Naryu Virian

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Naryu Virian
Description de l'image  TESO-Naryu02.jpg.
Biographie
Naissance Date inconnue, Seyda Nihyn
Décès Date inconnue
Race Dunmer
Sexe Femme
Père Mjahlar Virian
Fonctions
Affiliation Morag Tong
Exaltés cachés

Naryu Virian, née lors de l'ère seconde à Seyda Nihyn, Vvardenfell, est une assassine renommée de la Morag Tong, surnommée « la belle ténébreuse »[1]. Elle travaille aussi en tant qu'agente irrégulière pour les Exaltés cachés, le service de renseignement du Pacte de Cœurébène.

Relativement tôt dans sa carrière à la Tong, elle exécute de nombreuses missions en dehors du royaume de Morrowind, où elle interagit avec des agents d'autres organisations secrètes telles que les Yeux de la Reine, le cercle des Dagues, les Gardes-dragon ou encore la Confrérie noire, ce qui lui fait gagner une haute réputation au sein de la Tong. Parmi ses missions les plus célèbres, elle élimine le créateur du fléau de Llodos, empêche un coup d'État contre les dirigeants du Pacte de Cœurébène dont Jorunn le Roi Scalde, détruit un complot interne touchant les plus hautes sphères de la Morag Tong, ou encore stoppe le célèbre Tueur pâtissier.

Jeunesse

Naryu avec Varon Davel, son mentor à la Tong.

Naryu est née dans le village de Seyda Nihyn, sur l'île de Vvardenfell, lors de la seconde moitié du cinquième siècle de la deuxième ère[note 1]. À Seyda Nihyn elle est élevée par sa tante Aranéa avant de quitter le village lors de son adolescence. Son père est Mjahlar Virian, un membre de la Morag Tong. De plus elle possède un frère adoptif nommé Odral Quintayn[2][3].

Mjahlar finit par faire rentrer Naryu et Odral dans la Morag Tong vers 2E 500[note 1], où ils sont tous les deux formés ensemble. C'est Varon Davel qui devient le mentor de Naryu afin de compléter les dernières étapes de sa formation[1].

Lors de sa formation elle fréquente beaucoup la ville de Balmora à Vvardenfell. Elle y rencontre Veya et Ulran Releth, respectivement la fille et le fils du conseiller Rédoran de la ville, Eris Releth. Naryu, Veya et Ulran deviennent avec le temps des amis très proches[4]. Au cours de son entraînement elle rencontre aussi Grive, le maître-espion des Exaltés cachés : Naryu sauve la vie du frère de Grive et Grive sauve la vie de Naryu. Depuis ce jour elle est régulièrement recrutée par Grive pour exécuter des missions secrètes pour le Pacte[5].

Carrière

Fléau de Llodos

Salut. Ravie de voir que vous vous en êtes tiré en un seul morceau. Je sais que, parfois, Almalexia ne ménage pas ses jouets.— Naryu Virian, 2E 582

En 2E 582, la peste du fléau de Llodos fait son apparition dans les plaines de Deshaan, cependant qu'une secte, les Malmenaît, se dit être capable de la soigner. Mais rapidement un Vestige découvre que les Malmenaît sont les créateurs du fléau[6].

Naryu et son mentor Varon Davel sont recrutés pour éliminer la personne qui a créé le fléau de Llodos. Ils se rendent dans la cité Hlaalu de Narsis, particulièrement frappée par le fléau, et débutent leur enquête : Varon se fait passer pour un noble hlaalu, conseiller pour le ministre de la ville, Ralden, pendant que Naryu reste dans l'ombre et observe l'activité des Malmenaît en ville. Leur but est de découvrir qui se cache derrière la création du fléau. Après plusieurs semaines de surveillance le ministre Ralden recrute le Vestige qui a dévoilé la véritable nature des Malmenaît. Naryu et Varon, ne pouvant agir directement, téléguident le Vestige afin que ce dernier chasse les Malmenaît de la ville et découvre l'auteur du fléau : un alchimiste nommé Merdyndril qui se terre dans la Gorge d'Obsidienne située à l'ouest de la ville. Merdyndril est éliminé et ses notes de recherches sont transmises aux autorités hlaalu afin de développer un remède au fléau.

