Seyda Nihyn

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Seyda Nihyn (SEYDA NEEN)

Seyda Neen

Description de cette image, également commentée ci-après

La ville en 2E 583

Administration
Province Morrowind
Région Côte de la Mélancolie, Vvardenfell

Seyda Nihyn (SEYDA NEEN) est un port hlaalu de Morrowind, situé sur la Côte de la Mélancolie en Vvardenfell. Le village est connu pour son grand phare situé à l'embouchure d'une rade, qui permet de guider les marins de la Mer Intérieure.

Ce village, grâce à son phare, devient rapidement le principal port de l'île et il est parfois surnommé "la porte de Morrowind" par ses habitants (ou plus ironiquement "la capitale mondiale de la fièvre des marais"[1]).

Géographie

Localisation

Le port de Seyda Nihyn est localisé au sud-ouest de l'île de Vvardenfell dans la région de la Côte de la Mélancolie, le long de la route connectant la cité de Vivec à la rivière Odaï. Il est situé sur la partie nord de l'embouchure de la rade qui donne sur la Mer Intérieure.

Localités limitrophes

Nord
Directement au nord se trouvent le tombeau ancestral Andrano, suivit de la ville de Pélagiad et enfin le lac Amaya.
Est
À l'est se trouve la cité de Vivec, capitale de Vvardenfell.
Sud-est
Au sud-est est fondé le château Cœurébène.
Ouest
Sur une presqu'île à l'ouest se trouvent le tombeau ancestral Thelas, puis sur une île le tombeau ancestral Sarys et finalement l'archipel de Phalène embrasée.
Nord-ouest
Le long de la route nord-ouest se trouvent le tombeau ancestral Samarys et au-delà de l'Odaï celui des Heran, et finalement le village de Hla Oad.

Urbanisme

Le village, situé sur une presqu'île, est principalement constitué d'une place centrale autour de laquelle se trouve des commerces ainsi que l'auberge. Au Sud, le phare guide les navires jusqu'au petit port situé au Sud-Est lui même débouchant sur le Bureau des Taxes et du Recensement[2], dont les agents jouent également le rôle de gardes-côtes. Ce sont leurs cotres légers et rapides qui luttent contre les pirates et contrebandiers de la région[3]. Enfin les caravanes d'échassier des marais déposent les voyageurs au nord-est de la ville.

Au cours de la troisième ère, un quartier pauvre constitué de cabanes en bois s'élève à l'ouest de la ville, dans les marais[1].

Histoire

Création

L'histoire de la ville commence par le nom d'un vaisseau amiral de la flotte hlaalu, le Seyda Nihyn. Au cours de l'ère première un saint ordonne à la maison Hlaalu de lancer une expédition maritime pour "voir le visage de Véloth". Les marins du Seyda Nihyn et du reste de la flotte ne devaient revenir de leur voyage qu'après avoir découvert ce qu'était ce "visage". Mais alors que la flotte se trouvait dans la Mer Intérieure, une tempête, soit-disant "non-naturelle" détruit l'ensemble de la flotte. Des rescapés échoués sur la Côte de la Mélancolie rassemblent les débris de la flotte et les utilisent pour construire un grand phare afin de guider les autres rescapés, et empêcher qu'une telle catastrophe ne se reproduise à l'avenir[4].

Par la suite des habitations se développent autour du phare pour former le village de Seyda Nihyn, qui garde une certaine valeur religieuse pour la maison Hlaalu[4][5].

Développement

Au cours de l'Interrègne de l'ère seconde, la maison Hlaalu s'associe avec la compagnie commerciale de la Côte d'or dans le but de développer le village de Seyda Nihyn. Des bâtiments suivant l'architecture Impériale sont donc construits, notamment le Bureau des Taxes et du Recensement, qui accueille le bureau du gouverneur hlaalu de Vvardenfell[6] et qui est chargé par le Temple du Tribunal de recenser toutes les entrées sur le territoire de Vvardenfell.

Seyda Neen est le principal port de Vvardenfell. Je traite les nouvelles arrivées pour que le Tribunal sache qui se promène sur son beau territoire.— Syndelius Ergalla, Bureau des Taxes et du Recensement, 2E 583

Cependant, la Compagnie de la Côte d'or abandonne ses investissements à Seyda Nihyn et la ville repasse entièrement sous le giron hlaalu. Malgré sa petite taille, la ville devient ainsi le centre des opérations hlaalu sur l'île de Vvardenfell et leur pied à terre pour leur colonisation du reste de l'île[7]. Avec le développement économique de l'île pour soutenir l'effort de guerre croissant du Pacte de Cœurébène, le transit en ville est en augmentation, et notamment quelques colons de Cyrodiil, fuyant les combats et daedra, s'installent en ville[6].

Prophétie d'Azura, à l'entrée de la ville.

En 2E 583 la ville voit deux évènements majeurs :

  • Premièrement, le gouverneur hlaalu de l'époque, Omellian, organise un trafic d'esclave dans la région : il a laissé s'installer un groupe d'esclavagistes dirigé par le capitaine Svadstar sur l'archipel de la Phalène embrasée et s'assure que les troupes hlaalu en poste à Seyda Nihyn ne gênent pas l'activité des esclavagistes. Mais suite au naufrage d'un navire et un raid des esclavagistes contre les survivants, Deminah Salvi, la gouverneure adjointe commence à se douter que son supérieur est de mèche avec les esclavagistes. Elle parvient à faire inculper Omellian et chasse les esclavagistes la Phalène embrasée[6].
  • Secondement, la déesse Azura prend le contrôle d'une femme nommée Tanisa Drothan, et déclare une prophétie, pour annoncer le complot que Barbas ourdit contre le Tribunal et déclare qu'un Vestige plus tard connu sous le nom de « Champion de Vivec », présent sur place, sauvera Vvardenfell[6].

Déclin

Avec la conquête des cités de Balmora et de Suran par la maison Hlaalu, la ville de Seyda Nihyn perd de son importance, et le siège du gouvernement hlaalu se déplace de Seyda Nihyn à Balmora[1].

À partir de 3E 414 l'île de Vvardenfell est ouverte à la colonisation impériale. Si le port de Seyda Nihyn continue de recevoir un grand nombre de voyageurs[8], il est alors concurrencé par celui du château Cœurébène[1]. Les Hlaalu conservent le contrôle économique[9] mais délèguent alors la garde aux troupes de la légion impériale, comme la ville devient majoritairement habitée par des non-Dunmers[1].

La présence impériale est renforcée lorsque le Fort Phalène embrasée, situé sur l'archipel éponyme, est attaqué par une liche que les mineurs du fort ont réveillée par inadvertance, ce qui force la garnison à abandonner le lieu. Le chevalier errant en poste à Phalène embrasée, Sellus Gravius, se base alors à Seyda Nihyn dans l'espoir de reconquérir le fort, ce qu'il parvient à faire en 3E 427[1]. La même année, la Bal Molagmer aide une habitante à conserver sa maison en dérobant un faux contrat de vente[10].

On ignore ce qu'il advient de la ville durant les événements de l'Année Rouge mais on peut supposer, de part sa proximité avec Vivec, qu'elle est, au moins en partie, détruite[11].

Personnalités importantes

Galerie

Notes et références