Auridia

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Auridia

Auridon

Description de l'image  ON-load-Auridon 01.jpg.
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte d'Auridia en 2E 582

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation d'Auridia sur Tamriel

Administration
Forme de l'État Sous l'autorité de l'Archipel de l'Automne
Continent Tamriel
Race principale Altmer

Auridia, ou Auridon, est la seconde île de l'Archipel de l'Automne en terme de taille située dans la Mer Abécéenne à l'Est des côtes de l'île principale et au Nord d'Artæum.

Les trois villes majeures de l'île sont, du nord au sud, Primeterre, Gardeciel et le Guet de Vulkhel.

Géographie

De toutes les terres de l'archipel du Couchant,
Auridia est la plus brillante de toutes.
Avec ses murs de marbre blancs et ses tours altières,
Sa beauté les surpasse toutes.

— Auteur inconnu, Ode à Auridia
Paysage d'Auridia
Paysage d'Auridia

L'une des spécificités géographiques de l'île d'Auridia sont ces impressionnantes falaises naturelles, sculptées par la mer aux eaux turquoises, qui forment sur quasiment tout le pourtour de l'île de nombreuses arches et promontoires rocheux à l'équilibre précaire.

L'intérieur des terres présente principalement de vastes forêts de feuillus arborant des teintes vives, parsemées de quelques ruisseaux et reliefs plus accidentés. Malgré ces forêts luxuriantes, l'île n'en demeure pas moins fortement urbanisée, et cela du fait de son histoire très ancienne. Auridia compte ainsi de nombreux villages, hameaux et manoirs isolés, et la majeure partie des routes de l'île sont pavées et très bien entretenues.

La partie nord de l'île est une sous-région appelée Vafe. On y trouve la ville de Primeterre ainsi que le phare nord non loin, le petit port de l'Anse d'Émeraigues, le village d'Aubeneuve et Torinaan, un complexe de sanctuaires dédiés aux Aedras du Culte des Ancêtres altmeri.

Le centre de l'île est appelé Calambar et comprend les villes de Gardeciel et Mathiisen.

Enfin, le sud se nomme Iluvamir ou Lluvamir et concentre la ville du Guet de Vulkhel, le phare sud, les villages de Phaer et Silsailen ainsi que la nécropole de Tanzelwil accueillant les cendres des anciens patriarches Hauts Elfes[1][2].

Histoire

À l'instar de l'île principale Alinor, l'île d'Auridia a été, au fil des millénaires, régulièrement victime de raids maormeri en provenance de Pyandonée, et ce depuis la scission entre Aldmers et Maormers[2].

Ère Méréthique

De ses longues plages à ses collines boisées,
Ce pays désormais serait leur foyer.
D'Auridia il reçut alors le nom,
Nouveau havre de ces courageux colons.

— Auteur inconnu, Le lai de Primeterre

L'extrémité nord de l'île d'Auridia est la première terre de Tamriel foulée par les colons aldmeri lorsque que ceux-ci arrivent suite à la fuite d'Aldmeris, durant le Bas Méréthique[3][4][Note 1]. Cette civilisation pré-Ayléidique se répand alors dans le reste de l'Archipel et c'est également à cette époque que commencent à apparaître les premiers cultes des Daedras au sein de la société aldmeri. Les ruines aldmeri d'Auridia, qualifiées d'ayléides par abus de langage, seraient donc bien antérieures à la société ayléide du continent ; hypothèse appuyée par les différentes couleurs des pierres météoriques, orangées en Auridia et bleutées sur le continent.

Au cours du Méréthique moyen, la rigidité des règles aldmeri face aux cultes daedriques finit par provoquer un premier schisme dans la société pré-Ayléidique de l'Archipel . Ce schisme se traduit par la migration des Aldmers adeptes des Daedras, les futurs Ayléides, vers les colonies du centre et du sud-ouest de Tamriel et leur émancipation progressive vis à vis de l'Archipel de l'Automne[4][5]. C'est sans doute suite à ce schisme que commence l'évolution de cette culture aldmeri vers ce qui sera la société altmeri.

La population de l'Archipel de l'Automne vénère les Aedras et se montre ferme dans l'interdiction des cultes daedriques[6]. Suite aux prophéties émises par Véloth, plusieurs sanctuaires daedriques clandestins sont construits dans l'Archipel, y compris en Auridia[2]. Cependant, il est dit qu'après le départ de Véloth et ses fidèles, les futurs Chimers, tous ces sanctuaires sont trouvés et détruits par les Altmers[1].

Ère Première

En 1E 1301, les Sloads attaquent par la mer et pillent la ville de Gardeciel, ainsi que les infrastructures aldmeri des îles avoisinantes d'Errinorne et de Buraniim[1] La ville de Gardeciel abrite cependant une forteresse aldmeri qui permet aux Elfes de repousser l'invasion et de couler des douzaines de vaisseaux sloads[3]. Les Sloads ne sont pas pour autant complètement vaincus et occupent alors l'île voisine d'Errinorne qui, avant l'attaque, abritait une académie aldmeri reconnue pour sa grande bibliothèque[1][3].

L'occupation dure plusieurs décennies durant lesquelles, suite à l'attaque d'un mage de guerre sload, un pan entier de falaise s'effondre dans l'océan entraînant dans sa chute une grande partie de la forteresse de Gardeciel. Lorsqu'enfin les Sloads sont éliminés de l'île, Errinorne est laissée à l'abandon et ne sera jamais reconstruite[3].

