Hauteroche

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Hauteroche

High Rock

Grande Brétonie

Description de l'image  Breton_blason.png.
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de Hauteroche en 3E 433

Administration
Forme de l'État Monarchie
Titre du dirigeant Haut roi
Continent Tamriel
Capitale Daguefilante
Race principale Bréton
Peuples Altmer, Orque, Centaure
Monnaie Septim
Histoire
Indépendance Dissolution de l'Hégémonie Direnni
Date 1E 498
Unification Sous le Second Empire

La province de Hauteroche, enclavée en grande partie dans la péninsule au nord-ouest de Tamriel, a su préserver ses particularités.

Des habitants intimement liés à la magie, fiers de leur indépendance (cela étant sans doute dû au fait que leurs ancêtres étaient asservis par les Elfes), une autorité éclatée en une multitude de rois, barons, ducs, ainsi qu'un climat froid à l'Est et humide à l'Ouest font en effet de Hauteroche une province humaine particulière.

Géographie

La géographie du pays ne pousse pas à l'uniformisation.

Les sommets recouverts de forêts des Montagnes de Wrothgar le séparent en deux parties: à l'Est de la province une région appelée la Côte occidentale, très montagneuse, et à l'Ouest, le long de la côte Nord de la Baie d'Iliaque s'étendent les plus riches cités de la province -Daguefilante, Refuge, par exemple.

A partir de ces côtes, lorsque l'on se dirige vers le nord, on rencontre un paysage vallonné, aux nombreux villages, chacun accompagné de son château où le noble local se tient fièrement... Les grandes îles de la Baie d'Iliaque appartiennent pour la plupart à la province de Hauteroche.

Culture

Une conséquence de ce passé mouvementé est la structure sociale de la population. Une large majorité de classes intermédiaires et de paysans en constitue le socle. Une élite de Mages se dégage de la masse, alors que les classes nobles supérieures se distinguent en somme très peu de la masse de leurs sujets...

Un aspect particulier de Hauteroche est le fort lien qui unit ses habitants à la magie. Cela est probablement dû à son long passé sous la domination des Elfes. La Guilde des Mages y est très active, encadrant les jeunes Brétons pour déceler parmi eux les plus aptes à la pratique de la magie et les former plus avant. Dans l'arrière-pays, cette propension à l'usage de la magie a amené l'apparition de sorciers et de sorcières, de chamans. Sur la Côte occidentale, on raconte que ces chamans reçoivent l'expérience des Orques...

Histoire

Le territoire de la province est émietté en une poussière de baronnies, de duchés et de principautés, un souvenir de son passé tumultueux.

Bien que pour des raisons de commodité, l'on regroupe sous la dénomination de "Brétons" l'ensemble de sa population, il n'en reste pas moins que le moindre village est jaloux de ses prérogatives et n'est pas loin de se considérer indépendant... Il s'ensuit que Hauteroche a de tous temps été une province difficile à contrôler ; ce n'est que depuis l'instauration du Troisième Empire qu'un semblant de paix a pu y apparaître, bien que des troubles continuent à l'agiter de temps en temps.

Son peuple descend majoritairement des esclaves que les Elfes avaient capturé lors de leurs attaques sur Bordeciel, et notamment lors de la destruction de Saarthal. Les autres Humains de Tamriel, et en particulier les Nordiques, ont par conséquent longtemps essayé de les délivrer, en vain. Paradoxalement, c'est à la suite de la victoire (trop) chèrement payé des Elfes, leurs maîtres, sur l'Ordre Alessien à la Bataille des Landes de Glenumbra, que les Brétons purent s'émanciper des Elfes affaiblis. Cependant, cette émancipation, sous la conduite d'une classe noble juste émergente, ne se déroula pas simultanément dans toute la province. La côte occidentale fut ainsi longtemps encore dominée par les Elfes.

La dispersion des Brétons est d'autant plus manifeste qu'ils ont longtemps été recrutés, à titre de mercenaires, ou par conviction, dans chacune des guerres qui ont ensanglanté le continent... et bien sûr, pas toujours dans le même camp. Il s'ensuit, encore aujourd'hui, nombre de rivalités qui continuent à alimenter les nombreux micro-conflits qui agitent la province.

En 3E 267, l'Usurpateur Camoréen fut arrété à Dwynnen par une coalition d'armées des nombreux royaumes de la province.

En 3E 417, il se produisit un évènement connu sous le nom de Voile de l'Ouest ou "Miracle de la Paix" qui permit de manière quasi instantanée de réduire drastiquement le nombre de petits royaumes et de donner une plus grande unité à la province du moins autour de la Baie d'Iliaque.

La province ne souffrit que peu de la Grande Guerre et ne sembla guère s'en préoccuper même si des renforts rejoignirent les armées impériales ayant traversées le Désert d'Alik'r lors de ce que l'on appela la Marche de la soif de 4E 171.

Références bibliographiques