Dragon des Lames

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Dragon des Lames
Description de l'image  TESO-Drake_of_Blades01.jpg.
Biographie
Naissance Inconnue
Décès Devenue immortelle en 2E 582
Race Impérial
Sexe Femme
Fonctions
Affiliation Gardes-dragon

Le Dragon des Lames est le titre porté par une agente des Gardes-dragon lors de l'Interrègne. Elle est principalement connue pour avoir lutté contre les forces daedriques lors de l'occupation de la Cité Impériale par Molag Bal pendant la Coalescence.

Elle a tout particulièrement empêché Molag Bal d'éteindre à jamais les Feux de Dragon en 2E 582, en devenant la gardienne immortelle du Sublime brasier.

Biographie

L'origine du Dragon des Lames est inconnue, tout comme son véritable nom. Elle intègre les Gardes-dragon à une date inconnue et est formée par le Dragon de Boucliers[1].

Lorsqu'en 2E 582 Molag Bal envahit la Cité Impériale, elle affronte les Daedra et tente de sauver autant les habitants que l'héritage de l'empire. Elle participe par exemple à l'évacuation d'une partie de la bibliothèque de l'Université Arcanes. Elle combat ainsi pendant environs 2 mois seule ou presque en vivant sur des réserves laissées en sous-sol par le chancelier Abnur Tharn en préparation d'un siège d'une des alliances. Le seul autre agent des Gardes-dragon connu pour combattre avec elle est le Dragon de Couronnes[2]. Il y a en plus quelques poches de résistances de la Légion impériale, notamment le capitaine Anatolius Caudex ou encore le capitaine Régilus infiltré dans la Légion zéro. Elle garde aussi un léger contact avec le Rat[3].

Lorsque les trois alliances, le Domaine Aldmeri, l'Alliance de Daguefilante et le Pacte de Cœurébène parviennent à pénétrer dans la ville, elle aide de façon sporadique leurs soldats[4]. Ces derniers faisant office de distraction pour les Daedra.

Lorsqu'un Vestige pénètre dans la ville après 2 mois de siège daedrique, elle le contacte et s'allie avec lui. Ensemble ils parviennent à découvrir l'objectif de Molag Bal : atteindre la Cathédrale du feu du dragon pour y détruire le Sublime brasier, un artefact permettant à un Enfant de Dragon d'allumer les Feux de Dragon et ainsi d'ériger une barrière entre Nirn et l'Oblivion. Le Dragon et le Vestige assemblent quelques alliés ; le capitaine Caudex et le père Egnatius. Grâce aux informations du Rat, ils apprennent que le Général Malivus de Molag Bal monte un assaut contre la Cathédrale.

Le petit groupe se rend dans la Cathédrale, située dans les sous-sols de la Cité Impériale, et forment un plan succin : la Cathédrale peut avoir un gardien, ce dernier est immortel et est extrêmement puissant, mais ne peut alors plus quitter la Cathédrale. Le Dragon des Lames se porte volontaire et le père Egnatius exécute le rituel juste à temps pour qu'elle détruise l'armée des Daedra[5].

Devenue gardienne de la Cathédrale, elle fait ses adieux à ses compagnons d'armes et envoie une missive à son mentor, le Dragon de Boucliers, pour qu'il s'assure que la Cathédrale et le Sublime brasier tombent dans l'oubli[3].

Personnalité

Bien sûr que je vais bien. Est-ce que je… ? Vous me trouvez bizarre, c'est ça ? Excusez-moi. Je ne suis pas très douée… avec les gens, je veux dire. D'habitude, j'évite de leur parler. Ça fait des mois que je n'ai pas eu une conversation aussi longue. […] Je suis perspicace. « Douée », comme ils disent. Je sens que les gens mentent, quand ils sont nerveux ou quand ils mijotent quelque chose, juste en les regardant. Mais parfois, ça m'étouffe. Surtout quand ils me parlent.— Dragon des Lames

Le Dragon des Lames est atteinte d'autisme à haut niveau de fonctionnement[6]. Elle exprime ainsi de grandes difficultés à interagir avec autrui mais est douée d'une très grande sensibilité et perspicacité. Elle montre aussi quelques troubles du comportement, le lieutenant Drathyn du Pacte de Cœurébène, chargé de la surveiller, décrit ainsi son comportement : « Elle paraît souvent agitée – faisant les cent pas ou tournant en rond. Ou encore s'asseyant, presque catatonique, pour une heure ou plus avant de s'enfuir. Ce serait tout de même moins troublant si elle n'était pas si… meurtrière - est-ce le mot juste ? »[4]

Le Dragon des Lames n'est fidèle et ne reconnaît que l'autorité d'un Enfant de Dragon. Elle déteste les mensonges et faux semblants et se sent particulièrement mal à l'aise auprès des personnes religieuses. Elle préfère ainsi éviter le quartier du temple de la Cité Impériale. Elle vénère tout de même les Huit Divins et notamment Akatosh, mais reconnaît qu'elle est incapable de suivre leurs Neuf Commandements car ils entrent en contradiction avec son métier d'agente[3].

Journaux et correspondances

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références

  1. Dialogues avec le Dragon de Boucliers, TES Online
  2. Journal de Naryu — Cité impériale
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Dialogues avec le Dragon des Lames, dans TES Online
  4. 4,0 et 4,1 Présentation d'un personnage — Le dragon de Lames
  5. Évènements de TES Online.
  6. Matt Firor & Rich Lambert Summerset Interview