Naryu se rend ensuite à titre personnel dans la cité de Longsanglot ; lors de son enquête à Narsis elle a découvert que les Malmenaît planifiaient de propager le fléau dans la ville. Comme elle a vu les effets de la peste à Narsis, elle souhaite éviter que Longsanglot ne soit aussi touchée. Elle aide la déesse Almalexia et une fois encore le Vestige à arrêter les Malmenaît en découvrant qu'ils utilisent des anciens réseaux secrets de la Morag Tong pour s'infiltrer en ville.

Illusionniste bréton et faux roi nordique

Ah, vous voilà. Et en pleine forme, comme à mon départ. J'espère que je n'ai pas fait trop peur aux ambassadeurs, avec mon intervention héroïque.— Naryu Virian, 2E 582

Un illusionniste bréton nommé Dhalen a tué plusieurs nobles de Longsanglot. Varon Davel affecte à Naryu son premier contrat en solo[4] : exécuter Dhalen. Dhalen s'est récemment allié à Fildgor Thane-orque, le frère jumeau de Jorunn le Roi Scalde, le chef du Pacte de Cœurébène. Fildgor cherche à détrôner Jorunn et dirige le clan Poigne-tempête[6].

Naryu traque Dhalen au Fort Amol où Jorunn tient une réunion de haute importance avec les autres leaders du Pacte. Elle y rencontre une nouvelle foi le Vestige de Narsis et ensemble, ils découvrent que Dahlen a acheté le seigneur Vurlop, le conseiller du Jarl de Fort Amol et que la garde est infestée de simulacres Poigne-tempête. Dhalen prépare l'assassinat de Jorunn et des autres leaders du Pacte, pour ensuite lui-même devenir un simulacre de Jorunn. Naryu et le Vestige parviennent juste à temps à éliminer les simulacres, le traître Vurlop, Dhalen, et à sauver les leaders du Pacte.

Message à travers Tamriel

Quel gâchis, Grive. Vous auriez dû demander quelque chose dont vos laquais sont incapables. Après cela, nous serons quittes, vous et moi.— Naryu Virian, 2E 582

En 2E 582, la Guerre des Alliances entre le Pacte de Cœurébène, le Domaine Aldmeri et l'Alliance de Daguefilante fait toujours rage. La Guilde des Mages et la Guilde des Guerriers, neutres dans le conflit, joignent leurs forces sous la direction de Vanus Galérion dans l'objectif de stopper la Coalescence, l'invasion de Tamriel par Molag Bal. Toutefois les deux guildes, avant de lancer un assaut sur Havreglace, le royaume de Molag Bal, ont besoin qu'un cessez-le-feu soit signé entre les trois alliances.

Elles contactent alors les services de renseignement de chaque alliance. Givre, considérant que la mission est de la plus haute importance, préfère demander à Naryu plutôt qu'à ses Exaltés subalternes de contacter les deux autres services secrets et d'organiser la rencontre entre les trois alliances sur l'île de Stirk. Si les négociations entre les dirigeants des trois alliances ont été houleuses, cette rencontre a finalement permis de lancer un assaut contre Molag Bal et de finalement stopper la Coalescence[6].

Avec cette mission remplie, Naryu considère qu'elle a remboursé sa dette envers Givre[4]. A priori, elle arrête ainsi de travailler directement pour les Exaltés cachés.

L'Index du Simulacre

Naryu et Boldekh devant les ruines de Mudan.
Je m'étais présentée à l'archi-chanoine comme grande maîtresse de la Morag Tong. Il eut l'air dubitatif.— Naryu Virian, Journal de Naryu, 2E 583

Aux alentour de l'an 2E 583, alors que Naryu est désormais au rang de Savoir au sein de la Tong[note 2], elle est convoquée par le Grand-Maître de la Tong, Rythe Vérano. Ce dernier lui donne un contrat secret : elle doit exécuter sept personnes, sept traîtres de la Tong, qu'il nomme les « Sept Clandestins ». Parmi ces traîtres se trouvent de nombreux Maîtres et Maîtres Exaltés de la Tong ainsi que plusieurs proches de Naryu. Ces Clandestins chercheraient à entrer en possession d'un artefact nommé « Index du Simulacre », un puissant artefact permettant de tuer une personne et d'en créer un simulacre. Avec cet artefact, ils projetteraient de prendre le contrôle de la Tong, la transformer, et de l'étendre à l'ensemble du continent.

