Namira

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Namira
Description de l'image  namira.jpg.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) La Dame de la Putréfaction, Namiira, La Grande Nuit
Groupe divin Daedra
Fonction principale Princesse daedrique de l'ancienne obscurité
Représentation sexuée Féminin
Résidence Scuttling Void
Symboles
Jour d'invocation 9 Plantaisons
Description de l'image  Namiracult.jpg.

Namira ou La Dame de la Putréfaction, aussi nommée Namiira, ou La Grande Nuit par le peuple Khajiit, pour lequel elle semble liée à Lorkhan[1], est une Princesse daedrique dont la sphère est l'ancienne obscurité[2].

Sur le plan divin

Namira, dont la sphère est l'ancienne obscurité, connue sous le nom d'Esprit Daedra, seigneur des ténèbres et des esprits des ombres, associé aux araignées, aux insectes, aux limaces et aux autres créatures répugnantes pour les mortels.— Auteur inconnu, Le livre des Daedra

Son royaume est nommé le Scuttling Void. On ne sait rien de ce dernier, ni de ses éventuels habitants. Toutefois il est dit que le Conseil des Anciens a fermé les routes menant à ce plan, ce qui expliquerait pourquoi on en sait si peu[3].

De même, l'on ne connaît pas ses relations avec les autres entités divines. Toutefois, à l’instar de la majorité des Princes daedriques, Ebonarm est farouchement opposé à elle[4].

Présence sur Nirn

Son jour d'invocation est le 9 Plantaisons, le jour de Marukh[4].

Il n'y a que peu de cultes dédiés à Namira, ses disciples sont censés devenir des mendiants, cannibales[5] et autres personnes se "vautrant dans sa propre hideur", inspirant mépris et pitié.

Les Crevassais la vénèrent et la surnomme la "déesse aux enfants" car ils les sacrifient en son honneur[6][7].

Les Khajiits la connaissent sous le nom de Namiira, la grande nuit[1]. Elle est à la fois une ennemie[2] en tant que mère des Dro-m'Athra[8] et, en même temps, elle est la gardienne des morts[9].

Les lieux de culte répertoriés sont:

On la dit liée aux diverses maladies et maux du corps. Il est ainsi possible qu'elle soit à l'origine de diverses épidémies[10].

En outre, elle offrirait à certains aventuriers l'Anneau de Namira pour service rendu, mais ces derniers se doivent d'être sales et vulgaires ; à l'image du Prince mendiant toute personne riche ou belle se doit de devenir un rebut de la société pour avoir le droit de ne serait-ce que la servir.

Les plus dignes serviteurs de Namira pourraient acquérir le pouvoir d'attirer sur eux la pitié du monde ou encore la possibilité de paraître continuellement indifférents aux yeux des autres, forçant parfois même des gens ordinaires à révéler innocemment secrets et confidences. Cependant, Namira n'octroierait ces aptitudes qu'à des disciples acceptant le pouvoir de la maladie, les obligeant ainsi à souffrir perpétuellement de la maladie de leur choix, pouvant même en changer, tant que les symptômes restent visibles[11].

Un champignon que l'on trouve un peu partout en Tamriel porte son nom.

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références