Utilisateur:Beron/Bac à sable/Aïeux

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Aïeux
Description de cette image, également commentée ci-après

Symbole des Aïeux tatoué sur le dos d'un rougegarde

Présentation
Type de faction Parti traditionnel politique
Création 1E 792
Fondateur Ra-Gadas
Politique
Idéologie Adaptation au mode Impérial
Faction mère Martelfell
Alliance Empire
Opposition Couronnes
Ligue des Infatigables


Descendants des Ra-Gadas, les premiers guerriers de Yokuda à avoir mis pied sur la partie continentale de Martelfell, les Aïeux (Ou Forebears, parfois Ancêtres) constituent la petite noblesse rougegarde.

Ils s'opposent traditionnellement aux Couronnes, la haute-noblesse descendant directement des vieux nobles de Yokuda qui, pendant longtemps, ont vécu sur les îles au large de Martelfell.

Histoire

Première Ra-Gada

Vers 1E 780, les Chantelames, les disciples de la Voie de l'Épée Spirituelle, sont bannis de Yokuda après une guerre sanglante contre l'empereur Hira, d'où ils en restent moins de vingt milles représentants. Leur chef et fondateur est Frandar Hunding. Ils accostent dans l'Ouest de Tamriel, dans le Pays de la Mort qu'ils appellent Martelfell, en souvenir de leur stratégie victorieuse contre Hira. Il est possible aussi qu'ils aillent occuper la région de Volenfell, la Cité du Marteau, laissée à l'abandon à cause de la disparition des Dwemers. Les Chantelames auraient ainsi pu récupérer le nom dwemer[1].


En 1E 792, un immense cataclysme détruit Yokuda, la réduisant à un archipel. La population se réfugie dans les îles restantes et celles au large de Martelfell, principalement Herne[2]. Une partie va rejoindre les Chantelames sur le continent. La communauté yokudan augmente en Tamriel jusqu'à ce qu'en 1E 808, les Yoku-Tamrieliens débutent véritablement la Ra-Gada, la Vague des Guerriers, c'est-à-dire une guerre de conquête du Pays de la Mort. Ses membres, les Ra-Gadas, combattent les tribus orques, gobelines et nédiques, ainsi que des clans elfiques[3] et divers autres betmers[2][4].

Les Ra-Gadas conquièrent sans doute à cette époque la ville d'Hégathe (sans doute une importante colonie et port maritime elfique, vu qu'Hégathe est le nom aldmeri de Martelfell), bien que la ville soit désignée comme soumis aux peuples bêtes[5]. Ils prennent également Sentinelle à des Altmer et des Nédiques (qui sont réduits en esclavage), où ils construisent le palais, Samaruik[5], premier exemple d'architecture Yoku-Tamrielienne. Il s'agit d'abord d'une forteresse pour se défendre des incursions brétonnes[2].


La prochaine étape de la Ra-Gada est la guerre contre la Horde, une fédération de tribus gobelines menées par le dieu Malooc (sans doute un avatar du Prince Daedra Malacath). La Horde fut détruite par le HoonDing et son armée, probablement Diagna et son Ordre Ansei. Malooc est forcé de fuir vers l'est[6].

La Ra-Gada continue jusqu'au siège d'Orsinium. En 1E 950, le royaume de Sentinelle, l'Ordre Ansei de Diagna, dirigé par Gaiden Shinji, et le roi bréton Joile de Daguefilante s'allient contre les Orques d'Orsinium. La cité est assiégée pendant trente ans. Le roi Joile trahit en 1E 973 ses alliés Yoku-Tamrieliens. Makela Leki, une Chantelame de l'Ordre, défait à elle seule l'armée de Daguefilante et tue le roi Joile dans la Passe de Bangkorai avant de mourir[7]. Gaiden Shinji, l'un des meilleurs guerriers de l'histoire de Tamriel, meurt également pendant le siège. En 1E 980, Orsinium est détruite et les Orques se dispersent. Il semble que ce soit le dernier épisode de la première Ra-Gada[4][8][2].


Les Ra-Gadas qui mènent cette guerre font partis de la petite noblesse Yokudan, les meilleurs guerriers de la famille royale des Na-Totambu. Une fois Martelfell conquise, les Ra-Gadas s'installent.

Entente des partis

Le terme de "Ra-Gadas" se transforment en "Rougegardes" pour les Tamrieliens. Tous les Yoku-Tamrieliens sont ainsi désignés. Les descendants des Ra-Gadas, les premiers immigrés yokudans, souhaitent un rapprochement avec les étrangers tamrieliens, au risque d'abandonner les traditions yokudans. On les voit rapidement en contact avec les Brétons et les Coloviens, les Cyrodiiliens de l'Ouest.


