Cassure du Dragon

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Une Cassure du Dragon est une faille temporelle, qui interrompt le déroulement normal du temps. Lors d'une Cassure, des évènements parfaitement contradictoires peuvent se produire simultanément, et les règles usuelles de causalité ne s'appliquent plus.

Par ailleurs, les Cassures ne doivent pas être confondus avec les Kalpas, les cycles temporels de destruction/création du monde.

Étymologie

L'expression "Cassure du Dragon" est une figure de style, où le mot "dragon" est assimilé au concept du Temps. Cette association se fait par les dieux du Temps ; Akatosh, Alduin ou encore Auri-El, qui sont généralement représentés par des dragons.

Casser le Dragon revient ainsi à casser le Temps.

Origine

D'après les exemples connus de Cassures du Dragon, on peut déduire une cause commune à l'ensemble de ces Cassures : lorsqu'un mortel manipule la divinité, voire se l'approprie. Plus particulièrement, la majorité des Cassures sont causées par l'activation du Numidium, un golem divin d'origine Dwemer.

Effets

Pour ma part, j'y étais, ici, là, et encore ici, comme les mortels de l'époque.Mannimarco, Où étiez-vous quand le Dragon s'est brisé ?

Les Cassures du Dragon sont des périodes similaires à l’Ère de l'Aube, c'est à dire l’ère qui précède le commencement du temps. En ces périodes, le temps ne va plus du Passé vers le Futur en passant par le Présent, mais peut prendre n'importe quelle direction. D'une façon générale le Temps prend plusieurs directions à la fois, ainsi des réalités contradictoires se produisent[1][2]. Par exemple, au cours de la Cassure du Voile de l'Ouest, pas moins de huit personnes contrôlent en même temps le Numidium[3].

Certaines Cassures sont très profondes, et sont capables de modifier le passé établit, car certaines réalités créées durant une Cassure nécessitent un autre passé que celui existant[4][5].

A la fin d'une Cassure, les jills, des servantes draconiques d'Akatosh, viennent réparer le temps, se faisant elles fusionnent les différentes réalités qui ont eu lieu en une seule et unique[6][2]. Cette fusion des réalités, notamment lorsque le passé est altéré, provoque des conflits entre les sources de l'époque, tels que les très nombreux récits de la Bataille du Mont Écarlate.

Mesure de la durée d'une Cassure

Un accord a été conclu concernant le remaniement arbitraire de [inconnu] en un modèle idiosyncratique conforme à l'intention originale. Le nombre 1008 a été élu à l'unanimité comme étant la proposition la plus adaptée.— La Société Géographique Impériale qui établi "arbitrairement" la durée de l'Aube Intermédiaire, Le cœur des cieux et de la terre impériale : Cyrodiil, 3E 331

Mesurer la durée d'une Cassure du Dragon est un exercice complexe. Les Parchemins des Anciens sont incapables de prédire ou de dire ce qui s'est passé pendant une Cassure[1]. Les techniques de datation usuelles de l'archéologie et de la paléonumérologie se montrent totalement inefficaces[7]. Le Ja-Kha'jay, le cycle des deux lunes Masser et Secunda, semble être la seule mesure fiable du temps pendant une Cassure ; les lunes n'étant manifestement pas affectées par les effets des Cassures[1].

Cassures du Dragon connues

Un certain nombre de Cassures du Dragon ont été recensées au cours de l'histoire. Suit une liste chronologique, probablement non-exhaustive, des Cassures connues. La datation est généralement approximative.

Controverse

Le livre "La Cassure du Dragon revisitée" affirme que les Cassures du Dragon n'existent pas, et ne sont que l'invention d'historiens suite à des erreurs de datation. Toutefois, ce livre, écrit après la Troisième Ère, pouvait déjà être lu en 3E 427. Paradoxalement, son existence même en 3E 427 tend à prouver ce qu'il est censé réfuter.

D'autres érudits[1], notamment Hasphat Antabolis[10], réfutent eux-aussi l'existence des Cassures du Dragon. Mais leurs propos restent minoritaires au sein des communautés religieuses et scientifiques de Tamriel.

Notes et références

Notes

  1. Cette date part du principe qu'il y a une saison du Landfall par année : en 5E 892 avait lieu la 88e saison du Landfall, par calcul on obtient la date de 5E 805 pour le premier Landfall.

Références