Lyris Titan

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Lyris Titan
Description de cette image, également commentée ci-après

Lyris Titan, date inconnue

Biographie
Naissance Date inconnue, Bordeciel
Décès Date inconnue
Race Nordique/Mi-Géant
Sexe Femme
Père Gjalder
Fonctions
Affiliation Les Cinq Compagnons

Lyris Titan, affectueusement surnommée "Lis des neiges" par Sai Sahan, est un membre du groupe formé par l'Empereur Varen Aquilarios, les Cinq Compagnons.

Possédant du sang de Géant dans ses veines, elle participe activement à la chute de Mannimarco et à la fin de la Coalescence, la tentative de fuison de Nirn et Havreglace par Molag Bal.

Biographie

Lyris Titan est la fille d'un Nordique ayant des ancêtres Géants, nommé Gjalmer. Malheureusement, son ascendance provoque la mort de la mère de Lyris lors de l'accouchement.

Dès lors, chaque fois que son père pose ses yeux sur elle, Lyris voit la douleur dans son regard. Elle finit par croire que son père lui reproche la mort de sa mère. Alors qu'elle a 16 ans, elle s'enfuit de son foyer pour intégrer une bande de mercenaires. C'est la dernière fois qu'elle voit son père en vie, celui-ci finissant par être assassiné par un vieil ennemi de sa fille[1].

Elle finit par se mettre au service de Varen Aquilarios et devient sa garde du corps. Celui-ci estime qu'elle est la plus fabuleuse guerrière à son service mais son unité la traite comme un monstre et cache régulièrement son armure. Elle fait ainsi partie des Cinq Compagnons, avec l'Empereur Varen, Sai Sahan, Abnur Tharn et Mannimarco, qui recherchent l'Amulette des rois. Au cours des nombreuses années de recherche, elle développe une profonde affection pour Sai qui se transforme peu à peu en amour, même si elle n'arrive pas à se l'avouer à elle-même. Après la trahison de Mannimarco, Lyris est accusée avec Sai d'avoir assassiné l'Empereur[2].

Après le début de la Coalescence, elle finit par se faire capturer par les forces de Molag Bal et est enfermée dans une prison de Havreglace[3]. Ne se résignant pas à son sort, elle parvient à se libérer de sa cellule et rencontre un Vestige avec qui elle s'associe. Tous les deux tentent alors de libérer un homme nommé "le Prophète" lui aussi enfermé en Havreglace. La prison du Prophète est plus sophistiquée que celle de Lyris et ils ne peuvent le sauver que grâce à Lyris qui prend sa place[1].

Le Vestige et le Prophète, retournés sur Tamriel grâce à son sacrifice, montent une opération afin de la libérer. Après leur évasion, les Daedra de Havreglace lui extraient une partie de ses souvenirs et de ses sentiments pour qu'elle ne puisse pas s'échapper. Le Vestige s'infiltre dans la Fonderie du malheur et emmène la guerrière en quête de ce qui lui a été pris. Ce faisant, Lyris rencontre l'âme de son père et ils font enfin la paix.

Voyons... lorsque je te regardais, c'est son visage que je voyais. Je l'aimais, mon enfant. Autant que je t'aime... plus que la vie elle-même. Nous ne pouvons pas changer le passé, et nous ne devons pas nous y accrocher. Tu ne dois pas laisser ces sentiments te hanter. Laisse-les s'effacer. Laisse-moi disparaître.— Âme de Gjalmer, 2E 582

Lyris récupère ainsi son armure et sa hache, offerte par Abnur Tharn pour prouver ses bonnes intentions, et le Vestige retourne sur Nirn[4].

Elle retourne ensuite avec le Vestige pour ramener Tharn hors de Havreglace, celui-ci ayant choisi de trahir Mannimarco[5].

On ignore si c'est elle ou Tharn qui accompagne le Vestige lors du sauvetage de Sai Sahan. En revanche, elle fait partie de l'expédition menée par Sai dans la vallée des lames en Martelfell où il a caché le moyen d'accéder à l'Amulette des Rois. Les forces de Molag Bal les devancent cependant et Lyris participe à la bataille pour sauver les survivants[1].

Elle accompagne également les Cinq Compagnons dans l'antique cité de Sancre Tor où repose l'Amulette. Elle participe ainsi à la bataille qui voit la défaite de Mannimarco. Par la suite, elle accompagne les Compagnons jusqu'en Havreglace pour affronter Molag Bal. Pour y arriver, Abnur Tharn doit réaliser un rituel qui implique le sacrifice volontaire de l'un des autres Compagnons. Même si elle rêve encore d'aventures et regrette de ne pas avoir mieux connu les personnes avec lesquelles elle s'est battue, Lyris se porte volontaire. On ignore si le Vestige choisit de la sacrifier, si elle finit par réaliser l'amour qu'elle porte à Sai ou bien si elle part aider à rebâtir la vallée des lames[1].

Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, sous ma carapace, je suis une idiote optimiste qui se jetterait sur une lame destinée à n'importe lequel d'entre vous.— Lyris Titan, 2E 582

Galerie

Bibliographie

Notes et références

Apparitions

Références