Les réfugiés yokudans des îles restent fidèles aux traditions de leur continent d'origine et très proches de la famille royale des Na-Totambu. Beaucoup vont sur les côtes de Martelfell conquises par les Ra-Gadas. Hégathe devient rapidement le cœur de la puissance Couronne et la capitale de Martelfell d'où règne le haut roi Na-Totambu[2].


La conquête de Martelfell s'achève avec la seconde Ra-Gada. Cette nouvelle Vague des Guerriers frappe l'Est de la province, la région de Raidelorn aux pieds des Monts de la Queue du Dragon. Les guerriers rougegardes combattent les Nédiques locaux, siégeant dans de grandes cités et restés fidèles au Culte des étoiles. Les Rougegardes gagnent cette guerre. Sur les ruines des anciennes structures nédiques, ils font de nouvelles villes, dont Elinhir et l'Étoile du Dragon[9].


Pendant les siècles qui suivent, la distinction entre les descendants des Ra-Gadas et ceux des proches des Na-Totambu reste fine. La colonisation de Martelfell est lente et les Rougegardes restent unis dans cette tâche. En 1E 2200, la Peste Thrassienne décime la moitié de la population de Tamriel. En 1E 2260, les princes rougegardes s'allient dans la Marine de Tous les Drapeaux avec les nations de Tamriel[10].


En 1E 2703, Reman Cyrodiil vainc les envahisseurs akavirois et forme le Second Empire de Cyrodiil. Martelfell est conquise et intégrée à l'Empire. On sait peu de choses sur les conditions de cette conquête, mais il est sûr que c'est sous le Second Empire que les Rougegardes se divisent en deux partis. D'un côté, les descendants des Ra-Gadas deviennent les Aïeux ; de l'autre, les proches de la famille royale deviennent les Couronnes. Fonctionnant en accord avec l'administration cyrodiilienne, la haute noblesse Couronne forme un conseil dirigeant, présidé par le haut roi Na-Totambu, et la petite noblesse Aïeux constitue les propriétaires terriens avec une large autonomie. Cette organisation permet aux Aïeux de s'émanciper de plus en plus de la tutelle Na-Totambu. Ils affirment leurs droits en tant que premiers Yoku-Tamrieliens et conquérants de Martelfell, alors que les Couronnes ne sont venus qu'après eux.


Cette république rougegarde - à prendre au sens d'État - reste tout de même unifié tant que le Second Empire de Cyrodiil le soutient. Il permet aux Aïeux de rester des sujets du haut roi, tout en étant proches des peuples tamrieliens. Grâce au commerce et aux échanges culturelles, l'influence impériale gagne en importance auprès des Aïeux, qui abandonnent la langue yoku pour le cyrodiilien[2]. On ignore dans quelle mesure les Rougegardes ont été impliqués dans les guerres du Potentat Versidue-Shaie durant les années de loi martiale universelle, de 2E 283 à 2E 320[11], mais il est probable que la culture guerrière rougegarde ait largement combattu les légions du Potentat pendant cette période.


La situation change cependant en 2E 430, quand la Confrérie noire élimine toute la famille des Potentats Akavirois, faisant disparaître le Second Empire de Cyrodiil.

Au début de l'Interrègne, les Aïeux et les Couronnes forment deux groupes bien distincts. Toutefois, ce sont d'abord des partis politiques, deux grandes alliances de principautés largement autonomes, que ce soient celles des Aïeux ou des Couronnes. Elinhir et l'Étoile du Dragon, pourtant deux cités d'influence colovienne et nordique, se déclarent Couronnes pour des raisons politiques contre les États Coloviens.

Le roi Fahara'jad de Sentinelle, cité meneuse des Aïeux, s'allie aux Brétons et aux Orques d'Orsinium dans l'Alliance de Daguefilante. Il participe à la Guerre des Alliances, sans toutefois entraîner le haut roi[3].


Durant les derniers siècles de l'Interrègne, le haut roi reprend une position centrale dans la politique de Martelfell. Les Na-Totambu impose fermement leur monarchie héréditaire et traditionnelle à tous les princes rougegardes. Le haut roi déménage la capitale de Martelfell d'Hégathe à Sentinelle[2] (ce qu'il avait déjà fait par le passé, mais jamais de manière permanente[5]).

Guerre civile rougegarde

Sous le règne du haut roi Thassad II, les tensions entre Aïeux et Couronnes se font de plus en plus fortes. L'avènement de Cuhlecain, puis de Tiber Septim en 2E 854 et du Troisième Empire de Cyrodiil pacifie les royaumes humains de Cyrodiil. Parmi les Rougegardes, les Aïeux veulent retrouver les contacts commerciaux et culturels avec les Tamrieliens. Le haut roi garde Martelfell à l'écart des autres royaumes. La colère gronde au sein des Aïeux. À Sentinelle, capitale de Martelfell et centre de l'opposition aïeux, les orateurs font des discours contre la politique des Couronnes et les milices aïeux s'entraînent en secret pour la guerre. Une volonté sécessionniste grandit par eux.