Les sept ordres d'exécution étant valides, Naryu se voit forcée d'accepter d'exécuter les cibles. Mais comme elle trouve l'affaire étrange, elle cambriole d'abord le bureau du Grand-Maître pour découvrir une toute autre réalité : C'est Rythe Vérano qui cherche lui-même l'Index du Simulacre pour manipuler les deux maisons Hlaalu et Rédoran et ainsi contrôler une bonne partie de Morrowind. Il a aussi poussé les Sept Clandestins à trahir la guilde, pour les rendre coupables de ses propres manigances. Face à la situation, Naryu contacte l'une des rares autorités ayant un pouvoir absolu sur la Tong : le dieu guerrier-poète Vivec. Elle lui présente la situation et lui demande de valider un contrat sur la tête de Vérano. Vivec accepte et lui fournit un allié pour l'aider dans son exécution : un gardien de la nature rougegarde nommé Boldekh qui cherche lui-aussi à tuer Vérano pour raisons personnelles.

Naryu et Boldekh se mettent en chasse de Vérano : ce dernier finit par accéder à la Cité mécanique de Sotha Sil où il récupère l'Index du Simulacre, avant de se diriger vers une ruine dwemer située dans les îles ascadiennes, la ruine de Mudan. Naryu et Boldekh finissent par rattraper le Grand-Maître et à l'éliminer juste avant qu'il ne pénètre dans les ruines et détruisent l'Index[2].

Les Sept Clandestins

Il pêchait ! Quel s'wit ! D'où je viens, pêcher, c'est un travail, pas un loisir. Mais bon, je n'ai pas eu la même enfance que Serjo Vonos Bero.— Naryu Virian, Journal de Naryu, 2E 583

Rythe Vérano exécuté honorablement, Naryu doit maintenant se mettre en chasse des Sept Clandestins. Ces Clandestins sont :

  • Vonos Bero : fils de conseiller de la maison Hlaalu ;
  • Odral Quintayn : frère adoptif de Naryu et maître alchimiste de la Tong ;
  • Vuldronu Oth : assassine spécialisée dans l'invocation de daedra ;
  • Rels et Myvryna Llothri : couple d'assassins, dont Myvryna est la spécialiste en déguisement de la Tong ;
  • Tlera Vérano : fille de Rythe Vérano et Maîtresse Exaltée de la Tong en charge de la comptabilité ;
  • Dathus Ildram : diplomate en chef de la Tong.

Les Sept Clandestins se sont dispersé à travers Tamriel pour collecter leur « contribution à l'Index du Simulacre », c'est à dire des outils pour contribuer à leur prise de contrôle de la Tong. Naryu les traque un à un et les élimine, détruisant autant que possible chacune des « contributions ».

Lors de cette mission Naryu détruit le Boulier aurbique, un puissant artefact yokudan permettant de contrôler le climat, échange avec la Céleste Mage, et aide un Bosmer nommé Gadnuth Oreyn de récupérer le casque de son ancêtre Oreyn Griffedours des mains des Orques du clan Shatul pour qu'il devienne Thane sylvestre de son clan[2].

Tueur pâtissier

Naryu et Razum-dar qui discutent à propos du Tueur pâtissier.
Peu importe la beauté des ténèbres, l'aube l'anéantit lorsque le soleil se lève enfin.— Tueur pâtissier, La fortune de Naryu, 2E 583

Suite à l'exécution honorable du Clandestin Dathus Ildram dans la région de la Côte d'or en Cyrodiil, Naryu, alors logée dans la cité de Kvatch, reçoit un petit pain de la part du Tueur pâtissier, un assassin célèbre de l'époque. Ce dernier envoie à ses victimes une pâtisserie fourrée d'une note annonçant leur mort. Naryu prend la menace au sérieux et tente d'enquêter sur le tueur, pour l'éliminer avant qu'il ne la tue. Lors de son enquête elle rencontre le Vestige de Narsis qui est depuis devenu membre de la Confrérie Noire[2] ainsi que Razum-dar, le maître-espion des Yeux de la Reine. Tout deux enquêtent eux aussi sur le tueur pâtissier[6].

