Estre

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Haute Matriarche Estre
Description de cette image, également commentée ci-après

Dame Estre prenant la pose en 2E 582.

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès 2E 582, Primeterre
Race Altmer
Sexe Femme
Conjoint(es) Næmon
Fonctions
Affiliation Thalmor
Héritage Voilé
Titre(s) et désignation(s) Haute Matriarche de Gardeciel
Reine Voilée

La Haute Matriarche Estre de Gardeciel, clandestinement la Reine Voilée, était un membre par alliance de la famille royale de l'Archipel de l'Automne ; elle fut la femme du Prince Næmon.

Biographie

On sait peu de chose quant aux origines et à la famille de Dame Estre, si ce n'est qu'elle est probablement issue de la noblesse de l'Archipel de l'Automne, et probablement originaire d'Auridia étant donnée qu'elle deviendra la Haute Matriarche de Gardeciel.

En 2E 563 la princesse Ayrenn Arana Aldmeri, future reine d'Alinor, disparaît mystérieusement alors qu'elle s'apprêtait à s'inscrire au Labyrinthe du Sapiarche pour y étudier la Praxis Royale des Altmers et la Cérémoniarchie pendant la durée requise de 3555 jours. Malgré une longue enquête, Ayrenn reste introuvable et son frère cadet Næmon est finalement désigné comme héritier au trône d'Alinor deux ans plus tard en 2E 565. Estre y voie alors une opportunité d'accéder au trône et se fiance au prince Næmon à la sortie de ce-dernier du Labyrinthe du Sapiarche, la plaçant donc en bonne position pour devenir un jour reine de l'Archipel de l'Automne[1].

Lorsque le roi Hidellith d'Alinor meurt en 2E 580, Næmon commence à préparer la Liturgie du Couronnement de quatre-vingt huit jours qui lui accordera la place de son père sur le trône, et qui par la même fera d'Estre la reine d'Alinor. Mais contre toute attente la princesse Ayrenn réapparait la même année et revendique son droit au trône d'Alinor. Avec l'approbation du Thalmor, Ayrenn est couronnée le 7 Soufflegivre de l'an 580 de l'Ère Seconde, au grand damne du couple Estre-Næmon[1][2].

Estre sous ses atours de Reine Voilée.

Malgré les tentatives d'Ayrenn d'apaiser les esprits, notamment en élevant Estre à une position haute au sein du Thalmor, celle-ci accepte mal d'avoir été ainsi destituée par Ayrenn alors qu'elle s'apprêtait à devenir reine et commence à comploter contre Ayrenn en vue de l'éliminer. Pour ce faire, elle fonde l'Héritage Voilé, un groupuscule de nationalistes Altmers qui dénonce l'alliance d'Ayrenn avec les peuples Bosmers et Khajiits pour fonder le Domaine Aldmeri, une trahison à la pureté Altmer selon eux[3]. Toutefois, Estre reste dans un premier temps dans l'ombre en commanditant divers exactions sous un nom d'emprunt, celui de la Reine Voilée[4].

Après deux tentatives d'assassinats échouées à l'encontre d'Ayrenn au Guet de Vulkhel et à Tanzelwil en 2E 582, Estre est finalement démasquée à Gardeciel par les agents d'élites des Yeux de la Reine et traquée dans tout Auridia.

Dans sa volonté d'éliminer Ayrenn, Estre déclenche de nombreuses calamités sur Auridia. Ainsi, elle invoque des Daedra à Aubeneuve[5], s'allie aux Maormers[6] pour qu'ils attaquent et pillent les côtes semant ainsi le chaos dans l'île, et conclut un pacte avec le Prince Daedra Méhrunes Dagon. Celui-ci prendra part à la tentative de corruption du lieu saint de Torinaan et tentera d'envahir la ville de Primeterre en y ouvrant trois portes d'Oblivion[4]. Elle essaie également de nouer contact avec Mannimarco[7][8].

Face à cette invasion, la reine Ayrenn dépêche ses troupes et ses agents à Primeterre. Les portes d'Oblivion sont finalement fermées et la Haute matriarche Estre est tuée par un agent des Yeux de la Reine. Malgré son ressenti à l'égard d'Ayrenn, on ignore toujours si Næmon avait connaissance des agissements d'Estre[4].

Après sa mort, son âme est collecté par Molag Bal qui l'envoie en Havreglace où elle est forcée de jouer au jeu pervers d'un Drémora avec les âmes de ceux qui la suivaient. Le Vestige met fin à ce jeu et libère l'âme d'Estre qui, contre toute attente et malgré leurs différents, accepte d'aider à l'effort de guerre pour stopper la Coalescence.

Malgré tout ce par quoi elle est passé, elle est restée convaincu d'être dans son bon droit[4].

J'ai agi pour mon peuple et au nom de la justice ! Ce sont des concepts que vous semblez ignorer. Vous passez outre nos coutumes pour une jeune femme démente ! Vous n'y connaissez rien aux Altmers, absolument rien ! J'agissais pour le bien, contrairement à vous.— Âme d'Estre, 2E 582

Notes et références

Apparitions

Références