Fahara'jad

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Fahara'jad
Description de cette image, également commentée ci-après

Le Roi Fahara'jad dans son palais de Sentinelle en 2E 582.

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès Date inconnue
Race Rougegarde
Sexe Homme
Père Makala
Mère Fanesh
Conjoint(es) Za-Rifah al-Danobia
Enfant(s) Maraya
Lakana
Azah
Fonctions
Affiliation Sentinelle
Titre(s) et désignation(s) Roi de Sentinelle

Fahara'jad est le roi de Sentinelle durant l’Ère Deuxième. Il prétend aussi au titre de haut roi de tout Martelfell, mais il n'est pas reconnu par tous les Rougegardes[1].

Descendant de la noblesse aïeule d'Antiphyllos, il vit une enfance insouciante dans les palais de la région. Cependant, la légende raconte qu'une harfreuse s'en prend à lui alors qu'il tue un corbeau de son arc. Elle est alors éliminée par le dieu Onsi, venu secourir son pupille censé mener les Rougegardes "dans les Années de Péril"[2].

Encore jeune, il épouse Za-Rifah al-Danobia de la noblesse de Taneth avec qui il a trois enfants : la princesse Maraya, la princesse Lakana et le prince Azah[3].

En 2E 560, la peste knahataine s'abat sur Sentinelle. Le roi Ramzi ne fait rien pour aider son peuple et se contente de s'enfermer dans son palais, persuadé que le fléau est envoyé par Ruptga pour punir les Rougegardes. Fahara'jad en profite pour prendre le contrôle de la ville et se déclarer roi. Soutenu par les Aïeux, il se déclare même haut roi de Martelfell, malgré l'opposition des Couronnes[4].

Vers 2E 565, le roi Émeric de Refuge s'éprend de sa fille, Maraya. Fahara'jad consent à ce qu'il l'épouse, permettant ainsi de tisser un accord commercial durable entre les deux cités[5]. Cependant, ce mariage provoque la furie de Ranser, roi de Morneheaume. En effet, avant de tomber amoureux de Maraya, Émeric courtisait la fille de Ranser. Fou de rage, celui-ci décide d'envoyer son armée en Glénumbrie. Pris par surprise, Émeric est obligé de se retrancher dans Refuge dont les armées de Ranser font le siège. Fahara'jad envoie son armée au secours de son gendre et repousse Ranser jusqu'en Fendretour où une armée d'Orques, menée par Kurog gro-Bagrakh, achève de l'éliminer[6]. Les trois peuples signent une série d'accords qui mène à la création de l'Alliance de Daguefilante[7], malgré les réticences de certains vis à vis des Orques[8].

Si vous êtes un fidèle de Fahara'jad et de l'Alliance, ne vous attendez pas à un accueil chaleureux ici, à Bergame. Les Couronnes sont nombreuses en ces lieux, et elles désapprouvent ce genre d'idées modernes.— Un rougegarde, 2E 582

Au cours de son règne, l'un des vizirs assassine puis relève d'entre les morts les autres vizirs afin de tuer le roi. Il échoue mais parvient à s'enfuir. Il lève donc une armée de zombies qui déferle sur la région. La religion rougegarde interdisant de s'en prendre aux corps des ancêtres, les habitants ne peuvent pas se défendre. Pris au piège, le roi fait appel à une ancienne secte, les Ash'abah. Ceux-ci, dépourvus des mêmes contraintes, éliminent l'armée ainsi que le nécromancien. La menace est écartée mais les Couronnes traditionalistes reprochent au roi d'avoir utilisé les Ash'abah[1].

Des années plus tard, en 2E 582, les enfants du vizir renégat entreprennent de continuer l’œuvre de leur père. Aussi, des zombies sortent de la mer pour attaquer Sentinelle. Ceux-ci sont défaits par un agent du roi Émeric, nouvellement débarqué de Fendretour. Malgré la victoire de l'agent, les enfants du vizir parviennent à s'enfuir avec d'antiques artefacts ansei qui augmentent leur pouvoir nécromantique. Le roi Fahara'jad demande à l'agent de les traquer, ce qu'il fait à travers toute la région, demandant également de l'aide aux Ash'abah pour mettre un terme à la menace[9].

La même année, le roi est durement touché par l'assassinat de sa seconde fille, Lakana, par un commandant bréton manipulé par les rêves de Vaermina[9].

Lors de la Guerre des Alliances, il prend sous sa protection les navires marchands et leurs équipages loyaux à l'Alliance de Daguefilante[10]. Interdisant toute attaque sur ceux-ci sous peine de mort, il encourage les pillages des bateaux du Domaine Aldmeri et du Pacte de Coeurébène[11].

Notes et références

Apparitions

Références