Julianos

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Julianos
Description de cette image, également commentée ci-après

Vitrail représentant Julianos

Caractéristiques
Groupe divin Divin
Fonction principale Père Nordique du langage et des mathématiques
Fonction secondaire Dieu de la littérature, la loi, l'histoire et de la contradiction
Équivalent(s) par syncrétisme Jhunal
Représentation sexuée Masculin
Symboles
Attribut(s) Équerre
Animal Chouette
Description de l'image  SYMjulian.jpg.

Julianos est le dieu de la littérature, de la loi, de l'histoire et de la contradiction au sein du panthéon des Divins[1].

Sur le plan Divin

Connais la vérité. Observe la loi. En cas de doute, recherche la sagesse auprès des sages— Auteur inconnu, Les dix commandements des Neuf Divins

Julianos serait à l'origine Jhunal, le père Nordique du langage et des mathématiques, qui aurait changé pour devenir le dieu de la littérature, de la loi, de l'histoire et de la contradiction[2][3].

Il est également associé à la magie[4].

Tout comme Jhunal, il est souvent accompagné d'une chouette[5].

Influence sur Nirn

Les ordres monastiques fondés par Tiber Septim et dédiés au culte de Julianos sont les gardiens des Parchemins des Anciens[2]. Par extension, de nombreux lieux et temples dédiés à la connaissance[6] et à sa transmission[7] sont dédiés à Julianos.

Julianos est notre dieu de la sagesse et de la logique. Le vénérer signifie vous dévouer à toujours accroître vos connaissances. L'histoire, le droit et la philosophie ne sont que quelques-uns des sujets qu'il maîtrise. Nos temples sont plus des académies que ce que voyez ici. Nous nous améliorons, et nous développons notre foi, grâce aux connaissances que nous accumulons. Ceux qui se dévouent entièrement à Julianos sont certains des plus sages de tout Tamriel.— Prêtre de Julianos, 2E 582

Il a également une chapelle qui lui est dédiée dans le comté de Skingrad en Cyrodiil[8].

Il est sa propre planète dans le ciel de Nirn et se trouve dans l'oeil de la constellation du Mage[9].

Notes et références