Guerre du Premier Conseil

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Guerre du Premier Conseil
Informations générales
Date 1E 668 - 1E 700
Lieu Resdayn
Casus Belli Création du Numidium par les Dwemers
Issue Victoire des Chimers sur les Dwemers
Belligérants
Maison Indoril
Maison Rédoran
Maison Drès
Maison Hlaalu
Maison Telvanni
Clans cendrais
Maison Dwemer
Maison Dagoth
Divers clans Nordiques
Divers clans Orques
Commandants
Indoril Nérévar
Vivec
Almalexia
Sotha Sil
Roi Dumac
Wulfharth
Voryn Dagoth

La Guerre du Premier Conseil est une guerre qui oppose les Dwemers et les Chimers de Morrowind entre 1E 668 et 1E 700, mettant fin au traité de paix de Resdayn entre les deux peuples qui était en place depuis 1E 416. Elle débouche sur la fameuse disparition des Nains après la défaite du roi Dumac l'Orque-Nain et de son architecte tonal Kagrénac, vaincus au Mont Écarlate (lors de la bataille portant son nom) par le grand khan Indoril Nérévar et par les futurs Tribuns. On suppose que ce qui dressa les deux peuples (alors amis) l'un contre l'autre est la pratique de la "sorcellerie" par les Dwemers, ce qui fait probablement allusion au Numidium de Kagrénac et à l’athéisme prononcé de son peuple.

Prémices

En 1E 416, en Morrowind, les royaumes des Dwemers comme des Chimers, alors rivaux, doivent s'unir derrière les rois Dumac et Indoril Nérévar pour repousser les invasions nordiques. Ce serait Nérévar qui aurait permis en plus grande partie l'alliance des Maisons rivales grâce aux fabuleux pouvoirs de persuasion que lui conférait son anneau Astre-Lune[1]. Devenus amis en tant que frères d'armes, les deux généraux signent une armistice entre leurs deux peuples en espérant une cohabitation profitable. Le Premier Conseil est alors créé, et il contient des membres aussi bien dwemer que chimer[2][3].

Après quelques siècles d'entente, grâce au fameux traité de paix de Resdayn[3][4], les tensions entre les deux peuples finissent pourtant par éclater de nouveau. On pense que c'est le désaveu des Dwemers pour le culte des ancêtres (ils finirent par lui préférer une sorte de culte de la technologie, dit des "Nouvelles Voies") qui creusa définitivement le fossé entre les deux peuples elfiques[1][2]. De plus, l'idée de l'architecte tonal du roi Dumac, Kagrénac, de créer un nouveau dieu qui s'appellerait Anumidium, fut probablement un autre nerf de la guerre. Les Chimers, fous de rage, déclarent la guerre aux Dwemers pour faire cesser ce sacrilège[2][3]. Certains récits font allusion à l'ignorance de Dumac quant à l'idée de son conseiller et à son incompréhension de la colère des Chimers. Nérévar aurait tenté de régler les conflits avec diplomatie, mais après un pèlerinage à Holamayan, il obtient la confirmation d'Azura quant à l'idée de Kagrénac. Il n'a alors d'autre choix que de déclarer la guerre à son ami Dumac[3].

Déroulement

Ainsi, en 1E 668, éclate la Guerre du Premier Conseil. Le pacte de Resdayn est brisé et les conflis armés reprirent de plus belle entre les deux peuples. Au départ, les Dwemers, aidés par des clans orques et nordiques attirés par des promesses de terres et de richesses (ou par autre chose, peut-être le "Cœur de Shor"), prennent rapidement du terrain et grâce à leurs multiples forteresses et armes et ne sont pas loin de vaincre[2].

Cependant, un jour, les Chimers repoussent les Nains dans leurs cités et remportent de grandes séries de victoires. Ce renversement de situation déstabilise fortement les Dwemers et leurs alliés mais on ne sait pas réellement quand est-ce qu'il s'est produit. Toujours est-il qu'en 1E 700, les Dwemers sont acculés dans leur forteresse principale au Mont Écarlate et semblent avoir perdu d'avance. La Bataille du Mont Écarlate fut la dernière de la Guerre du Premier Conseil[1][2][3][4][5].

