Jorunn

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Jorunn
Description de cette image, également commentée ci-après

Jorunn le Roi Scalde

Biographie
Naissance 2E 546
Décès Date inconnue
Race Nordique
Sexe Homme
Père Inconnu
Mère Mabjaarn
Enfant(s) Irnskar
Fonctions
Affiliation Bordeciel oriental
Pacte de Cœurébène
Titre(s) et désignation(s) Haut-roi de Bordeciel oriental
Roi Scalde
Début de règne 2E 572
Fin de règne Inconnu

Jorunn le Roi Scalde est le fils de la reine Mabjaarn et un grand barde-guerrier.

Devenu le roi de Bordeciel oriental, il parvient à signer le Pacte de Cœurébène avec les Dunmers et les Argoniens ayant aidé les Nordiques à vaincre l'invasion d'Ada'Soom Dir-Kamal et le mène à l'assaut de Cyrodiil lors de la Guerre des Alliances.

Biographie

Jeunesse

Jorunn, frère jumeau de Fildgor, nait en 2E 546 de la reine Mabjaarn de Bordeciel oriental.

Frère cadet de la princesse Nurnhilde, Jorunn comprend très tôt qu'il ne règnera jamais, aussi, il décide de choisir sa propre voie. Doué pour le chant, il cultive son talent à Faillaise et finit par prendre le titre de "Prince-Scalde", le mot "Scalde" signifiant "Barde" en vieux Norrois[1][2].

Au cours d'une partie de chasse avec sa sœur, Jorunn et Nurnhilde tombent dans une crevasse glaciale. Le froid paralyse Jorunn qui sombre dans l'inconscience. Il ne doit sa survie qu'à sa sœur qui parvient à découvrir une sortie et le tire de là[3].

Invasion akaviroise

En 2E 572, Ada'Soom Dir-Kamal lance une invasion de Bordeciel. À cette époque, Jorunn se trouve à Faillaise. N'ayant pas reçu une formation militaire importante, il enrôle pourtant ses compagnons bardes et chevauche jusqu'à Vendeaume. Rejoint par son frère, il ne peut qu'assister impuissant au sac de la ville et à la mort de sa mère et de sa sœur.

Mes sujets faisaient confiance à ma sœur. Ils aimaient la grande reine Nurnhilde. Monarque des Nordiques. Puis les Akavirois ont attaqué. Le peuple a perdu sa reine, et moi, j'ai perdu ma sœur. Le royaume entier pleurait, le jour de sa mort.— Jorunn, 2E 582

Jorunn se rend alors au Haut Hrothgar demander l'aide des Grises-Barbes. Ceux-ci invoquent depuis Sovngarde l'ancien roi Wulfharth, qui aide Jorunn et Fildgor à fortifier Faillaise pour barrer la route à l'armée akaviroise qui se dirige vers le sud[4]. Celle-ci se dirige alors vers Longsanglot en Morrowind. L'armée de Jorunn et Fildgor se lance à leur poursuite à la grande surprise des akavirois. Ceux-ci sont pris en tenaille entre les Nordiques et les Dunmers[5] mais ne finissent par perdre qu'après l'intervention d'une armée argonienne[1][2].

Montée sur le trône et formation du Pacte

Suite à la défaite akaviroise, le trône de la Bordeciel orientale est vacant. Fildgor, doté d'une formation militaire, s'attend à prendre légitimement le trône. Jorunn s'y oppose et les deux frères s'affrontent en duel. À la surprise générale, Jorunn l'emporte. Fildgor, fou de rage, refuse son autorité et est donc exilé[6]. Le clan Poigne-tempête part avec lui[7][8].

Jorunn prend alors le titre de "Roi-scalde"[9][10]. Il se rapproche alors des peuples impliqués dans l'invasion akaviroise et ils signent ensemble le Pacte de Cœurébène[11].

Jorunn agit comme Haut-Roi mais il ne règne pas en souverain absolu. Ses décisions doivent être ratifiées par les trois peuples formant le Pacte dans une forme unique de gouvernement appelé le Grand Moot[3].