Ils joignent leurs forces et finissent par débusquer le tueur : un groupe d'assassins doués de prescience qui ciblent toutes les personnes ayant le potentiel de provoquer un désastre. Ils ont pris pour cible Naryu car sa future fille a le potentiel de « faire brûler le monde »[7]. Si les assassins pâtissiers sont arrêtés, leur prophétie à propos de sa fille va hanter Naryu[4].

Retour à Vvardenfell

Hâte-toi Morag Tong, et amène-moi les alliés que tu rencontreras en chemin. Morrowind aura besoin de vous tous.Vivec, TES Online: Morrowind - Trailer d'annonce, 2E 583

Le gouverneur Omellian de la ville de Seyda Nihyn organise un trafic d'esclave dans la région : il a laissé un groupe d'esclavagistes dirigé par le capitaine Svadstar s'installer sur l'archipel de la Phalène embrasée et s'assure que les troupes hlaalu en poste à Seyda Nihyn ne gênent pas l'activité des esclavagistes. Mais suite à un naufrage d'un navire et un raid des esclavagistes contre les survivants, Deminah Salvi, la gouverneure adjointe commence à se douter que son supérieur est de mèche avec les esclavagistes.

Omellian, cherchant à effacer toute trace pouvant l'inculper, contacte la Morag Tong pour éliminer le capitaine Svadstar[8]. Cet acte désespéré n'empêchera pas Omellian d'être arrêté par Salvi, qui le remplacera à son poste de gouverneur.

C'est Naryu Virian qui est chargée d'éliminer le capitaine Svadstar : elle s'infiltre sur l'archipel de la Phalène embrasée et libère les esclaves pour qu'ils se révoltent contre leurs bourreau. Parmi les esclaves, elle rencontre un Vestige et détecte son potentiel : elle le charge de mener la révolte des esclaves pendant qu'elle se charge d'envoyer un signal de détresse aux autorités hlaalu. Lorsque finalement les forces hlaalu prennent d'assaut l'île, Naryu et le Vestige s'infiltrent sur le navire du capitaine et l'exécutent.

Une fois l'archipel sous contrôle hlaalu, le Vestige est suspecté de travailler pour les esclavagistes. Naryu parvient à convaincre la gouverneure Slavi qu'il est son coéquipier et de le laisser libre. Sans le savoir, Naryu a ainsi permis au Vestige qui sauvera Vivec d'un complot du daedra Barbas d'entrer en Vvardenfell[6]. Remplissant ainsi la tâche que lui avait confié Vivec[9].

La Mère des Lames chez les Rédoran

Discuter avec une jeune femme arrogante, impatiente et trop sûre d'elle-même… je comprends mieux ma mère !— Naryu Virian, 2E 583

À Balmora en 2E 583 Ulran Releth, ami proche de Naryu, capitaine de la garde Rédoran de Balmora et fils du conseiller Rédoran Eris Releth, disparaît sans explication. Sa sœur Veya, après s'être disputé avec son père à propos de la disparition d'Ulran, décide d'abandonner la maison Rédoran et de rejoindre la Morag Tong. Elle retrouve Naryu et lui explique la situation. Naryu, concernée par la disparition d'un de ses amis et de la détresse d'une autre, accepte la requête de Veya et devient sa mentor, Naryu devient ainsi une « Mère des Lames », un titre obscur de la Morag Tong donné aux agentes de haut rang lorsqu'elles prennent des apprentis[4].

Naryu met alors en place une stratégie pour à la fois rechercher Ulran tout en protégeant Veya des Rédoran : Eris Releth, inquiet de la disparition de sa fille, envoie à la fois la garde de la ville et des mercenaires à sa recherche partout dans Balmora et ses alentours. Aussi Veya est logée dans la caverne de Mallapi, très loin au nord-ouest de Balmora, cependant que les amis de Veya en ville, dirigés par un Dunmer nommé Drevis, recherchent des informations sur la disparition d'Ulran. Un agent de la Tong nommé Ashur fait la liaisons entre Veya et ses amis à Balmora.