Conséquences

Cette bataille très importante laisse pourtant de grands doutes quant à son réel déroulement. En tout cas, à l'issue de celle-ci, les Nains disparaissent mystérieusement. On sait aujourd'hui que cela est dû au rassemblement de leurs âmes dans le Numidium, pour atteindre de manière peu habituelle le rang de dieu que convoitait tant Kagrénac[6]. Le colosse dwemer, activé momentanément, provoque une éruption du Mont Écarlate qui a créé la Mer Intérieure de Morrowind et l'île de Vvardenfell[4]. Nérévar meurt effectivement à cette époque et on suppose que ce fut du fait des Tribuns qui l'assassinèrent pour s'emparer des Outils de Kagrénac et du Cœur de Lorkhan afin de se transcender en dieux vivants, mais ce fut également le cas du général Voryn Dagoth, ou Dagoth-Ur[5][7][8].

Les Chimers sont cependant punis de la traîtrise de ces derniers en étant transformés par la Princesse Daedra Azura en Dunmers. Depuis, une peau noire et des yeux rouges marquent les Dunmers du souvenir de cette guerre[3]. Pour le coup, le Nouveau Temple de Morrowind instauré après la chute des Tribuns (qui vénère donc l'originelle Trinité daedrique) considère cela comme une bénédiction de Boéthia.

Malgré la malédiction d'Azura, les Tribuns restent pendant des milliers d'années les dieux des Dunmers à la place de la Trinité daedrique, et Dagoth-Ur est resté leur ennemi pendant tout ce temps. L'avènement du Nérévarine met fin à leur règne, en 3E 427, après la disparition du Cœur de Lorkhan[6][8].

Instant Écarlate

Le doute persiste aujourd'hui quant à de nombreux détails au sujet de la Guerre du Premier Conseil, notamment celui - déjà évoqué - de la mort de Nérévar, mais aussi celui de la cause de la disparition des Dwemers, ou encore le côté de la Maison Dagoth durant la guerre. Cette dernière marque cependant un tournant très important dans l'histoire de Morrowind, et même dans l'histoire de Tamriel, de par la disparition inexplicable des Nains.

À ce sujet, il est important de noter que l'utilisation du Cœur de Lorkhan par les Tribuns et Dagoth-Ur a provoqué une Cassure du Dragon, une déformation du Temps provoquant ainsi la cohabitation, pendant un moment plus ou moins grand, de plusieurs réalités tout aussi vraies les unes que les autres. Peut-être Nérévar a-t-il été tué par plusieurs personnes différentes dans des espaces-temps différents eux aussi. Cette Cassure spécifique est appelée "Instant Écarlate". Cela explique les différentes versions que l'on a retrouvé du récit de ce conflit.

On peut cependant faire une synthèse des supposés espaces-temps différents en notant les différences flagrantes entre les récits :

  • Nérévar a dû être assassiné par les Tribuns[5][7][8], mais il est également possible qu'il soit mort au combat contre les Dwemers ou Dumac[1][2][3], voire dans l'éruption du Mont Écarlate[4]. Il a aussi pu être tué par Voryn Dagoth, tout cela parallèlement dans des réalités différentes.
  • Dagoth-Ur a sûrement été au côté de Nérévar durant la guerre[3], mais il se peut qu'il se soit allié avec sa Maison aux Dwemers[1][2][5][9], voire qu'il soit allé chercher les nordiques[9]. Tout est possible. Il a survécu, mais a pu d'abord être assassiné par Nérévar[9][10] ou chassé par les Tribuns[3].
  • Les nordiques et les orques qui étaient censés être alliés aux dwemers[2] ont peut-être été leurs ennemis, menés par le Roi Wulfharth[9].
  • Le khajiit Dro'Zira aurait sauvé Wulfharth et son armée de Senche auraient aidé les nordiques[11].

Notes et références