Glénumbrie

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Glénumbrie

Glenumbra

Description de l'image  NGI P08 IMG02.png.
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de Glénumbrie en 2E 582

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de la Glénumbrie sur Tamriel

Administration
Continent Tamriel
Capitale Daguefilante
Race principale Bréton

La Glénumbrie est la région la plus à l'ouest de Hauteroche. Elle abrite les cité-états de Daguefilante et Camlorn, le grand cimetière de Cath Bedraud et les régions sauvages du marais aux harfreuses, des Landes de Glénumbrie et des forêts de Daenia.

Description

La Glénumbrie est une région plutôt peuplée abritant un assez grand nombre de villes et villages[1]. Cette densité de population a entrainé l'essor d'une multitude de sous-cultures particulière malgré un socle bréton commun[2].

Les parties centrales et méridionales de la région sont très accueillantes, notamment autour de Daguefilante. Le climat y est doux et la végétation verdoyante[3]. Néanmoins, certaines parties restent sauvages. Aussi les loups peuvent être un problème pour le voyageur imprudent[4] et les marais[5] au nord de Métaye-la-Vieille[6] abritent des harfreuses[7]. Des bandits sont également présent dans certaines grottes de la région[8].

La région peut aussi se montrer dangereuse sur mer. En effet, la côte nord, qui abrite les ports les plus profonds, est constellée de bancs de sable qui se déplacent au gré des courants et des vents[9].

La Glénumbrie abrite également, dans les forêts de Daenia, le Wyrd de Beldama, un couvent de sorcières animistes vénérant la nature et le Wyrdarbor[10][11].

On y trouve aussi le grand cimetière de Cath Bedraud, dernière demeure des monarques de la province[12][13]. Ce grand cimetière ainsi que les diverses batailles ayant eu lieu dans la région a développé la croyance que la Glénumbrie est hantée[14].

Histoire

Sous domination du Clan Direnni depuis l'Ère Méréthique, la région bascule en 1E 482. Les Direnni interdisent les Doctrines Alessiennes et, en représailles, l'Ordre Alessien pénètre profondément en Hauteroche. La bataille principale à lieu en plein coeur de la Glénumbrie et prendra plus tard le nom de Bataille des Landes de Glénumbrie. Les alessiens sont défaits mais les Direnni en ressortent tellement affaiblis qu'ils finissent par abandonner la région aux Brétons au cours des deux décennies suivantes[15].

Quelques temps après 2E 220, des pillards Nordiques pénètrent dans la région et rasent le petit village d'Ouestrie[16].

En 2E 541, Durcorach, Empereur crevassais de Cyrodiil, lance son armée en Hauteroche qui avance rapidement avant de buter contre Refuge à Havre-Tempête. Impatient, il laisse assez de troupe pour occuper les défenseurs et s'enfonce en Glénumbrie. Il pille Camlorn et marche sur Daguefilante où son armée est défaite par les troupes de la ville mené par le futur roi Émeric[17].

En 2E 582, la région est une nouvelle fois menacée par des crevassais. En effet, la secte de Sangrépine menée par Angof le Chante-tombe empoisonne la région à coup d'invocation de morts-vivants et d'immenses ronces[18]. Allié des harfreuses des marais du nord[19] et des bandits de la région[20], Angof réveille un antique lycanthrope alessien qui propage son fléau sur la Glénumbrie[21]. Camlorn est attaqué et fortement endommagée et Daguefilante est infiltré et le roi Casimir III[22] échappe à un attentat. La résistance s'organise et les troupes de la région parviennent à repousser la Sangrépine jusqu'au cimetière de Cath Bedraud où Angof est finalement vaincu[23].

Notes et références