Martin Septim

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Martin Septim
Description de cette image, également commentée ci-après

Martin en 3E 433

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès 3E 433
Race Impérial
Sexe Homme
Père Uriel Septim VII
Mère Gemile (probable)
Fonctions
Affiliation Empire
Titre(s) et désignation(s) Empereur
Début de règne 3E 433
Fin de règne 3E 433

Martin Septim, fils caché de l'Empereur Uriel Septim VII qu'il pourrait avoir eu avec une dénommée Gemile[1], fut le dernier Empereur de la dynastie Septim lors de la Crise d'Oblivion à la fin de la Troisième Ère.

Jeunesse

Élevé par une famille de fermiers, il étudia à la Guilde des Mages en premier lieu mais fut lassé des restrictions que la guilde imposait. Il devint donc par la suite un adorateur de Sanghin et entra brièvement en possession de la Rose Sanguine. Après un événement dramatique faisant de nombreuses victimes, il se repentit et devint prêtre d'Akatosh à la chapelle de Kvatch[2].

Dans ma jeunesse, comme bon nombre de mes camarades apprentis, je me suis lassé des restrictions imposées par la Guilde des mages. Nous nous sommes alors lancés dans l'étude de la magie daedrique. Nous voulions découvrir des secrets interdits. Nous étions mus par les connaissances et le pouvoir. Vous devinez le reste. Nous sommes allés trop loin, et il y a eu des morts. Mes amis sont morts. Lorsque je suis devenu prêtre, j'ai abandonné la magie noire.— Martin Septim, 3E 433

Crise d'Oblivion

Article détaillé : Crise d'Oblivion.
Martin transformé en l'avatar du Dieu-Dragon

Il fut découvert et protégé par celui qui allait devenir le Champion de Cyrodiil lors de l'attaque de la ville par les daedras peu après l'assassinat de l'Empereur[3]. Aidé de son nouveau protecteur et de Jauffre, il fut mis à l'abri auprès des Lames dans leur forteresse du Temple du Maître des Nuages où il aida notamment à trouver un passage jusqu'au Paradis de Mankar Camoran.

Martin fut amené à prendre le trône, devenant le nouvel Empereur et refermant les portes d'Oblivion. Pour ce faire, il dut se sacrifier en se transformant en avatar d'Akatosh au temple de l'Unique afin de combattre Méhrunes Dagon en personne[2][4].

Chaque fois que je passerai devant le temple, je me souviendrai de ce jour affreux et de la façon dont Martin nous a sauvés.— Auteur inconnu, 3E 433

Avec sa mort, la lignée des Septims a disparu définitivement de Tamriel, laissant l'Empire sans dirigeant, en proie aux ambitions des nobles et des dirigeants des royaumes vassaux. Ceci marqua la fin de la Troisième Ère et le début de la Quatrième ainsi que de l'Interregnum de la Couronne de fureur sous l'égide d'Ocato de Primeterre[5].

Caractère

De par son éducation simple par des gens du peuple, Martin ne fut pas préparé à devenir soudainement le symbole d'un empire. Il était de nature humble et compatissante et s’intéressait toujours aux avis des autres.

"Seigneur" ? Ce n'est vraiment pas nécessaire. Je ne suis qu'un homme. Un citoyen de l'empire, qui s'efforce de faire son devoir. Comme vous.— Martin Septim, 3E 433

Néanmoins, par la force des choses et aidé de sa grande résolution, il démontra qu'il était un meneur d'hommes lors de la bataille de Bruma en participant activement à la bataille bien que ce fût sa première expérience du combat.

Soldats de Cyrodiil ! Aujourd'hui, le sort de l'empire dépend de nous ! Allons-nous laisser les Daedras faire à Bruma ce qu'ils ont fait à Kvatch ? Allons-nous les laisser brûler nos maisons et tuer nos familles ? Non ! Nous nous battrons ici, aujourd'hui, pour tout Cyrodiil ! Nous devrons tenir bon jusqu'à ce que le Héros de Kvatch ait détruit la Grande Porte. Nous devrons tuer tout ce qui franchira cette porte ! Soldats de Cyrodiil ! Etes-vous avec moi ?— Martin Septim, 3E 433

Notes et références