Vivec (Dieu)

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Vehk)
Aller à : navigation, rechercher
Disambig colour.png Pour les articles homonymes, voir Vivec.
Vivec
Description de cette image, également commentée ci-après

Vivec le Dieu des Dunmers

Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Vehk et Vehk
Ansu-Gurleht
Groupe divin Tribunal de Morrowind
Année d'apothéose 1E 700
Fonction principale Roi Poète-Guerrier
Fonction secondaire Protecteur des Dunmers
Équivalent(s) par syncrétisme Méphala
Représentation sexuée Hermaphrodite
Résidence Palais de Vivec, Vivec

Vivec ou Vehk est l'un des trois Tribuns, le Dieu-roi, de Morrowind et guerrier-poète des Dunmer.

Autrefois un ami proche de l'Horthator des Dunmers Indoril Nérévar, il fut de ceux qui le poussèrent à déclencher la guerre du Premier Conseil avec les Dwemers, leurs nouveaux alliés, qui mettaient au point une puissante technologie cachée aux Dunmers. Vivec participa à la Guerre du Premier Conseil, et devint, dans des circonstances encore peu précises, un dieu à l'aide du Cœur de Lorkhan, détenu par les Dwemers.

Rôle Historique

Première Ère

Les premières traces connues de l'existence de Vivec remontent à la Première Ère. Celles-ci prouvent qu'il fut le Conseiller d'Indoril Nérévar, Hortator des Chimer, aux côtés de Sotha Sil et d'Almalexia. Avec eux, il encouragea Nérévar à la Guerre du Premier Conseil entre 1E 668 et 1E 700. C'est au terme de celle-ci que commence son ascension en tant que Dieu-Roi androgyne de Morrowind parmi les Tribuns.

Le dieu androgyne arrêta le météore envoyé d'Oblivion qui failli s'écraser sur l'île de Vvardenfell. Le météore fut par la suite renommé Baar Dau. Cependant s'il semble être tombé durant la Première Ère, la date exacte de son apparition n'est mentionnée nulle part.

En 1E 2920, Vivec mit fin à la guerre avec l'empire cyrodiiléen par la négociation d'un traité d'armistice, bien que ce dernier fut en période de trouble. Ainsi fut-il en pourparlers avec le Prince Juilek, fils de l'Empereur Réman III, mais signa-t-il le traité avec le potentat Versidae-Shae, la lignée légitime de l'Empereur s'étant éteinte.[1])

Deuxième Ère

En 2E 583, durant la Guerre des Alliances, le Baar Dau failli s'effondrer lorsque Vivec fut temporairement privé de ses pouvoirs. Le météore se désagrégea partiellement, ce qui fit pleuvoir de la roche en fusion sur la ville de Vivec. La nouvelle position du Baar Dau après sa stabilisation par Vivec permit par la suite d'en faire le "Ministère de la Vérité", une prison pour les opposants politiques ou religieux aux Tribuns.

En 2E 896, la réunification de l'Empire par Talos obligea Vivec à signer un armistice avec celui-ci, lui cédant le Numidium, un immense et invincible Golem Dwemer. Peu à peu, cet armistice devint un traité d'annexion de Morrowind par l'Empire.

Troisième Ère

En 3E 427 lors de l'avènement du Nérévarine[2], Vivec changea d'allégeance et décida d'oublier un moment son statut de dieu et d'écouter la réincarnation de son ancien ami. Il lui confiera Garde Spectrale, le dernier des Outils de Kagrénac en possession des Tribuns, dont il se servirent pour devenir des dieux. Il répondit à ses questions et le guida dans les derniers moments de sa lutte contre la Sixième Maison et Dagoth Ur, l'ennemi des Tribuns.

Après les événements de 3E 427 qui conduisent à la destruction de Dagoth Ur, la dissipation des enchantements de Kagrénac placés sur le cœur de Lorkhan et la mort de deux des trois membres du Tribunal, Vivec perd son statut de Dieu immortel, et disparaît à son tour. Certaines rumeurs affirment qu'il aurait été enlevé par les Daedra en 3E 430, lors de son procès[3], sans aucune preuve tangible toutefois.

Cinquième Ère

Vivec sera de retour durant la Cinquième Ère où, alors femme, il sera promis en mariage à Jubal-Lun-Sul si celui-ci parvient à détruire le Numidium[4].

Rôle religieux, philosophique et spirituel

À la fois poète et guerrier, rêveur et habile politicien, menteur et sincère; androgyne, Vivec personnifie l’ambiguïté et l'ambivalence, ce qui se retrouve même dans ses Sermons et jusqu'à son apparence physique bicolore. Vivec est le gardien invisible de la terre sacrée, toujours vigilant contre les dieux sombres du Volcan. Considéré comme le Dieu du Tribunal le plus proche de son peuple, Vivec a posé les bases du Temple de Vvardenfell, religion officielle de Morrowind, dont les principaux lieux de pélerinage sont liés à ses hauts faits.

Selon le dogme des Anticipations, Vivec serait l'évolution transcendante du Prince Daedra Méphala. Son nom mortel est Vehk, qu'il emploie notamment dans ses Leçons; une série de 36 Sermons hermétiques mélangeant histoire, mythes, réflexions, et, selon ses détracteurs, beaucoup de propagande, bien que d'autres aiment à croire que nombre de grands secrets de Nirn, collectés par le Dieu Vivant depuis son apothéose, sont cachés entre les lignes de ces textes obscurs.

Durant la quasi totalité de son règne, Vivec a résidé dans son temple dans la ville portant son nom, au Sud de Vvardenfell. Seul le grand chanoine du Temple disposait d'une clé pour accéder aux quartiers du Dieu Vivant.

Suite à sa disparition, n'étant plus considéré comme un dieu par le peuple dunmer, Vivec est élevé au rang de Saint du nouveau Temple et doit être vénéré en tant qu'ancêtre.

À lire sur Vivec (Le dieu):

Notes et références