Pacte de Cœurébène

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Disambig colour.png Pour les articles homonymes, voir Cœurébène.
Pacte de Cœurébène
Description de l'image  ON symbole pacte coeurebene.png.
Présentation
Type de faction Alliance militaire
Création 2E 572
Fondateur Jorunn le Roi Scalde
Le Tribunal
Siège Cœurébène
Politique
Idéologie Suprématie des "races fortes" de Tamriel
Filiale Exaltés cachés
Opposition Alliance de Daguefilante
Domaine Aldmeri
Empire

Le Pacte de Cœurébène est une alliance militaire de l'Interrègne de la deuxième ère entre le royaume de Morrowind, celui de Bordeciel oriental et plusieurs tribus argoniennes du nord du Marais Noir. Formée en 2E 572 lors de la deuxième Invasion Akaviroise, elle participe ensuite à la Guerre des Alliances.

Histoire

Le 7 hautzénith 2E 572[1], une armée kamali dirigée par Ada'Soom Dir-Kamal se lance à l'assaut de Bordeciel. La capitale Vendeaume tombe rapidement face aux envahisseurs et la reine Mabjaarn et sa fille Nurnhilde meurent en défendant la ville.

Les fils de Mabjaarn, Jorunn et Fildgor, après une résistance acharnée, se replient sur Faillaise qu'ils fortifient. L'armée kamali se dirige vers la ville mais bifurque en Morrowind face à ses défenses. Les forces nordiques les poursuivent et les acculent avec l'aide des Dunmers contre la Mer Intérieure. Les kamali offrent une résistance acharnée et la situation ne change que grâce à l'intervention d'une compagnie de Dos-de-fer argoniens[2][3]. Les Kamals vaincus, les alliés de la bataille auraient pu se séparer compte-tenu de leur inimité ancestrale, mais comme Almalexia pressent de futurs troubles d'ordre cosmologique[4], ils décident au contraire de formaliser leur alliance et signent le Pacte de Cœurébène[5][6].

Quelques années plus tard, les divinations d'Almalexia et de ses devins se révèlent exactes : en 2E 578 l'Éruption des âmes et la disparition de l'Empereur Varen Aquilarios mènent à une période de chaos en Cyrodiil ainsi que le début de la Coalescence. Le Pacte y voit l'occasion de prendre les rênes de l'Empire afin de ne plus se faire dicter sa conduite[7].

En 2E 580, ses troupes se lancent à l'assaut de la province impériale[8] en même temps que celles du Domaine Aldmeri et de l'Alliance de Daguefilante[9] débutant ainsi la Guerre des Alliances[10].

En 2E 582, avec la majorité de ses troupes en Cyrodiil ou bien en opération sur les territoires des autres coalitions, le Pacte subit des assauts sur son propre territoire. Ainsi, l'Alliance lance une vaste opération de conquête sur le nord de Morrowind pendant que le Domaine tente de capturer la région de Fangeombre en imitant à l'aide de magie des dignitaires du Pacte[11]. Parallèlement, le frère déchu de Jorunn tente de mener une rébellion pour devenir roi tandis que l'Ordre du Ver Noir[12] menace la Brèche aidé de clans crevassais[13] et que la secte Malmenaît tente de renverser Almalexia[14].

Organisation et idéologie

Le Pacte, dont le symbole est le Dragon[15], est dirigé par une assemblée appelée grand Moot[16] présidé par Jorunn le Roi Scalde[17], avec l'aide du Tribunal[18]. Le Pacte mobilise également une flotte de défense de ses terres[19] ainsi qu'un service de renseignement très performant, appelé les Exaltés cachés.

Avec la signature du Pacte, les anciens esclaves sont affranchis[20][21][22], les Argoniens devenant des citoyens de plein droit[23] gagnant le respect des autres peuples[24][25]. On remarque également quelques rares cas de couples interraciaux[26][27].

L'unité du Pacte n'est cependant pas parfaite. Chez les Nordiques, seule la Bordeciel orientale en fait partie. En Morrowind, la Maison Telvanni refuse de faire partie du Pacte[28] et conserve ainsi ses esclaves argoniens[29][30]. Enfin, seules quelques tribus argoniennes acceptent d'aider leurs anciens tortionnaires.

Mais même au sein des factions qui participent au Pacte, certains n'y voient pas forcément une bonne chose[31]. Ainsi, certains esclavagistes de la Maison Drès lancent encore des raids dans le Marais Noir[32] alors que d'autres œuvrent en sous-main pour revenir au temps de la domination des Dunmers sur les Argoniens[33]. Certaines tribus argoniennes préfèrent fuir plutôt que de rester avec les anciens esclavagistes[34]. Enfin, certains Nordiques préfèrent entrer dans la clandestinité[35] plutôt que d'accepter cette alliance[36].

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références