Nibenay

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Vallée du Nibenay)
Aller à : navigation, rechercher

Le Nibenay, ou vallée de Nibenay[1], est le nom donné à l'ensemble des régions orientales de Cyrodiil que sont Boinoir, les Montagnes de Jerall, les Montagnes de Valus, les Terres intérieures[2] et le Trans-Niben. Cette méga-région est également surnommée le "cœur de Cyrodiil"[3].

Population

Les habitants de la Nibenay sont appelés les Nibonais. Contrairement aux habitants de la partie occidentale de Cyrodiil appelée Colovie, les Nibonais, également issus d'un métissage Nordico-nédique, se sont séparés très tôt de l'influence de Bordeciel[4].

Ainsi les Nibonais sont considérés comme raffinés, élégants, subtils, nuancés[5], ésotériques et philosophiques[4] mais également décadents, corrompus[5] et appréciant les "couleurs criardes, les tapisseries bizarres, les tatouages, les marques au fer et les cérémonies élaborées" par leurs détracteurs[4].

Se regroupant et se déchirant régulièrement au cours de l'histoire[6], ils sont traditionnellement en concurrence avec les Coloviens habitant l'autre moité de la province, la Colovie. Cette concurrence, marquée par des différences culturelles[5], est exacerbée par le fait que chaque nouvel empereur, fut-il colovien, est rapidement assimilé à la noblesse nibenèse et néglige l'occident[4].

Histoire

En 1E 242, la révolte d'Alessia fait éclater la domination ayléide de l'actuelle Cyrodiil. L'Empire qui se forme par la suite se concentre dans l'est du pays appelé Nibenay[7]. L'ouest plus sauvage, la Colovie, devient un ensemble d'états vassaux de l'Empire[8]. Le nord du Nibenay est cependant sous la domination du Premier Empire Nordique[9].

Lorsque l'Empire Nibenien se convertit aux Doctrines Alessiennes de Marukh, les différents royaumes de Colovie se rassemblent alors sous le nom d'états coloviens[4].

En 1E 478, le fils héritier de la famille royale de Skingrad, alors en Colovie indépendante, décide d'offrir son royaume à l'Empereur Gorieus. Les états coloviens sont choqués de cette décision et l'héritier est rapidement assassiné par son frère qui récupère son royaume. Furieux, l'Empereur envoie son armée mais tombe dans une embuscade et est repoussé en Nibenay[10].

En 1E 2321, l'Empire Alessien, jaloux de l'influence grandissante des états coloviens, tente d'envahir la Colovie. Ceci débute la Guerre de la Vertu qui se termine, 10 ans plus tard, avec la destruction de l'Ordre Alessien[4].

L'Empire subsiste en étant expurgé de ses influences alessiennes mais les relations entre celui-ci et la Colovie restent tendues. Elles ne changent qu'avec l'avènement de l'impératrice Herda qui parvient à les améliorer[11].

Le couronnement de Reman Cyrodiil en 1E 2703 mène à la formation du Second Empire et à la fusion de la Colovie et du Nibenay[8][12].

L'assassinat de Savirien-Chorak fait exploser à nouveau Cyrodiil et le Nibenay se sépare encore une fois de la Colovie[8].

L'avènement de la dynastie des longères ramène à nouveau la Colovie et le Nibenay sous le giron de Cyrodiil[13].

Par la suite, les troubles de l'Interrègne mènent à une nouvelle séparation de la Colovie et du Nibenay[4].

À la fin de la deuxième ère, Cuhlecain, roi d'Épervine, arrive à capturer la Cité Impériale et à fusionner à nouveau la Colovie et le Nibenay[14].

Notes et références

Apparitions

Références