Sanghin

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Sanguiyn)
Aller à : navigation, rechercher
Sanghin
Description de l'image  SR-Sanghin.png.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) le Dépravé, Sanguiyn
Groupe divin Daedra
Fonction principale Prince daedrique du vice
Représentation sexuée Masculin
Symboles
Jour d'invocation 16 Clairciel
Description de l'image  SYMsanghin.jpg.

Sanghin, dit "le Dépravé", aussi nommé "Sanguiyn", est le Prince daedrique du vice.

Sur le plan divin

Sphère d'influence

Sanghin, dont la sphère est l'hédonisme et la débauche ainsi que l'indulgence passionnée pour les natures les plus noires.— Auteur inconnu, Le livre des Daedra

Sa nature le pousse à satisfaire les désirs d'autrui, notamment les plus sombres[1]. Sanghin est considéré comme l'un des Princes les plus faibles. Il est en conséquence servit par des Daedra de moindre puissance notamment les galopins, les mazkens et les ogrims[2].

Mara et Ebonarm sont farouchement opposés à Sanghin cependant que Vaernima collabore avec lui[3].

Domaines

Sanghin ne semble pas posséder un véritable royaume, ou "Réaume", comme les autres princes daedriques, mais il est dit qu'il possède dix fois dix mille "poches de plaisir" dans le Vide, qu'il personnalise suivant les désirs de ces visiteurs[1].

Influences sur Nirn

Son jour d'invocation est le 16 Clairciel, durant le Jour des cœurs, il est en effet culturellement très lié à la sexualité ; son effigie est à ce titre souvent représentée dans les lupanars[3].

Cultes

Sanguiyn, tu incarneras le Sanguinaire, car qui peut contrôler les pulsions du sang ?— Ahnissi, Parole d'Ahnissi, mère de clan

Son culte est notamment vénéré par les sectes hédonistes[4] ou plus simplement par des fêtards[5][6].

Il est également plus ou moins révéré par les Khajiits[7]. En effet, le Prince et Rajhin, leur dieu des voleurs, se livreraient à de nombreux concours de boissons[8].

On ne connaît que deux lieux de culte dédiés à Sanghin, dans les Hautes terres coloviennes en Cyrodiil au nord de Skingrad[9] ainsi qu'en Fangeombre où une secte d'adeptes[10] a investi une ruine de la région qu'ils ont renommée en "Réaume de Sanghin" et où se déroule une fête permanente[11].

Artefacts

Il donne parfois en récompense à un aventurier la Rose Sanguine. Un artefact qui permet à son utilisateur d'invoquer un Daedra. A chaque invocation une pétale tombe, jusqu'à ce que la Rose soit entièrement fanée. Sanghin reconstitue son artefact en cueillant une nouvelle fleur dans les jardins de son Réaume.

Il crée aussi les 27 Fils du Tisseur pour la Morag Tong. Ces précieux artefacts sont disputés dans le sang par la Morag Tong et la Confrérie noire[12].

Adorateurs connus

On dit que Sanghin est un dieu très populaire parmi les différents empereurs.

Notamment, il aurait logé dans la Tour d'or blanc durant le règne de Reman Cyrodiil et aurait aidé l’expansion impériale sur l'Archipel de l'Automne par le biais du "Festival de Crendali" en Alinor[13].

Martin Septim aurait été dans sa jeunesse un adorateur de Sanghin, et aurait été brièvement en possession de la Rose Sanguine. Cette période s'étant terminée dramatiquement, Martin s'est repenti et s'est tourné vers la prêtrise, au service du culte des Neuf[9].

Je ne pensais pas revoir la Rose Sanguine. Je l'ai brièvement possédé, jadis... j'ai l'impression qu'il y a une éternité...— Martin Septim, 3E 433

Un certain Kharas Fortemartello aurait dirigé une secte lui étant dédiée du nom de "Rise of Sanguine"[2].

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références