Émeric

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Émeric
Description de l'image  TESL-High_King_Emeric.jpg.
Biographie
Naissance 2E 521
Décès Date inconnue
Race Bréton
Sexe Homme
Père Pierric de Cumbrie
Mère Inconnue
Conjoint(es) Maraya
Fonctions
Affiliation Hauteroche
Alliance de Daguefilante
Maison Cumbrie
Titre(s) et désignation(s) Haut roi de Hauteroche
Début de règne 2E 563
Fin de règne Inconnu

Le haut roi Émeric est un seigneur marchand Bréton de la deuxième ère, fin politicien et diplomate. Il devient haut roi de Hauteroche ainsi que le dirigeant de l'Alliance de Daguefilante lors de la Guerre des Alliances.

Biographie

Émeric est le fils de Pierric de Cumbrie, un seigneur marchand de Refuge. Très tôt, son père lui apprend le commerce mais lui impose également un entrainement militaire complet. Jeune adulte, Émeric passe ses étés comme lieutenant de cavalerie chargé de la protection des caravanes allant jusqu'à Abondance. Son entrainement militaire théorique et pratique lui sera d'un grand secours, sa vie étant parsemée de conflits[1].

Le jeune Émeric accompagne son père en Cyrodiil lors de l'une de ses visites à la Cité Impériale. Il rencontre Septima Tharn dont il s'entiche, mais elle repousse ses avances.

Guerre contre les Crevassais

En 2E 541, l'Empereur Crevassais Durcorach lance une invasion sur Hauteroche. La province est prise par surprise, la région de Bangkorai tombant en quelques jours. L'armée crevassaise se heurte ensuite aux défenses de Refuge avant d'abandonner le siège et de marcher sur Camlorn et Daguefilante. Le jeune Émeric conseille alors au roi Gardner d'utiliser les navires marchands pour débarquer la cavalerie brétonne derrière les lignes des envahisseurs. Émeric prend alors la tête de la cavalerie et fond sur les crevassais qui, pris par surprise, sont massacrés. Émeric tue lui-même Durcorach.

Cette coopération des royaumes brétons débouche sur la première Alliance de Daguefilante[1].

Montée sur le trône

Je déteste cette couronne ! Elle est sacrément inconfortable.— Émeric

En 2E 561, la famille d'Émeric découvre un énorme filon d'orichalque. Le marchand investit cette nouvelle richesse avec sagesse et prend peu à peu une grande importance dans la vie politique de Refuge.

En 2E 563, la Peste knahataine atteint Hauteroche. Le roi Gardner et toute la famille royale de Refuge tombe malade et meurt. Émeric prend alors la succession et devient le nouveau roi de la ville[2][3]. Son frère, le duc Nathaniel, prend la tête du royaume d'Alcaire[4].

Durant les premières années de son règne, Émeric envoie des espions un peu partout en Tamriel[5]. L'une d'entre eux le présente à Kurog gro-Bagrakh, un mercenaire orque ambitieux. Les deux hommes s'entendent très bien et deviennent rapidement amis[6].

Le roi Ranser de Morneheaume propose à Émeric la main de sa fille, la princesse Rayelle. Alors qu'Émeric est sur le point d'accepter, il rencontre la princesse Maraya, fille du roi Rougegarde Fahara'jad, et en tombe follement amoureux. Il l'épouse[7] ainsi au printemps 2E 566 et noue un accord commercial avec le royaume de Solitude de son beau-père. Le roi Ranser est furieux qu'Émeric n'ait pas choisi sa fille. Il rompt ses relations avec Refuge, rappelant son ambassadeur à la cour d'Émeric, et refuse de se rendre à son mariage. Pendant presque une année, il engage une véritable armée de mercenaires avant de l'envoyer contre la ville de son ennemi en Vifazur 2E 566. Ceci marque le début de la Guerre de Ranser[1].

