Laloriaran Dynar

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Laloriaran Dynar
Description de cette image, également commentée ci-après

Le roi Laloriaran Dynar

Biographie
Décès 2E 582
Race Ayléide
Sexe Homme
Fonctions
Titre(s) et désignation(s) Roi de Nenalata
Dernier roi Ayléide
Début de règne 1E 263-331
Fin de règne 1E 372-374

Laloriaran Dynar, dont le nom signifie "seigneur des jours sombres", est un souverain qui survécu à l’effondrement de la civilisation ayléide par l'Empire Alessien. Poussé par les alessiens, il s'exile en Hauteroche auprès des Direnni. Il participe à la chute de l'Empire en vainquant ses forces lors de la Bataille des Landes de Glénumbrie. Chassant les alessiens jusqu'en Cyrodiil, il tombe dans un piège de Molag Bal qui l'enferme en Havreglace. Libéré par le Vestige, il dirige la contre-attaque contre le Prince Daedra mais décède de ses blessures lors de l'affrontement final.

Vie en Cyrodiil

On trouve trace de lui 3 ans avant la mort d'Alessia, en 1E 263, alors que Nenalata, la cité dirigée par le père de Dynar, fait allégeance à l'empire alessien en 1E 263. À partir de 1E 332, les relations entre l'Empire, désormais dirigé par l'Ordre Alessien, et les ayléides se détériorent, de nombreuses cités-états disparaissent jusqu'à ce que Nenalata soit la dernière. Entre 1E 372 et 1E 374, un ultimatum inconnu de l'Empereur provoque un schisme chez les habitants de Nenalata. Une partie, les Intransigeants, souhaitent rester alors que les autres, guidés par Dynar, entreprennent de quitter Cyrodiil pour rejoindre Hauteroche[1].

Exil en Hauteroche

À la tête des réfugiés de Nenalata, Dynar, alors surnommé le "Dernier roi Ayléide", arrive en Hauteroche dans le territoire de l'Hégémonie Direnni. Là, il apprend que les Intransigeants ont tous été massacré faisant ainsi le deuil final de Nenalata. Les Direnni accueillent les réfugiés et leur donnent des terres au nord de la région de Bangkorai. Malheureusement, des Orques se trouvent déjà sur place et sont déplacés, non sans heurts. Entre 1E 375 et 1E 452, Dynar entreprend de refonder son royaume et crée la ville de Bisnensel[2] dont le nom signifie "sanctuaire des eaux nouvelles"[3].

Vers 1E 453, Une secte adoratrice d'Hermaeus Mora se développe peu à peu à Bisnensel et Dynar refuse de donner à ces adeptes plus de pouvoir politique. Leurs relations se dégradent jusqu'à ce que la secte prenne définitivement le pouvoir dans la ville et chasse Laloriaran Dynar que lui et sa famille fuient au coeur de l'Hégémonie Direnni, sur l'Île de Balfiera[1][3].

Pleinement intégré aux forces Direnni, Laloriaran Dynar participe à la guerre contre Bordeciel et se révèle un général et un tacticien brillant qui repousse les forces de Hoag Tueur-de-Mer vers 1E 477. Les Doctrines Alessiennes se développent rapidement auprès de la population brétonne de Hauteroche et l'Ordre alessien marche sur les possessions des Direnni. Les escarmouches sont fréquentes jusqu'à la Bataille des Landes de Glénumbrie qui voit la déroute des forces alessiennes en 1E 482. Laloriaran Dynar poursuit les alessiens dans leur retraite à travers Raidelorn jusqu'en Cyrodiil[1].

Lutte contre Molag Bal

En 1E 484, Dynar est attiré vers les ruines de Nenalata où il tombe dans un piège de Molag Bal. Celui-ci le propulse en Havreglace où il se retrouve prisonnier[1].

Constamment torturé, il reste emprisonné jusqu'en 2E 582 où les forces coalisées pour arrêter la Coalescence pénètrent en Havreglace. Aidé par Méridia, le Vestige parvient à libérer le roi qui prend rapidement la tête de la coalition. Les victoires s'enchainent et Dynar mène les troupes contre les Drémoras de Bal. Avec le groupe du Vestige, il aide à détruire les dernières ancres noires mais est touché par une attaque de Molag Bal avant que Méridia ne téléporte tout le monde dans une petite poche d'Oblivion. Gravement blessé et aveugle, il a cependant le temps de faire ses adieux, satisfait d'avoir pu mettre un terme à cette menace contre Nirn[4].

Notes et références