Terres Mortes

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Terres Mortes

Description de l'image  Terre morte.jpg.
Administration

Les Terres Mortes sont le royaume de Méhrunes Dagon[1][2]. Elles rappellent parfaitement son titre de Prince de la Destruction.

Au milieu des plaines désolées de roche noire, traversées par des torrents de lave[3][4], il est possible de trouver d'imposantes tours. On remarque aussi quelques ponts passant au dessus de la lave et d'immenses portes et murs barrant l'accès de ces lieux... Cet endroit est tellement désolé que nombre de ces bâtiments sont en ruine ou à moitié engloutis dans la lave[5].

Toutes ces structures ont en commun leur forme torturée et l'étrange matériau gris foncé dont elles sont faites. De nombreuses pointes acérées[4] de couleurs noires et rouges ornent ces structures d'une façon menaçante[5].

On distingue deux types de tours dans les désolations de Méhrunès Dagon.

Les plus imposantes et les plus rares ont une base hexagonale à l'extérieur et circulaire à l'intérieur. Elles possèdent une unique porte en leur base qui mène à une grande pièce principale souvent nommée "le donjon de l'angoisse". Cette pièce plafonne presque jusqu'au sommet de la tour et de nombreux balcons s'étalant sur un ou deux étages la relient aux autres pièces de la structure. Ces dernières sont disposées autour de la pièce principale sur plusieurs étages et portent des noms comme "salles de déchirement", "salles d'éternel crépuscule", "salles de la honte" ou encore "chambre de haine noire". Les étages sont reliés les uns aux autres par les balcons du donjon de l'angoisse et par des couloirs nommés "corridors de la Providence noire". Au sommet de la tour se trouve la pièce dite "Sigillum Sangis" : c'est une pièce très particulière car c'est ici que la pierre sigillaire est abritée. Elle est placée sur un socle spécial alors que de la magie monte jusqu'à elle par un trou à partir du bassin de lave circulaire qui se trouve en bas de la tour. On trouve souvent dans ces tours de nombreux pièges tous plus vicieux les uns que les autres, comme des lames tombant du plafond ou encore des pieux sortant du mur[5]...

Les plus petites des tours sont des copies des grandes au niveau de l'apparence extérieure, mais leur intérieur est très différent. Il est fort possible que ces tours servent à la torture. L'intérieur n'est fait que d'une seul pièce courant sur toute la hauteur de la tour. Une étroite corniche permet de monter ou de descendre dans cette tour. En son centre se trouve une sorte d'ascenseur mécanique ensanglanté, percé de trous qui permettent au pointes se trouvant au bas de la tour d'embrocher ceux se trouvant sur l'ascenseur à ce moment ; on remarque aussi un important pieu au centre de la plateforme de l'ascenseur permettant, lui aussi, aux daedras de faire subir les pires tortures à leurs victimes. On trouve parfois au sommet une autre plateforme et d'imposants leviers permettant de manœuvrer les impressionnantes portes se trouvant à l'extérieur[5].

Les tours peuvent être reliées par d'étroits et longs ponts amovibles. Sont très souvent disposés à l'intérieur de ces tours des fontaines de sangs, des poches de chair ou de nombreux cadavres pendus tels des trophées[5].

Ce royaume est un lieu très dangereux[4]; outre les daedra, de nombreux pièges mortels attendent le visiteur : plantes agressives hérissées d'épines, gaz toxiques, tourelles, mines[5]...

Des salles de torture, appelées "puits des rasoirs" et réalisées par un mortel, sont spécialement utilisées pour torturer le corps et l'âme des prisonniers du plan[6].

Galerie

Notes et références