Guerre de Ranser

Émeric est pris par surprise par cette attaque. Il parvient cependant à défendre l'entrée de Refuge en menant en personne la charge de sa cavalerie contre l'avant garde des lanciers de Ranser. Il gagne ainsi assez de temps pour s'assurer que la population soit en sécurité avant de se replier à l'abri des murs de sa cité. Le gros de l'armée de Ranser arrive ensuite et débute le siège de la ville.

Embourbé dans un siège qu'il ne peut pas tenir, Émeric parvient à contacter son ami Kurog et le convaincre de l'aider à défaire l'armée de Ranser en échange de la région de Wrothgar[8]. Kurog accepte et lance ses Orques contre les troupes de Ranser qui sont massacrées[9].

La coalition des royaumes brétons, rougegarde et orsimer et ainsi pérennisée au sein de la seconde Alliance de Daguefilante[1][3]. Il prend ainsi le lion, symbole de sa garde personnelle, la Garde du Lion, comme son propre emblème ainsi que celui de l'Alliance[10].

Pour cimenter encore un peu plus les liens avec Fahara'jad, il fait épouser son frère Nathaniel avec la seconde fille de son beau-père, Lakana[4].

Guerre des Alliances

Après la fin de la dynastie des Empereurs des longères, Émeric se rapproche de l'empereur Varen Aquilarios et signe un traité. Malheureusement, la disparition du nouvel empereur lors de l'Éruption des âmes en 2E 578 et le choix de la régente Clivia Tharn de recommencer le commerce avec les Daedra convainc Émeric de réagir. Ainsi, il lance l'Alliance à la conquête de Cyrodiil afin de prendre le contrôle de l'Empire pour en ériger un nouveau et "relancer l'économie" de Tamriel, alors vacillante[11][1].

Malheureusement d'autres peuples de Tamriel parviennent à conclure des alliances militaires similaires : le Domaine Aldmeri emmené par la Reine Ayrenn Arana Aldmeri se joint aux Bosmers du Val-Boisé et aux Khajiits d'Elsweyr. Le Roi Jorunn de Bordeciel de son côté crée une entité militaire solide, le Pacte de Cœurébène, avec les Argoniens du Marais Noir et les Dunmers de Morrowind. Tous souhaitent prendre le contrôle de Cyrodiil pour diriger Tamriel.

Au lieu de la prospérité espérée, c'est une guerre sans merci[12] qui éclate entre les trois parties en 2E 580 : la Guerre des Alliances.

Troubles au sein de l'Alliance

Parallèlement à la Guerre des Alliances, de nombreux troubles perturbent le règne d'Émeric au cours de l'année 2E 582.

Les Rêveurs supernaux, une secte d'adorateurs de Vaermina, parviennent à corrompre les rêves de nombreuses personnes de la région de Havre-Tempête. Émeric est ainsi enfermé dans un cauchemar permanent dans lequel tous ses amis et sujets le trahissent pendant qu'il accepte la mort. Un Vestige parvient cependant à chasser le Daedra qui tourmente l'esprit du roi qui parvient à se réveiller[13].

Pourquoi l'avez-vous fait partir ? J'étais à deux doigts de trouver la paix dans la mort ! Tout n'était qu'une farce : l'Alliance de Daguefilante, mon royaume, ma vie... Je n'ai jamais été digne d'être roi. Je vais trépasser ici-même afin que plus méritant prenne ma place.— Esprit d'Émeric, 2E 582

Émeric mène ses troupes contre les impériaux de la septième légion dirigée par Septima Tharn qui envahissent le sud de Bangkorai. Malheureusement, il est assassiné par son ancien amour de jeunesse. Son âme se dirige alors vers les Lointains Rivages et Septima la suit afin de corrompre le lieu. Le Vestige qui a précédemment sauvé le roi de Vaermina parvient à lui emboiter le pas et à l'éliminer avant qu'elle ne réalise ses sombres desseins. Il ramène ensuite l'âme d'Émeric dans son corps et celui-ci revient à la vie grâce à la bénédiction de Ruptga[13].

Bibliographie

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références