Erokii

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Erokii

Morteroche

Doomcrag

Description de cette image, également commentée ci-après

La tour de Morteroche en 2E 582

Administration
Province Hauteroche
Région Havre-Tempête
Histoire
Fondation Ère Méréthique

Erokii est une grande ville ayléide située au nord de Morneheaume dans la région de Fendretour en Hauteroche. C'est une cité légendaire et terrifiante pour les habitants de la région. Elle abrite une ancienne relique apportée par les Ayléides qui est censée aider la vie à se développer, mais suite à de nombreux affrontements avec les autochtones, la relique se corrompt.

Elle subit de forts dégâts dus, d'après la légende, à l'utilisation d'un artéfact daedrique ; la ville est alors abandonnée.

La ville et, plus précisément, la relique sont utilisées par le baron Wylon Montclair dans sa tentative de transformer tous les habitants de la région en vampires. Mais le comte Vérandis Corbeguet parvient à l'en empêcher en faisant un pacte avec Molag Bal qui téléporte la relique en Havreglace, endommageant un peu plus la ville au passage.

Description

En 2E 582, la ville est principalement découpée en trois zones. Erokii est d'abord le nom donné aux souterrains qui s'étendent sous la ville. Ensuite, les anciennes salles de la ville sont appelées le val brumeux à cause du brouillard qui s'accumule autour de la troisème zone, la grande tour rocheuse appelée Morteroche.

Histoire

Erokii est bâtie par les Ayléides au cours de l'Ère Méréthique où elle est la plus grande cité du nord du continent[1][2]. Lors de leur venue, les Ayléides apportent une relique forgée par leurs mages, permettant de développer la croissance des plantes et de soigner les maladies, qu'ils placent au sommet d'une grande tour. Malheureusement, les autochtones se battent contre les nouveaux arrivants et la relique se corromp.

Quand nous sommes venus sur ces terres, il y a de cela de nombreux éons, nous avions emporté avec nous une relique pour dompter leur sauvagerie et nous permettre de survivre. À l'origine, c'était Lattayana, la Lumière de la vie. Forgée par nos plus grands sorciers. Elle aidait les plantes à se développer et guérissait les maladies. Elle nous a permis d'amener la vie dans cet aride paysage. Mais nous avons été attaqués par les sauvages autochtones. Ce fut un combat brutal et beaucoup de sang fut versé. Beaucoup ont trouvé la mort, des deux côtés du conflit. Le sang et la mort ont corrompu la Lumière de la vie. La relique a... changé. Elle est devenue Abagandra, le Vestige obscur, une balise de mort.— Fantôme ayléide, 2E 582

On ignore exactement quand et pourquoi les Ayléides quittent la ville mais une légende parle d'une princesse qui, lasse de voir son mari partir guerroyer au loin, prend un amant. Quand l'époux trompé l'apprend, il rappelle son armée pour assiéger la ville. La princesse supplie son amant de protéger la ville mais ce dernier la trahit et rejoint le mari bafoué. Désespérée et furieuse, la princesse appelle les Daedra à l'aide et Méphala répond à sa prière. Elle change ses larmes en un puissant artefact de haine que la princesse utilise contre l'armée à sa porte. Cependant, l'artefact est tellement puissant qu'en plus de détruire l'armée, il ravage la ville également[3].

Par la suite, la ville est abandonnée et les locaux lui confèrent toutes sortes de légendes terrifiantes[4]. Cela n’empêche pas les érudits de l'étudier. L'un d'eux conjecture que la tour, alors appelée Morteroche, était une tentative de créer une réplique de la Tour Adamantine qui stabilise le monde[1].

Morachellis spéculait que les Ayléides qui avaient bâti la grande tour au-dessus d'Erokii comptaient créer une vaste structure métaphysique qui concentrerait le pouvoir Aurbique, comme la tour Adamantine l'aurait fait. Je ne sais absolument pas ce que cela signifie.— Phraste d'Élinhir

Au cours de la deuxième ère, la femme du baron Wylon Montclair tombe malade. Il tente par tous les moyens de la soigner sans succès. Désespéré, il demande même à son ami, le comte Vérandis Corbeguet, un vampire, de transformer sa femme pour la soigner mais celle-ci refuse catégoriquement. Vérandis, qui a étudié la ville[5], propose d'utiliser la relique qui s'y trouve toujours, sans savoir qu'elle est corrompue. Une expédition est menée jusqu'au sommet de Morteroche mais la tentative d'utilisation de la relique vire au drame. La relique commence à corrompre la femme de Montclair et, pour la sauver, Vérandis la sépare de la relique. Celle-ci absorbe une partie de la malédiction du vampire et transforme tous les Montclair présent, le baron, sa femme et sa fille en vampires et altère leur esprit. Refusant de vivre ainsi, la femme de Montclair demande à Vérandis de la tuer, ce qu'il fait à contre coeur. Ivres de chagrin, le baron et sa fille se volatilisent en jurant de se venger.

En 2E 582, le baron Montclair réapparait dans la région et envoie sa fille transformer tous les habitants en vampires. Cependant chacune de ses actions est contrecarrée par Vérandis aidé d'un aventurier. Montclair décide alors d'utiliser le pouvoir de la relique. Une armée dirigée par Vérandis et les nobles de la région attaque alors Morteroche. L'ascension est difficile, le pouvoir de la relique transforme certains soldats en vampires décérébrés et réveille la soif de sang des alliés vampiriques de Vérandis ainsi que la soif de ce dernier. Les coalisés arrivent cependant à continuer leur ascension jusqu'à ce que des fantômes ayléides les préviennent qu'à sa destruction, la relique relâchera toute sa puissance et transformera tous les habitants en vampires.

Quand le vampire a touché la relique, la corruption s'est intensifiée. Elle est devenue plus puissante. Si elle est détruite, le mal hématique se répandra librement sur ces terres.— Fantôme ayléide, 2E 582

Vérandis prend alors une décision radicale. Il contacte Molag Bal, le Prince Daedra qui l'a changé en vampire, et s'offre totalement à lui s'il emporte la relique en Havreglace. Celui-ci accepte et, alors que l'aventurier élimine définitivement le baron Montclair, Molag Bal emporte la relique faisant exploser le sommet de Morteroche. L'aventurier est téléporté au dernier moment au pied de la tour par Vérandis et il peut raconter à l'armée comment le vampire s'est sacrifié pour sauver la région[6].

À la même époque, la Guilde des Mages de Morneheaume envoie une novice fouiller les ruines souterraines de la ville[2] pour trouver la larme. Cependant, les hommes du baron Montclair sont également à sa recherche[7]. La novice, terrifiée par les dangers de la ruine, demande à un aventurier de la récupérer pour elle. L'aventurier élimine les hommes du baron et récupère la relique qu'il remet à la guilde[6].

Notes et références