Garde du Lion

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Garde du Lion
Description de cette image, également commentée ci-après

La garde du Lion n'est jamais aussi forte que lorsqu'elle est dos au mur.

Présentation
Type de faction Ordre de chevaliers
Création Deuxième Ère
Politique
Idéologie Protection de Hauteroche
Élévation au mérite
Opposition Freux écarlates
Sangrépine
Ennemis de l'Alliance de Daguefilante

La Garde du Lion est l'élite des forces de l'Alliance de Daguefilante et la garde personnelle du Haut-roi Emeric[1][2]. Elle est un ordre méritocratique privilégiant les faits d'armes et la loyauté plutôt que la naissance[3].

Histoire

La Garde du Lion est à l'origine un ordre de chevalerie autonome qui décide d’œuvrer pour le bien de Hauteroche. Lors de la création de l'Alliance de Daguefilante, la Garde décide de jurer allégeance au Haut-roi Emeric[4].

La Garde devient le fer de lance contre les ennemis de l'Alliance et dispose de nombreux forts à travers Hauteroche[5]. Elle protège les populations, comme en Havre-Tempête, où elle nettoie la galerie de Farangel des contrebandiers qui la contrôle[6].

De nombreux objets et effigies représentent ses membres, prisés aussi bien des nobles que des gens du peuple[7] cependant, elle a également une réputation de paresse et d'incompétence auprès de ses ennemis[8].

Lorsque la secte des Sangrépines ravage la Glénumbrie, la Garde du Lion abandonne de nombreux forts, en laissant derrière elle richesse et ressources. Ces forts sont alors récupérés par les Freux écarlates[8][9].

Elle participe néanmoins à la contre attaque[10][11] et parvient à repousser Angof le Chante-tombe‏‎ jusqu'à Cath Bedraud avant qu'il ne soit éliminé par un Vestige de l'Alliance[12].

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références