Alors que Naryu se trouve dans le temple daedrique d'Ashurnibibi pour exécuter honorablement le vicaire Sneg, qui dirige le groupe de cultistes de Malacath d'Ashurnibibi, cible d'un contrat émis par le mage Telvanni Vaelin Oren, elle rencontre le Vestige qu'elle avait aidé à la Phalène embrasée. Ce dernier a été recruté par Eris Releth et recherche ainsi Veya. Naryu arrive à convaincre le Vestige de l'aider dans l'enquête sur Ulran.

Rapidement l'enquête progresse : Il est découvert que comme Ulran a toujours fait montre de sympathie envers les Cendrais, son père Eris et son meilleur ami Brivan Malrom ont décidé de tester sa fidélité envers la maison Rédoran. Pour cela ils ont demandé à un garde sous la direction d'Ulran de tuer gratuitement des Cendrais. Ulran essaie de stopper le soldat et finit par le tuer. Ulran est alors immédiatement jugé par le conseil Rédoran et exilé de la maison. Selon les vœux d'Eris, Ulran aurait du être banni de Vvardenfell, mais ce dernier décide plutôt de rejoindre la tribu cendrais installée au nord de Balmora.

Brivan, promu capitaine de la garde a pour mission de chasser les Cendrais. Pour cela il fait appel aux Griffes de guerre de Ferhara, un groupe de mercenaire khajiiti, qui massacrent les Cendrais et Ulran avec. Lors de l'enquête, il est aussi découvert que Brivan travaille avec la conseillère Dolvara, qui elle-même travaille avec à la fois les Hlaalu et les Dres et organise un trafic d'esclave[10][11]. Pour cette raison, un contrat d'exécution honorable est lancé contre Dolvara, qui est exécutée par Naryu.

Lorsque Veya découvre la mort de son frère et les raisons derrière cette mort, elle perd son sang-froid et par rage commence à tuer des gardes Rédorans, Ferhara, Brivan et finalement son père Eris. Naryu est responsable des actions de Veya : si un membre de la Tong tue quelqu'un qui n'est pas la cible d'un contrat d'exécution honorable, il est passible de la peine de mort. Naryu est donc obligée de traquer Veya et de la tuer : elle parvient finalement à arrêter Veya en lui infligeant de graves blessures qui lui font perdre conscience, avant qu'elle ne continue son massacre et ne s'attaque aux autres conseillers Rédoran.

Face à la situation, la haute-conseillère Meriath des Rédorans propose un marché à Naryu : comme tant l'honneur de la maison Rédoran et de la Morag Tong ont été entachée par cette affaire, elle propose au conseil Rédoran et à Naryu de se taire sur l'affaire, en prétextant que Brivan et Ferhara ont tenté de tuer les conseillers Rédoran, que Veya a essayé de protéger son père, et que tous les quatre sont morts dans l'incident, afin d'étouffer l'affaire.

Naryu doit donc achever Veya, mais hésite à le faire. Finalement elle décide de maquiller la mort de Veya et de transférer sa protégée à Razum-dar sur l'Archipel du Couchant. Mais tout ne se passe pas comme prévu et Veya, corrompue par Nocturne, rejoindra la secte de la Cour du saccage et promet de « brûler le monde », comme annoncé par le Tueur pâtissier[12]. Elle sera finalement arrêtée par un Vestige avant de pouvoir accomplir la prophétie.

Journaux et correspondances

Galerie

Notes et références

Apparitions

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Dans son journal rédigé vers 2E 583, Naryu dit que « ça fait près d'un siècle » qu'elle est membre de la Morag Tong, cette date est donc une déduction approximative.
  2. Les rangs de la Tong sont : 1. Larbin ; 2. Esclave ; 3. Fidèle ; 4. Penseur ; 5. Frère ; 6. Savoir ; 7. Maître ; 8. Maître Exalté ; 9. Grand-Maître.

Références