la Reine. Toutefois l'Héritage a corrompu les ancêtres par un rituel, qui cherchent maintenant à tuer Ayrenn. Les armes à la main la Reine arrive à stopper le rituel et ainsi procéder à la cérémonie de justification.

L'étape suivante du tour, à Gardeciel, Ayrenn doit présider une cérémonie où elle est sensée promouvoir au sein du Thalmor la Kinlady Estre, la femme du prince Næmon et la dirigeante de Gardeciel. Mais avant que la cérémonie n'ait pu avoir lieu un agent de Razum-dar dévoile la Reine Voilée : qui n'est autre qu'Estre.
Estre s'enfuit et décide de jouer toutes ses cartes : Elle s'allie avec les Maormers qui alors attaquent plusieurs villes côtières d'Auridia. En parallèle de cela elle invoque l'aide du Prince Daedrique Méhrunes Dagon. Des daedra attaquent donc plusieurs villes et désacralisent divers temples, notamment la ville Primeterre qui est ravagée par trois portes d'Oblivion.
Les forces d'Ayrenn arrivent à repousser les différents assauts, reprendre le contrôle de Primeterre, et finalement tuer Estre. Les Yeux de la Reine se chargent aussi d'éliminer les derniers leaders de l'Héritage, mettant fin à la menace causée par ce groupe[6].

Notes et références