Maison Drès

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Maison Dres)
Aller à : navigation, rechercher
Maison Drès
Description de l'image  ON-concept-House Banner Dres.png.
Présentation
Type de faction Maison dunmeri
Siège Larme
Politique
Idéologie Adoration des Princes Daedras
Esclavagisme récurrent des Khajiits et des Argoniens
Culte des ancêtres
Filiale Maison Dréloth
Opposition Autres Maisons dunmeri

La Maison Drès est l'une des nombreuses maisons dunmeri de Morrowind. Elle devient une "Grande" Maison après la réussite d'un raid visant la capture de nombreux esclaves. Elle devient dès lors le principal fournisseur d'esclaves et de nourriture des autres Maisons[1][2].

Très traditionnelle et partisane du Temple, elle défend farouchement son droit à pratiquer l'esclavagisme[3].

Territoire

La maison Drès possède traditionnellement la partie sud de Morrowind, à la frontière du Marais Noir, permettant ainsi un accès relativement simple aux Argoniens pour les réduire en esclavage[4]. C'est l'une des seules maisons, avec les Indoril, à n'avoir jamais possédé de territoires en Vvardenfell[3][5].

Le domaine Drès, dont la capitale est Larme, comporte de grandes plaines fertiles[4] couvertes de plantations de riz de Sel dont s'occupent les esclaves[3].

Histoire

La Maison Drès représente le lointain passé des Grandes Maisons, celui d’avant l’avènement des Tribuns, puisqu’elle continue de vénérer les Daedra et les esprits ancestraux, et ce bien qu’elle soit civilisée.Vivec

À une date inconnue, le grand-maître d'alors, Thalthil Drès, lance un raid contre la ville de Thorn, au Marais noir, capturant de très nombreux esclaves. Cet événement marque le début de l'ascension de la Maison[2] et une médaille en or est frappée pour commémorer l'évènement[6].

En 1E 668, elle aurait participé à la Guerre du Premier Conseil contre les dwemers aux cotés des maisons Hlaalu, Indoril, Rédoran et Telvanni[7].

Elle installe alors son siège dans la ville de Rochelande et fait creuser des cryptes par des esclaves argoniens et khajiits[8].

En 2E 559, des tensions se forment entre la Maison Hlaalu et la Maison Drès au sud de Narsis. La construction d'un avant-poste hlaalu met le feu aux poudres et une véritable bataille rangée éclate[9].

En 2E 572, la Maison Drès rejoint le Pacte de Cœurébène et accepte de libérer ses esclaves argoniens[10].

En 2E 581, des rumeurs affirment qu'elle est dissoute[11], même si cela peut ne concerner que ses troupes au Marais Noir.

En 2E 582, la Maison semble apporter un soutien financier à la secte Malmenaît dans leur combat contre les Tribuns[12].

À la même époque, un général Indoril essaie de réveiller l'un des Frères de la Discorde. L'accès à celui-ci est verrouillé par une clé possédée par le maître de la Maison à Rochelande. Pour l'obtenir, le général Indoril kidnappe le fils du Drès pour le forcer à ouvrir l'accès. Un vestige du Pacte arrive en ville et libère le fils puis poursuit le général Indoril[13].

En 2E 864, elle rejoint les autres maisons dunmer dans leur lutte contre Tiber Septim et son désir d'annexer Morrowind au sein de l'Empire Septim. Néanmoins, des désaccords concernant la stratégie à adopter créent des tensions au sein de cette coalition. Finalement le dieu Vivec annonce qu'il a négocié un traité favorable à la province avec l'Empereur. Refusant cet accord, la maison Drès perd beaucoup d'influence lorsque de nombreux nobles de la maison Indoril, leur alliée de toujours, préfèrent se suicider que de se soumettre[14].

En 3E 396, durant le Simulacrum Impérial, une révolte d'esclaves éclate dans les territoires de la maison Drès qui débouche sur la Guerre d'Arnésie[15].

En 3E 433, avec l'abolition de l'esclavage par décret du roi de Morrowind, la maison Drès doit s'adapter en prenant une position plus favorable vis à vis de l'Empire[15].

En 4E 6, après l'Année Rouge, les Argoniens envahissent Morrowind et annexent une bonne partie du Sud de la province alors propriété de la maison Drès[16].

Valeurs et culture

Répandre la culture et la vérité aux ignorants, voilà notre cause et notre fardeau.— Auteur inconnu, Devises des grandes maisons dunmers

Le saint patron de la Maison Drès est Llothis le Pieu[17].

La Maison Drès, isolationniste et fière de ses traditions[2], possède une longue pratique esclavagiste[18][19] et réalise de nombreux raids dans le Marais Noir[20]. La Maison développe alors des techniques de contrôle des esclaves[21] et est donc vue comme plutôt brutale par les étrangers[1][22].

Les esclaves sont principalement utilisés dans les plantations[4] mais certains servent également comme précepteurs[23]. Ceux en fuite sont pourchassés dans tout Tamriel par des chasseurs de primes[24].

La maison Drès pense que la vengeance est un plat qui se mange poivré, accompagné de flin.— Uraviin Drès, Correspondance avec un fourniture de couture

Membres connus

à une date inconnue

  • Thalthil Drès, ancien grand maître de la Maison qui lui aurait donné son importance.

à la Deuxième ère

  • Alarel Drès, propriétaire d'un manoir dans le quartier résidentiel de Longsanglot au cours de la Guerre des Alliances ;
  • Aldryn Drès, esclavagiste présents à Cœurébène en 2E 582 ;
  • Ernil Drès, seigneur et propriétaire terrien[25] ;
  • Galdsa Drès, une prêtresse du Tribunal de Longsanglot 2E 582 ;
  • Glathis Drès, conseiller de la Maison et riche propriétaire. Il est tué en 2E 572 par son ancienne esclave, Heita-Meen[22] ;
  • Lalisii Drès, membre de la Maison s'étant semble-t-il amourachée de plusieurs argoniennes[26][27] ;
  • Llurour Drès, épicier du Grand bazar de Longsanglot en 2E 582 ;
  • Mirise Drès épouse d'Alarel ;
  • Omin Drès, grand maître de la Maison en 2E 582 ;
  • Sen Drès, fils d'Omin, capturé par la Grande Maison Indoril en 2E 582 ;
  • Thauravil Drès, habitant de Cœurébène ;
  • Uraviin Drès, tailleur au service de la Grande Maison en 2E 582 ;
  • Venthin Drès, vendeur à Longsanglot.

à la Troisième ère

  • Tréras Drès, sorcier maître de la tour vélothi d'Hanud en 3E 427 et vassal de la Grande Maison Telvanni.

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références