La Première Ère est également marquée par la Peste Thrassienne apportée par les Sloads, qui affecte l'ensemble de Tamriel, dont Auridia, aux environs de 1E 2260[1][7][Note 2]. La peste disparaît lorsqu'une flotte coalisée de toutes les nations de Tamriel parvient à vaincre les Sloads en envoyant leur archipel par le fond[8].

Ère Deuxième

Aux environs de 2E 580, la reine Ayrenn Arana Aldmeri d'Alinor réapparaît à Primeterre après avoir disparu pendant 17 ans et reprend les rennes de l'Archipel de l'Automne alors que son frère cadet Næmon était sur le point d'être couronné Roi d'Alinor[9]. Ayrenn fonde par la suite le premier Domaine Aldmeri en cette période trouble qui suit l'Éruption des âmes. Le premier Domaine résulte de la fusion entre l'Archipel de l'Automne, le Val-Boisé et Elsweyr. Le Domaine prend alors part à la Guerre des Alliances afin de rétablir la suprématie aldmeri en Tamriel, qu'Ayrenn juge légitime[10]. Le Thalmor la soutient dans sa démarche en formant ses plus proches conseillers.

Cette union des races n'est pas du goût de tous dans l'Archipel, et un groupuscule de nationalistes altmeri, l'Héritage Voilé, guidé par une femme se faisant appeler la Reine Voilée, commence à comploter contre Ayrenn et le Domaine. Afin de suivre la procédure et les rituels religieux nécessaires à son couronnement, la reine Ayrenn doit se rendre en Auridia, où l'Héritage Voilé compte mettre à exécution son plan pour l'éliminer[2].

En 2E 582, un groupe d'agents d'élite de la reine, les Yeux de la Reine, parvient à déjouer une tentative d'assassinat contre la reine Ayrenn lors de son passage au Guet de Vulkhel. La tentative d’assassinat est des plus surprenante du fait qu'elle avait été fomentée directement par la capitaine de la garde du Guet de Vulkhel. Cet échec est cependant loin de stopper les ambitions de la Reine Voilée qui compte bien profiter des différentes étapes du pèlerinage de la reine Ayrenn en Auridia pour à nouveau attenter à sa vie[2].

À Tanzelwil, Ayrenn doit honorer les ancêtres et ces derniers doivent en retour justifier la légitimité de la reine. Toutefois l'Héritage Voilé parvient à corrompre les ancêtres par un sombre rituel, et tente à nouveau de tuer Ayrenn. Les armes à la main la reine arrive à stopper le rituel et procède alors à la cérémonie de justification avec succès. La Reine Voilée est finalement démasquée quelques temps plus tard à Gardeciel par un agent des Yeux de la Reine. Il s'agit en réalité de la Haute matriarche Estre, épouse de Næmon, bien décidée à faire de son époux le Roi d'Alinor, comme cela aurait du être avant le retour d'Ayrenn.

Il est également mis au jour qu'Estre s'est alliée aux Maormers qui tentent de semer le chaos en attaquant et pillant les côtes d'Auridia[2][11][12].

Dans une ultime tentative pour éliminer sa rivale Ayrenn, la Haute matriarche Estre conclut un pacte avec le Prince Daedra Méhrunes Dagon qui ouvre trois portes d'Oblivion dans la ville de Primeterre. La ville tombe aux mains des daedras et Ayrenn n'a pas d'autre choix que de l'attaquer. Les forces d'Ayrenn arrivent alors à reprendre le contrôle de Primeterre, et finissent par tuer Estre. En parallèle, les Yeux de la Reine se chargent d'éliminer les derniers leaders de l'Héritage Voilé qui contrôlent certains lieux des environs de Primeterre, mettant ainsi fin à la menace causée par ce groupe en Auridia[2].

En 2E 896, Tiber Septim utilise le Numidium pour conquérir tout Tamriel. Le Thalmor et le Domaine Aldmeri sont dissout, Auridia et l'ensemble de l'Archipel sont ainsi rattachés à l'Empire Septim[13] ; c'est le début de l'Ère Troisième.

Ère Troisième

En 3E 110, une flotte maormer de Pyandonée attaque l'Archipel pendant ce que l'on appela la Guerre de l'île avant de finir par être défaite par les efforts combinés de l'Empire et des psijiques[7].

En 3E 433, la Crise d'Oblivion voit l'ouverture de nombreuses portes d'Oblivion et le déferlements de Daedras dans tout l'Archipel et donc en Auridia. L'Empire est dépassé mais le Thalmor revient sur le devant de la scène en protégeant efficacement la population[14].

Ère Quatrième

En 4E 22, Le Thalmor prend le pouvoir sur l'ensemble de l'Archipel de l'Automne qu'il renome Alinor et fini par restaurer le Domaine Aldmeri avec l'annexion du Val-Boisé en 4E 29[15].

Galerie

Notes et références

Apparitions

Notes

  1. Une autre théorie prétend qu'Aldmeris est en réalité Tamriel elle-même, où se trouve le premier lieu de la civilisation aldmeri, la Tour Adamantine.
  2. Certaines sources avancent la date à 1E 2200.

Références