Alinor (Ville)

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Disambig colour.png Pour les articles homonymes, voir Alinor.
Alinor
Description de cette image, également commentée ci-après

La ville en 2E 583

Administration
Province Archipel de l'Automne
Histoire
Fondation Ère Méréthique
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte d'Alinor en 2E 583

Alinor est le nom de la capitale de l'Archipel de l'Automne et, par extension, du Domaine Aldmeri[1][2][3].

Cette cité, située sur la côte occidentale de l'île du Couchant[4] et considérée comme l'une des plus belles de Tamriel, est fermée aux humains depuis la fin de la Troisième Ère[5]. Les quelques marchands qui ont pu y pénétrer la décrivent comme étant "faite de verre ou d'ailes d'insectes".

Les émissaires impériaux de l'époque de la dynastie de Reman en font un récit moins élogieux, qui décrivent la cité comme linéaire et brillante, parlant "de remparts aux remous hypnotiques, de tours aux hauteurs improbables, construites pour capturer la lumière du soleil et diviser tout son spectre lumineux, des couleurs qui imprègnent alors les pierres de la cité de manière à ce que vous attendiez avec beaucoup d'impatience la tombée de la nuit"[6].

Géographie

Alinor se situe le long de la côte occidentale de la plus grande île de l'Archipel de l'Automne, côte qui s'étend jusqu'à Rellenthil au nord. La région d'Alinor est particulièrement connue pour ses vignobles. Sur la route qui relie la cité au reste de l'île, se trouve le donjon Cey-Tarn et le port d'Alinor, deux lieux essentiels pour la capitale elfique : le donjon Cey-Tarn est un élément essentiel dans la défense de la côte ouest des invasions ennemies de la part des Maormers ou des Sloads, tandis que le port permet à la cité de commercer avec les autres cités et le reste de Tamriel. Au large de la cité, se trouve également l'île de Wasten Coraldale.

La cité d'Alinor est lourdement fortifiée et construite sur un escarpement rocheux, prenant en compte le relief de la région. Les rues de la ville sont assez étroites, se faufilant au milieu de très hautes constructions et éclairées par de grands réverbères. La ville est irriguée par une rivière qui coule en son centre, suivant un axe est-ouest, provenant des montagnes auxquelles est accolée la cité puis se jetant dans l'Océan Elthérique[7].

Histoire

On sait peu de choses sur l'histoire antique d'Alinor, mais elle est très tôt été considérée comme la capitale, ou du moins la cité la plus importante, de l'Archipel de l'Automne, le Haut-Roi d'Alinor étant considéré, dès l'Ère Méréthique, comme le suzerain de tous les Aldmers de Tamriel, y compris les Ayléides de Cyrodiil[8]. La cité entretient cependant une relation assez mouvementée avec sa voisine, la cité-État de Lillandril, au cours des première et deuxième ères[3].

Alinor ouvre très tôt ses portes aux représentants des autres peuples de Tamriel, mais ceux-ci restent confinés à la cité sans possibilité d'accéder au reste de l'Archipel, y compris sous l'Empire Réman des derniers siècles de la Première ère. C'est pourquoi, pendant longtemps, les humains n'ont connaissance du monde des Altmers qu'à travers sa capitale[6].

Au cours de l'Interrègne (2E 430-2E 854), la cité est dirigée par le Haut-Roi Hidellith et son épouse Tuinden. Son sage et long règne offre le plus bel exemple des meilleures traditions de la Cérémoniarchie elfique, basant chacune de ses décisions sur les legs ancestraux des Manuscrits de Praxis[9]. En 2E 486, une petite flotte armée par les Maormers est signalée au large des côtes d'Alinor et le roi Hidellith ordonne à sa marine de la poursuivre. Suivant la flotte dans des eaux inconnues, la marine royale tombe dans une embuscade près de Pyandonée et est presque entièrement détruite, à l'exception d'un vaisseau de guerre qui peut revenir dans l'Archipel[10].

La fille aînée d'Hidellith, Ayrenn Arana Aldmeri, lui succède à sa mort, le 7 soufflegivre 2E 580, alors même qu'elle avait disparu pendant 17 années, laissant croire au peuple Altmer que ce serait son frère, Naemon, qui monterait sur le trône d'Alinor[9]. Lorsque, la même année, la reine Ayrenn fonde le premier Domaine Aldmeri par l'alliance avec le Val-Boisé et Elsweyr, la capitale de l'alliance devint Faneracine. Elle doit donc abandonner le trône d'Alinor qu'elle confie à sa cousine Alwinarwë[11].

Vers 2E 583 , la reine Ayrenn publie un décret autorisant la présence des étrangers dans l’île du Couchant. Ainsi, Alinor et d'autres cités du Couchant voient l'installation d'une vague de Bosmers et de Khajiits en leur sein, provoquant le désaccord de certains habitants de l'île[12]. À peu près à la même époque, un complot daedrique se prépare sur l’île du Couchant mené par les forces combinées de Clavicus Vile , Mephala et Nocturne : la Triade. La conspiration daedrique conduit à la prise de la Tour de Cristal par les sbires de Nocturne. C'est un agent de la Haute-Reine, Razum-dar, aidé de ses coéquipiers, qui résoud la crise et met fin au complot de la Triade. Dès lors, le Collège des Sapiarques et l'Ordre Psijique ont contracté une alliance afin de mieux protéger la Tour de Cristal des menaces futures[11].

Suite à la chute du premier Domaine Aldmeri, l'Archipel de l'Automne se retrouve sérieusement menacé par les Maormers de Pyandonée. Ainsi, lorsque vers 2E 830, le roi bosmeri Camoran Anaxemes demande l'aide des Altmers dans sa lutte pour le trône, le roi d'Alinor répond positivement à l'appel et débarque ses troupes pour unifier le Val-Boisé sous la bannière d'Anaxemes. Si les Altmers chassent ainsi les Coloviens et les Khajiits du Val-Boisé, ils se débarrassent surtout des avant-postes de Pyandonée et sécurisent ainsi leurs côtes. Anaxemes jure alors fidélité à Alinor et le deuxième Domaine Aldmeri est créé[13][14].

En 2E 854, l'avènement de l'empereur de Cyrodiil, Tiber Septim, finit par engendrer un conflit entre les deux grandes puissances. Celles-ci demeurent longtemps sur leurs positions alors que quasiment tout Tamriel est déjà sous la coupe impériale. La chute du deuxième Domaine Aldmeri est la dernière conquête de la guerre tibérienne : ayant conclu un traité d'annexion avec Morrowind , Tiber Septim se voit attribuer le Numidium par le Tribunal ; en quelques heures, Alinor tombe et avec elle le dernier rempart des royaumes indépendants face à l'Empire Septim[15][16].

Durant le Simulacrum Impérial (3E 389-3E 399), Alinor est dirigée par le roi Coreriil et retrouve sa rivalité séculaire avec la cité-État de Lillandril.

Lorsque la coutume des combats de gladiateurs se répand dans tout Tamriel au cours de la Troisième Ère, Alinor se dote de sa propre équipe, appelée "les Protectors"[17].

Notes et références

Apparitions

Références