Faneracine

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Révision datée du 2 août 2019 à 19:01 par Judocus (discussion | contributions) (Histoire)
Aller à : navigation, rechercher
Faneracine

Le Breuillaisné

Eldenroot

Description de cette image, également commentée ci-après

Portre de Fanracine en 2E 582

Administration
Province Val Boisé
Région Bois de Graht
Histoire
Fondation Ère Méréthique
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte (extérieur) de Faneracine en 2E 582

Vitrail du Breuillaisné

Faneracine (où Eldenroot), est une ville-arbre au sud-est du Val Boisé, en plein cœur de la région du Bois de Graht. Par abus de langage, la ville est souvent désignée directement sous l'appellation : Le Breuillaisné, la variété de Chêne-Graht qu'est l'arbre principale de la ville. La ville fut entre autre la capitale du premier Domaine Aldmeri (2E 580 - 2E 896), lorsque le Thalmor la choisit par stratégie lors de son entré dans la Guerre des Alliances[1][2].

Description

La ville de Faneracine est constituée de l'intérieur et des environs d'un Chêne-Graht, le Breuillaisné, le plus grand de son espèce en Val-Boisé.

L'intérieur de l'arbre abrite la place des marchands au rez-de-chaussée, un étage dédié aux artisans, un étage dédié à la Guilde des Guerriers ainsi qu'un étage dédié à la Guilde des Mages, et enfin la salle du trône de Faneracine, au plus haut de l'arbre[1].

Il est possible de se déplacer de branche en branche à l'aide de lianes même si cette activité n'est pas conseillée aux étrangers[3].

Devant l'entrée principale du Breuillaisné, les Bosmers ont fait pousser leurs tavernes et habitations selon la tradition Bosmers et le respect du Pacte vert.

Sous les racines à l'Est du Breuillaisné se trouvent des vestiges ayléides datant de l'époque ou ces derniers ont fuit Cyrodiil après la Révolte Alessienne. On trouve également sous les racines la Coquillière, lieu où s'entassent les immondices jetées depuis les branches[4] ainsi que les miséreux de la ville qui n'ont nulle part où vivre[1].

Enfin, la ville dispose d'une ambassade du Thalmor est d'une ambassade Khajiit au sud du Breuillaisné.

Histoire

Originellement le Breuillaisné de Faneracine est un Chêne Graht ambulant, à l'instar de l'arbre de Falinesti, et la ville de Fanercine fut érigée à l'un de ses points de passage réguliers[5].

Suite à la Révolte Alessienne, nombre de clans ayléides de Cyrodiil cherchent et trouvent refuge en Val-Boisé, auprès de leurs cousins Bosmers. Ces derniers les acceptent à la conditions qu'ils adhèrent à certains aspects primordiaux du Pacte Vert. La majorité des Ayléides s'y plient et sont même autorisés à bâtir des infrastructures Ayléide dans le Val-Boisé, et notamment sous et autour de la ville de Faneracine[6][7].

Cependant, dans son désir de recréer en Val-Boisé la magie Ayléide de la Tour d'or blanc de Cyrodiil, un archimage ayléide, Anumaril, conçoit un rituel pour transformer un Chêne Graht en une tour aux propriétés métaphysiques similaires. Ainsi, lors d'un passage du Breuillaisné à Faneracine, Anumaril trompe le Roi Camoréen de l'époque et accède au cœur du Breuillaisné qu'il rend "définitif", provoquant l'enracinement du Breuillaisné à son emplacement actuel : Faneracine. Par la suite Anumaril tente sans succès de poursuivre la "transformation" du Breuillaisné, notamment par la construction d'un Planétaire Ayléide sous la ville[5].

On ignore la date précise mais il semblerait que la ville ait subit un raid Maormer qui l'a fortement endommagée sinon détruite[8].

Le Planétaire Ayléide sous Faneracine

En 2E 580, avec la fondation du premier Domaine Aldmeri, Faneracine devient la nouvelle capitale de l'alliance, au détriment d'Alinor, royaume d'origine de la Haute-Reine Ayrenn.

En 2E 582, un agent des Yeux de la Reine est chargé par le Roi Aeradan, roi de Faneracine et du Val-Boisé, de restaurer le planétaire en vue d'un rituel ayant pour but de vérifier la pureté du cœur de la Reine Ayrenn Arana Aldmeri, et ainsi sa prouver légitimité à gouverner les Bosmers par le biais du Domaine Aldmeri. Lors du rituel, le Prince Næmon, avide de pouvoir, tente de passer le rituel en lieu et place d'Ayrenn. Cela a pour conséquence de le changer en une créature abjecte, du fait sa trahison, et le conduit à sa mort. La reine accomplie par la suite le rituel avec succès[1].

La même année, une Haute chanoinesse Altmer, lassée de voir mourir les gens de son peuple loin de chez eux lors de la Guerre des Alliances, tente de réveiller un ancien pouvoir maléfique pour mettre fin à la guerre[9] mais fut arrêtée par des membres de la Guilde des Mages[1].

Dans la même période, la ville se prépare à ouvrir une arène de combat et tente de recruter parmi les délaissés de la Coquillière[10].

Lorsque la coutume des combats de gladiateurs se répand dans tout Tamriel au cours de la Troisième Ère, Faneracine se dote de sa propre équipe, appelée "les Cavaliers"[11].

Notes et références