Malmenaît

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Malmenaît
Présentation
Type de faction Secte dunmer daedrophile
Création circa 2E 578[1]
Fondateur Urili Vox
Dissolution 2E 582
Politique
Idéologie Destruction du Temple et du Tribunal, purification des Dunmers, retour du culte des Daedra
Alliance Maison Drès
Opposition Temple du Tribunal

Les Malmenaît sont une secte religieuse daedrophile créée et dirigée par la magistrix Urili Vox. Elle est responsable de la propagation du Fléau de Llodos, une épidémie déformant ceux qu'elle contamine, allant jusqu'à les rendre fous et agressifs. Elle serait supportée par une faction daedrophile de la Grande Maison Drès[2].

Histoire

Les Malmenaît sont créés suite à l’exécution du fils d'Urili Vox, Méram, des mains d'Almalexia. Renonçant à ses vœux, Urili Vox quitte le Temple de Morrowind et se tourne vers les Daedra. Elle regroupe à sa suite un groupe d'opposants au culte des Tribuns et met au point son plan pour se débarrasser d'eux[3].

L'épidémie

Alors que le Temple et les Grandes Maisons ont les mains liées par la Guerre des Alliances, les Malmenaît relâchent une terrible maladie sur les plaines de Deshaan, le Fléau de Llodos. Pris au dépourvu, le Temple est dans un premier temps dépassé et les Malmenaît se posent alors en groupe philanthrope[4] soignant les pauvres à sa place[5][6].

Ils gagnent rapidement en influence, profitant de la désorganisation des pouvoirs politiques et religieux pour s'implanter partout, dans une relative tranquillité, les autorités, notamment la Grande Maison Hlaalu créant des zones de quarantaine autour de leurs camps[7].

Les Malmenaît ont réquisitionné le campement des marchands et occupent actuellement le col. Par décret de la maison Hlaalu et par mesure de sécurité, le périmètre est bouclé.— Capitaine Diriil, 2E 582

Le but de la secte est très simple : augmenter sa popularité auprès de la population au détriment du Temple et le moment venu, lancer une révolution pour détrôner les Tribuns. Cependant, leurs machinations ne s'arrêtent pas là. Au sein de leurs dispensaires, ils mènent des expériences sur les malades, afin d'augmenter la dangerosité de la maladie.

La marche sur Deshaan

Afin de préparer l'invasion prochaine de Deshaan, les Malmenaît s'infiltrent dans les cryptes en ruines de la citadelle de Tal'Deic, et enlèvent le général de la citadelle, Gavryn Rédoran. Les Malmenaît le sacrifient au nom de la magistrix Vox et invoquent un drémora, ce dernier devient alors un simulacre prenant l'apparence du général.

Le vrai général est mort. Sacrifié à la gloire de notre grande maîtresse, la magistrix Vox. Nous avons invoqué une entité daedrique pour le remplacer. Ce simulacre a endossé son apparence.— Durel Gilveni, 2E 582

Le simulacre du général retourne dans la forteresse et commence une mission de sabotage[8] pour préparer une future invasion Malmenaît : il désorganise les patrouilles, ordonne l'exécution de différents hauts gradés de la forteresse sous les prétextes d'espionnage ou d'insubordination[9] et intègre des agents Malmenaît dans les rangs de la forteresse[10].

Je risque ma peau à vous raconter ça, mais je ne vois pas quoi faire d'autre. Je crois que le général est devenu fou. Un jour, il voit des traitres partout, l'autre il annule les patrouilles de surveillance. Impossible de savoir quelle folie il va nous sortir le jour suivant.— Ragna Cime-Foudre, 2E 582

Protégés par des protections ésotériques, ils propagent lentement la maladie à travers la région, notamment autour de Narsis[11] en contaminant le lac hlaalu[12] et du village de Serkamora[13][14], si bien que les autorités établissent une zone de quarantaine.

La fréquente apparition du fléau peu avant l'arrivée des Malmenaît finit cependant par éveiller les soupçons et les autorités, toujours à la recherche d'un moyen d'endiguer la maladie, dépêchent Naryu Virian, un agent de la Morag Tong ainsi qu'un Vestige, afin d'enquêter sur eux. Le Vestige pénètre dans la zone de quarantaine, rapportant des preuves de l'implication de la secte.

Démasqués, les Malmenaît sont forcés de passer à la vitesse supérieure.

L'assaut de la Grande Chapelle des Trois

Sathram, un prêtre défroqué du Tribunal devenu mage de la secte, guide un contingent à travers les égouts de Longsanglot jusqu'au Temple des Tribuns. Son but est de désacraliser la chapelle et d'y ouvrir des portails afin que les daedra l'envahissent. Il doit également tenir le site le temps que la magistrix ne s'empare d'un puissant artefact qui y repose. Sathram est vaincu et le temple restauré par Naryu Virian et le Vestige, mais le principal objectif est accompli, la magistrix s'étant emparé du marteau de guerre Jugement de Véloth.

L'attaque de Shad Astula

Parallèlement, Darvasen, un ancien étudiant de Shad Astula lance un assaut contre l'académie. Dirigeant les forces Malmenaît, il s'empare d'étudiants ainsi que de l'Archimage Valeyn et les soumets à un rituel afin de les soumettre à sa volonté.

Ils sont finalement défaits et l'artefact qu'ils utilisent, la "lentille dentelée de compulsion", est détruit[15].

Le Piège des Âmes

En possession de l'artefact sacré, la magistrix Vox mène des expériences pour renforcer son pouvoir à partir des âmes des victimes de l'épidémie. Son contrôle sur les âmes lui permet notamment de créer le Réservoir des âmes dans le Gouffre d'Eilodon ainsi qu'une partie de ses défenses magiques.

Malgré le fait que l'agent du Pacte ait révélé au grand jour la machination des Malmenaît, la secte continue son travail de sape de l'autorité du Tribunal. Elle cherche des soutiens[16] au sein de la région en tentant de rallier à sa cause des prêtres ruraux, comme ceux du Temple de Selfora. Tidyn Arthalen, le haut-prêtre local qui a défendu son fils, refuse cependant de se rallier à elle[17], et Urili Vox se venge[18] en provoquant l'Explosion des Esprits, qui endommage le village et y relâche de nombreux fantômes.

La retraite

Chassés de Deshaan suite à l'échec de leur plan, les Malmenaît se replient vers le Gouffre d'Eilodon, qui mène à un antique sanctuaire daedrique. Là, la magistrix effectue un puissant rituel sensé tirer de la puissance des âmes contenues dans le Jugement de Véloth. Dans sa marche vers le gouffre, la magistrix attaque et désacralise l'autel de Véloth, ce qui affaiblit considérablement l'esprit du Saint. Alors que les troupes des Grandes Maisons et du Temple assiègent le groupe, le Vestige rétablit l'état de Véloth, et reçoit son aide afin de briser les protections d'Eilodon.

Là, dans la gueule de la folie, la magistrix invoque des daedra pour regarnir ses troupes, ne pouvant compter sur les membres restés en Deshaan. Les agents d'Almalexia détruisent un à un les autels qui canalisent les protections du site, et le Vestige, béni par Véloth, peut affronter la magistrix.

Le jugement de Véloth

Conformément aux instructions de Véloth, le Vestige se laisse piéger à l'intérieur du Marteau du Saint, et coupe depuis l'intérieur de l'artefact, la connexion de la magistrix avec sa source de puissance. Ayant échappé à la mort via la protection du Saint, il affronte enfin la dirigeante des Malmenaîts, avant de finalement l'abattre.

Notes et références

Apparitions

Références