Kvatch

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Kvatch
Description de cette image, également commentée ci-après

Bannière de Kvatch

Description de cette image, également commentée ci-après

Kvatch en 2E 583

Administration
Province Cyrodiil
Région Côte d'or
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la ville en 2E 583

Kvatch est une importante ville impériale située dans la partie Ouest de Cyrodiil, entre Anvil et Skingrad.

Structure

En 2E 583, la ville s'articule principalement autour de l'imposante cathédrale dédiée à Akatosh[1][2].

Au sud, l'entrée principale traverse le quartier des habitations qui s'étalent jusqu'à l'ouest où se trouvent les demeures les plus riches ainsi que les écuries, la taverne et un magasin d'enchantements.

Au sud-est, la tour du jugement sert à la société du dragon, une société d'étude et de vénération d'Akatosh[3].

Au nord, une petite place regroupe la grande majorité des marchands ainsi que la forge de la ville et donne, au nord-ouest, sur un pont permettant l'accès au château.

Enfin, l'arène de la ville[4], ouverte aux combattants[5], spectateurs[6] ainsi qu'aux parieurs[7], se trouve au nord-est.

Histoire

Probablement parmi les plus anciennes cités de Colovie[8], on trouve mention de la ville dès 1E 472 dans la biographie de Rislav le juste lorsque Kvatch s'allie aux autres royaumes coloviens afin de lutter contre l'hégémonie alessienne[9].

En 2E 407, les récoltes sont durement touchées par la maladie. Les citoyens se retournent alors contre le clergé d'Akatosh. L'altercation tourne à l'émeute et de nombreuses personnes sont tuées[10].

En 2E 432, des fidèles d'Akatosh inquiets de l'avènement des Empereurs des longères reforment l'Ordre des heures à Kvatch[11].

En 2E 437, l'Ordre du Ver commet des exactions dans la ville avant d'être éliminé par les paladins d'Akatosh de l'Ordre des heures[12].

En 2E 480, un groupe de maraudeurs menés par un Orque attaque la ville mais ils sont repoussés par une armée levée rapidement par l'Ordre des heures[10].

En 2E 576, Varen Aquilarios, comte de Kvatch, se rebelle contre l'Empereur Leovic qui vient de légaliser le culte des Daedra. Il construit le "mur de Varen" qui isole la Côte d'or du reste de Cyrodiil[13]. Ephrem Benirus, préfet d'Anvil toujours fidèle à l'Empire lance plusieurs attaques contre la ville mais est repoussé à chaque fois par le neveu de Varen, Carolus Aquilarios[14]. Ce dernier, surnommé le "loup de Kvatch", donne ainsi son symbole à la ville, le loup sanguinaire[15].

Après la disparition de Varen en 2E 578, Kvatch demeure fidèle à l'Empire. Elle s'oppose aux revendications d'une Anvil indépendante, qui cherche à unir une Côte d'or sous sa férule[16][17] mais est vaincue par cette dernière lors du massacre de Gottshaw. Suite à cette défaite, la cité continue à s'opposer à sa voisine, mais est déchirée de l'intérieur par un conflit entre le comte Carolus Aquilarios et le Primat Artorius Ponticus, chef de la Chantrie d'Akatosh et contrôlant l'Ordre des heures[18][19].

Je gouverne et Artorius gère les questions spirituelles et les défenseurs de la cathédrale, l'Ordre des Heures.— Carolus Aquilarios, 2E 583

Lors de la Guerre des Alliances, l'Ordre des heures et le primat Artorius s'opposent vivement à la Confrérie noire[20] qui sévit dans la région[21]. L'affrontement vire rapidement en défaveur de la Confrérie notamment à cause d'un de leur ancien membre, le Dragon Noir[22], qui tue nombre de leurs membres. Cependant, une nouvelle recrue parvient à éliminer la menace et l'ensemble des membres restants de la Confrérie au sein de la Côte d'or se lance à l'attaque du primat en plein coeur de la cathédrale. L'affrontement est violent mais la Confrérie finit par éliminer le primat[23].

À la même époque, la ville est frappée par une série de meurtres commis par un certain "tueur patissier"[24]. Un habitant inquiet tente de recruter des aventuriers pour enquêter[25]. Un vestige accepte et son enquête le mène rapidement à se joindre à l'assassin de la Morag Tong Naryu Virian[26] et à l'oeil de la reine Ayrenn Razum-dar. Ensemble, ils finissent par découvrir qu'ils s'agit en fait d'un groupe d'assassin doués de prescience ciblant les personnes ayant le potentiel de provoquer un désastre[23].

Il semblerait qu'elle soit une importante colonie lors de son attaque par l'Usurpateur en 3E 249[27]. Au cours de l'attaque, un certain Antus Pinder dirige la défense de la ville et même s'il est défait, une statue lui est dédiée pour célébrer son courage[28].

À la fin de la troisième ère, des querelles d'héritage mènent à la mort les deux fils du comte de la ville[29].

En 3E 433, la ville est frappée de plein fouet par les événements de la Crise d'Oblivion. En effet, des légions de daedras envahissent et rasent la ville[30][31] à la recherche de l'héritier illégitime d'Uriel Septim VII, Martin Septim, qui est sauvé par le futur Champion de Cyrodiil[32][33].

En 4E 171, au début de la Grande Guerre, la ville est rebâtie et habitée depuis une période inconnue[34].

Galerie

Notes et références