Alcaire

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Alcaire

Description de cette image, également commentée ci-après

Alcaire vers 3E 405

Administration
Gouvernement Monarchie
Entité seigneuriale Seigneurie
Titre du dirigeant Seigneur
Province Hauteroche
Région Havre-Tempête
Royaume de jure Refuge
Capitale Alcaire
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte en 2E 582

Le château d'Alcaire en 2E 582.

Alcaire est une province côtière et forestière située sur la côte sud-est de Hauteroche, sur les rives de la Baie d'Illiaque[1]. Certains écrits racontent que cette province a autrefois été un royaume insulaire[2].

La déité dominante est Kynareth.

Les Chevaliers de la Flamme sont d'abord les protecteurs d'Alcaire. Leur place forte et demeure est le Fort de Brandon[3], avant qu'ils ne jurent allégeance à Anticlere, une autre seigneurie de Hauteroche.

Les couvents de sorcières sont nombreux dans la Baie d'Iliaque. L'un d'entre eux s'est installé en Alcaire : ce sont les sorcières d'Alcaire. Le Clan Lyrezi est en outre la lignée de vampires dominante dans la province.

Histoire

On sait peu de choses de l'histoire d'Alcaire.

On note sa présence en tant que duché durant l'Interrègne. En 2E 541, lors de l'invasion de Hauteroche par les Crevassais de Durcorach, il est dit que de nombreux habitants d'Alcaire trouvent protection derrière les murs de Refuge[4].

Au cours de la Guerre des Alliances, le duché est gouverné par le duc Nathaniel, frère du roi Émeric, et la duchesse Lakana, fille du roi Fahara'jad, depuis le château d'Alcaire situé au croisement des routes venant de Glénumbrie et de Fendretour. Les Chevaliers de la Flamme, un ordre de chevalerie, logent et tiennent position au Fort du Brandon d'où ils défendent le duché[3].

En 2E 582, une armée rougegarde se présente en mission diplomatique au château. Les gardes et les habitants sont méfiants et soupçonnent les Rougegardes de vouloir prendre le contrôle du duché malgré l'Alliance de Daguefilante. La situation devient critique quand un membre des Chevaliers tente d'assassiner la duchesse puis vire au drame quand le propre chef de l'ordre assassine Lakana. L'assassin finit traduit en justice non sans avoir provoqué une véritable guerre civile au sein des Chevaliers de la Flamme entre partisans et opposants aux actes du chef. Ces évènements ont été en réalité orchestrés par Vaermina qui s'est introduite dans les cauchemars des protagonistes afin de déstabiliser la région[3].

Il reste peu d'informations concernant le rôle d'Alcaire dans la période qui suit cette époque. Le pamphlet L'hérésie arcturienne affirme qu'Alcaire a été un royaume insulaire[2]. Quoiqu'il en soit, il ne l'est plus en 3E 405. Cela est peut-être lié à la disparition de la péninsule dellesienne[5].

Dans tous les cas, l'auteur de L'hérésie arcturienne, Ysmir, et les partisans du Roi des Tréfonds[6], ainsi que les Chroniques de Daguefilante[6] affirment que c'est à Alcaire que Tiber Septim naît et grandit avant de devenir un général aux ordres du Roi colovien Cuhlecain. Il est connu sous le nom de Hjalti Barbe-Naissante. Selon un fantôme hantant l'Auberge du Vieil Hrol'dan, mort sous ses ordres, Hjalti apprend le maniement de l'épée auprès des maîtres d'armes d'Alcaire à ses côtés[7]. Lorsqu'il vainc les Crevassais au Vieil Hrol'dan au sein d'une coalition de Nordiques et de Coloviens d'Épervine, Hjalti devient le Général Talos.

Le 24 Mi-l'an, les habitants fêtent Tibedetha en l'honneur de Tiber Septim[8].

Cette idée qui semble largement admise en Hauteroche est contraire à la version officielle de l'Empire Septim, reconnue en Cyrodiil et en Bordeciel, selon laquelle Tiber Septim est né en Atmora[9].

Une fois au pouvoir, les membres brétons de la dynastie Septim exercent des responsabilités importantes en Hauteroche[10]. Il est fort probable qu'Alcaire fasse partie des terres administrées directement par les Septim.

Après l'arrivée d'un Nordique, Céphorus Septim II, à la tête de l'Empire, les Septim tiennent un rôle moindre en Hauteroche. Alcaire semble alors connaître un important déclin. En 3E 405, Alcaire n'est plus qu'une seigneurie.

Ce territoire est absorbé par Refuge lors du voile de l'Ouest[1].

Notes et références