Guerre des Alliances

En 2E 580, alors que les élites dirigeantes de l'Empire se tournent vers l'adoration de Molag Bal, trois alliances se lancent vers Cyrodiil : le Pacte de Cœurébène ; le Domaine Aldmeri emmené par la Reine Ayrenn Arana Aldmeri, qui assemble les forces des Altmers de l'Archipel du Couchant, les Bosmers du Val-Boisé et les Khajiits d'Elsweyr ; et l'Alliance de Daguefilante du Roi Émeric de Hauteroche, signée entre les Brétons, les Rougegardes et les Orques.

Tous souhaitent prendre le contrôle de Cyrodiil pour diriger Tamriel. Cette campagne contre l'Empire et les autres alliances de l'époque est baptisée Guerre des Alliances.

Le but du Pacte est de prendre le contrôle de l'Empire[12], pour qu'il soit dirigé par les "peuples forts" de Tamriel[13].

Troubles au sein du Pacte

Parallèlement à la Guerre des Alliances, de nombreux troubles viennent perturber le règne de Jorunn au cours de l'année 2E 582.

Cette année, Fildgor, le frère jumeau de Jorunn, revient en Bordeciel[14]. Sous couvert d'apaiser les tensions, il organise en sous main une rébellion contre son frère[15][16].

Cette année, la population fête le Konunleikar, les dix ans du règne de Jorunn[17]. Des festivités sont organisées[18] et un concours a lieu dans la ville de Vendeaume. Le gagnant ayant droit à une entrevue avec Jorunn, le clan Poigne-tempête y participe[19]. Ils trichent aux épreuves afin d'assassiner Jorunn lors de cette entrevue[20] mais les forces du Pacte parviennent à protéger le Roi-Scalde[3].

Leur objectif ayant été découvert, les forces de Fildgor accélère leurs plans. Ainsi, elles enferment Jorunn lors de sa visite à fort Amol. Un illusionniste Bréton empoisonne le roi et entreprend de prendre sa place. Un Vestige du Pacte, aidé par Naryu Virian, parvient à éliminer l'illusionniste mais le poison utilisé sur Jorunn est d'origine daedrique et est très puissant. Le roi est emmené voir les Moines de Ternion, réputés pour leur magie curative. Les moines parviennent à maintenir le roi en vie tandis qu'un marche-rêves argonien entre dans son esprit. Malheureusement, l'influence daedrique est trop forte pour lui. Le vestige ayant précédemment aidé le roi rejoint le marche-rêve et parvient à purger l'esprit du monarque et ainsi le sauver du poison[3].

Jorunn, épuisé par cette épreuve, laisse à son fils Irnskar et à ses alliés du Pacte le soin de pourchasser Fildgor. Ceux-ci acculent les forces de Fildgor dans l'ancien temple draconique de Skuldafn[21]. Fildgor tente d'atteindre Sovngarde[22] pour fusionner son esprit avec celui de sa sœur décédée et ainsi avoir une raison légitime de gouverner. Le vestige parvient à le suivre, l'affronter et le vaincre. Il le ramène vivant devant Jorunn mais on ignore si ce-dernier laisse vivre son frère ou bien l'exécute[3].

Par la suite, Jorunn guide ses troupes dans la Brèche afin de lutter contre l'Ordre du Ver Noir. Celui-ci est acculé dans la montagne Trolhetta. Le roi mène personnellement l'assaut et se bat contre le géant Sinmur avec l'aide du Vestige et de ses alliés Dunmers et Argoniens. Suite à sa victoire, l'esprit d'Ysgramor et des Compagnons apparaît devant le roi et le félicitent de sa victoire[3].

Lève-toi, Jorunn le Roi-scalde. Lève-toi et salue-moi en tant que vrai champion du Nord. Tu n'as pas uni que les Nordiques. Les anciens Elfes et le peuple-lézard rusé se tiennent aussi à nos côtés. Tes champions ! Nous nous sommes rencontrés. Une route difficile s'étend devant toi, mais aujourd'hui savoure cette victoire. Compagnons ! Trois bans pour le Roi-scalde et ses braves champions ! Vivent les pourfendeurs de Vers et les tueurs de géants !— Ysgramor, 2E 582

Bibliographie

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références