Balfiera : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
m
m
 
(24 révisions intermédiaires par 8 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Île de la [[Baie d'Illiac]], qui a longtemps servi de terrain neutre pour accueillir les négociations diplomatiques entre les différents royaumes de [[Hauteroche]].
+
{{Infobox Ville
 +
| nom                    = Balfiera
 +
| image_photo            = Balfiera.png
 +
| descr_photo            = L'île de Balfiera en 3E 405
 +
| province                = [[Hauteroche]]
 +
| region                  = [[Baie d'Iliaque]]
 +
| image_carte            = MapBalfiera.gif
 +
| descr_carte            = Carte de l'île de Balfiera avant le [[Voile de l'Ouest]]
 +
}}
 +
L'Île de '''Balfiera''' est en fait un chapelet d'îles forestières de la [[Baie d'Iliaque]] qui a longtemps servi de terrain neutre pour accueillir les négociations diplomatiques entre les différents royaumes de [[Hauteroche]]<ref name=guide1>[[Guide de poche de l'Empire, Première édition/Hauteroche|Guide de poche de l'Empire, Première édition]]</ref> et dont la déité dominante est [[Akatosh]].
  
C'est aussi sur cette île que s'élève la [[Tour Direnni]], plus ancienne construction de [[Tamriel]].
+
C'est aussi sur l'île principale que s'élève la [[Tour Direnni]]<ref>[[Guide de poche de l'Empire, Troisième édition#Hauteroche|Guide de poche de l'Empire, Troisième édition]]</ref> qui serait la plus ancienne construction de [[Tamriel]] ainsi que, selon les légendes, l'endroit où les dieux auraient défini les lois du monde<ref>[[Avant l'âge de l'Homme]]</ref>.
  
Traditionnellement, le dirigeant de l'île est un haut-elfe, le [[Castellans|Castellan]] de Balfiera. Cela est probablement du au fait qu'il est le dirigeant de la Tour, qui a elle-même longtemps servi de forteresse, de prison, et de palais, pour l'Hégémonie Direnni.
+
Traditionnellement, le dirigeant de l'île est un [[Altmer|haut-elfe]], le [[Castellan]] de Balfiera. Cela est probablement au fait qu'il est le dirigeant de la Tour, qui a elle-même longtemps servi de forteresse, de prison, et de palais pour l'[[Hégémonie Direnni]]e<ref name=guide1/>. De plus on trouve trace de l'achat de l'île par un certain Ryain Direnni dès la Première Ère<ref>[[Rislav le juste]]</ref>.
 +
 
 +
Il se pourrait que [[Pélagius Septim III]] ait passé son enfance sur l'île pour échapper à la [[guerre du Diamant Rouge]] bien que les historiens ne soient pas d'accord là dessus<ref>[[La Folie de Pelagius]]</ref>.
 +
 
 +
Ce territoire fut probablement absorbé par [[Refuge]] lors du [[Voile de l'Ouest]].
 +
 
 +
== Notes et références ==
 +
<references/>
 +
 
 +
{{Hauteroche}}
 +
 
 +
[[Catégorie:Hauteroche]]

Version actuelle datée du 9 janvier 2019 à 22:50

Balfiera
Description de cette image, également commentée ci-après

L'île de Balfiera en 3E 405

Administration
Province Hauteroche
Région Baie d'Iliaque
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de l'île de Balfiera avant le Voile de l'Ouest

L'Île de Balfiera est en fait un chapelet d'îles forestières de la Baie d'Iliaque qui a longtemps servi de terrain neutre pour accueillir les négociations diplomatiques entre les différents royaumes de Hauteroche[1] et dont la déité dominante est Akatosh.

C'est aussi sur l'île principale que s'élève la Tour Direnni[2] qui serait la plus ancienne construction de Tamriel ainsi que, selon les légendes, l'endroit où les dieux auraient défini les lois du monde[3].

Traditionnellement, le dirigeant de l'île est un haut-elfe, le Castellan de Balfiera. Cela est probablement dû au fait qu'il est le dirigeant de la Tour, qui a elle-même longtemps servi de forteresse, de prison, et de palais pour l'Hégémonie Dirennie[1]. De plus on trouve trace de l'achat de l'île par un certain Ryain Direnni dès la Première Ère[4].

Il se pourrait que Pélagius Septim III ait passé son enfance sur l'île pour échapper à la guerre du Diamant Rouge bien que les historiens ne soient pas d'accord là dessus[5].

Ce territoire fut probablement absorbé par Refuge lors du Voile de l'Ouest.

Notes et références