Malacath

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Malacath
Description de l'image  Malacath ESO.jpg.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Mauloch, Malak
Groupe divin Daedra
Fonction principale Prince daedrique des Bannis, des Exclus, et des Malédictions
Représentation sexuée Masculin
Résidence Fossendre
Symboles
Jour d'invocation 8 Soufflegivre

Malacath est le Prince daedrique des Bannis, des Exclus et des Malédictions[1]. Il porte aussi les noms de Mauloch ou Malak.

Sur le plan divin

Malacath, dont la sphère est le patronage de ceux qui sont rejetés et bannis, mais aussi le serment et la malédiction sanglante.— Auteur inconnu, Le livre des Daedra

Son royaume est nommé Fossendre[2], on dit qu'il est entièrement composé de fumées et cendres[3][4], bien que Shéogorath compare son royaume à une colonne vertébrale. Les ogrims sont ses serviteurs[5].

Selon Shéogorath, Malacath ne serait que peu apprécié durant les fêtes que font régulièrement les princes daedriques entre eux, on dit même que ses pairs ne le considèreraient pas comme l'un des leurs. Toutefois il ne semble pas avoir d'ennemi parmi eux, Méphala serait même son allié(e). Bien entendu, Ebonarm est en guerre contre lui[6].

Shéogorath l'aurait forcé par ruse à tuer l'un de ses enfants[7].

Naissance

Il est à l'origine Trinimac, un aedroth.

Selon la légende, il dit aux aldmers de se lamenter sur leur sort, mais vient Boéthia qui dévore Trinimac[8], le digère avant de le déféquer. Les restes de Trinimac donnent naissance à Malacath[9][10].

La mutation de Trinimac-Malacath entraîne par la suite la mutation de ses fidèles aldmers, qui deviennent les orques[11][12][13].

En tant que légende, cette version des faits est bien entendue contredite, notamment parmi certains orques qui clament que Trinimac et Malacath sont deux entités distinctes[14].

Influences sur Nirn

Son jour d'invocation est le 8 Soufflegivre[6].

Cultes

Les Orques sont malins. Ils savent que s'ils veulent quelque chose, il vaut mieux faire ce que dit le Patron. Alors, écoutez bien... Le seigneur Drad m'a pris mes ogres. Cette larve à la peau blanche dit qu'ils lui appartiennent. Quel menteur ! Ils sont à MOI !— Malacath, 3E 433

Malacath est le dieu des Orques[15][16], qui l'appellent le Furieux[17], le Gardien de malédiction sanglante ou le Défenseur des trahis[18], ainsi que des ogres. Il semble considérer les membres de ces deux espèces comme ses frères et sœurs et est a priori considéré comme étant très possessif de ces derniers[19].

Les Orques possèdent un système de lois orales nommé le code de Malacath[20]. Leur art de forge rend également hommage à leur dieu[21][22].

Certaines tribus crevassaises vénèrent également Malacath et se considèrent comme sa race élue, à la place des Orques[23].

En Morrowind, il est un des quatre coins de la Maison des Troubles[24], et met à l'épreuve les Dunmers pour révéler leurs faiblesses physiques[9][10].

Les Nordiques le connaissent également sous le nom d'Orkey[11] ou de Mauloch[12][25].

Liste de ses sanctuaires connus :

Artefacts

On le dit père de Châtiment[26][27], mais aussi de Volendrung[28] bien qu'il soit aussi considéré comme étant un artefact dwemer[29].

De même la Cuirasse en peau du sauveur est parfois mentionnée comme ayant été créée par Malacath[30][31], mais aussi par Hircine[32], on ne sait donc pas qui est véritablement le père de cet artefact, à moins qu'ils ne s'agissent de deux artefacts différents portant le même nom.

Notes et références

Apparitions

Références