Pour désamorcer les tensions, un dramaturge comique célèbre, le père du jeune Cyrus, écrit l'épopée de la Ra-Gada en en faisant une cause pour le haut roi, où les Aïeux sont les champions des Na-Totambu. Le succès de cette oeuvre rapproche les Couronnes et les Aïeux, se rappelant de leur ancienne unité. Après la bataille de Sancre Tor, l'Empire de Tiber Septim unifie Cyrodiil et Bordeciel, avant de s'étendre progressivement en Hauteroche.

Suite à ces deux facteurs, un accord est conclu entre Thassad II et le Baron Volag, propriétaire terrien de Sentinelle et porte-parole des Aïeux. La trêve se fait entre les deux factions et les armées de Martelfell, Couronnes et Aïeux, partagent protéger leur frontière, les Monts de la Queue du Dragon, contre une éventuelle et prévisible invasion de la province par l'Empire. Le commandement est donné au Baron Volag et l'essentiel des milices aïeux de Sentinelle sont présentes avec lui.

La guerre entre l'Empire et Martelfell débute alors. Thassad II tient les Impériaux en échec au tout début, mais les tensions remontent très rapidement entre Aïeux et Couronnes. Les Aïeux commencent la guerre civile en prenant la capitale, la ville aïeux de Sentinelle, en 2E 862, et tuent le haut roi. Le Prince A'Tor, fils de Thassad II, vient à Sentinelle avec ses troupes de Stros M'Kai, sa principauté insulaire très affiliée aux Couronnes. Il prend la tête des Couronnes dans une sanglante guerre contre les Aïeux, qu'il remporte. La propagande impériale insiste sur les massacres des Aïeux à Sentinelle à cet instant par les Couronnes. Les Aïeux, toujours menés par le Baron Volag, désespérés de perdre la guerre civile se tournent vers Tiber Septim.

L'Empire mène alors la guerre contre les Couronnes et conquière au fur et à mesure tout Martelfell. En 2E 864, acculé, le Prince A'Tor réunit ses dernières forces à Stros M'Kai, où vient le trouver la Marine de l'Ouest impériale, dirigée par le Lord Amiral Amiel Richton. La bataille de la Baie de Hunding est terrible et serrée. Lord Richton, connaissant la valeur du Prince comme commandant de marine, lâche le dragon Naafalilargus, serviteur de l'Empire, dans la bataille. De plus, l'assassin dunmeri Dram, son agent, tue A'Tor d'une flèche empoisonnée et le feu du dragon l'achève. Sans chef et face à l'arme vivante de l'Empire, les Couronnes perdent la bataille. Richton écrase les dernières résistances à Stros M'kai en ordonnant à Naafalilargus d'incendier le vieux quartier, où vivaient de nombreux Couronnes, et les survivants sont jetés dans les catacombes de l'ancien palais princier.

L'Empire de Tiber Septim prend le contrôle de tout Martelfell, plaçant des garnisons dans toutes les villes. Amiel Richton devient Gouverneur Provisoire de Stros M'Kai (place stratégique pour la Marine de l'Ouest face au Domaine Aldmeri) et le Baron Volag, chef des Aïeux, administre les principautés du Nord. Il mène des purges à Sentinelle contre les Couronnes. Iszara, soeur du célèbre Cyrus, est forcé de fuir vers le sud.

Martelfell, province impériale

Malgré l'intégration de Martelfell à l'Empire, la résistance rougegarde face aux Cyrodiiliens se poursuit dans la clandestinité. Les Couronnes sont toujours à la pointe de la lutte armée. La Ligue des Infatigables, des pirates se réclamant du Prince A'Tor, écument la Mer Abécenne. Basés à Stros M'Kai, ils déjouent les tentatives d'arrestation du Gouverneur Richton. D'autres Rougegardes rejoignent leur parti : des Couronnes, mais surtout Cyrus, un mercenaire qui reçoit le surnom de "l'Infatigable".

Même pas un an après la bataille de la Baie de Hunding, menés par Cyrus, Iszara et Basil, chef de la Ligue, les Couronnes de Stros M'Kai se révoltent contre l'Empire, éliminent Amiel Richton et l'assassin Dram et incendient la flotte impériale stationnée à Port des Saints.

Au nord, l'empereur a remplacé le Baron Volag par un de ses hommes, Senecus Goddkey, nouveau Gouverneur Provisoire de Sentinelle, probablement car ce dernier était trop autonome vis-à-vis du pouvoir impérial. Volag se réfugie alors dans les collines autour de Sentinelle et prépare des mercenaires "buveurs-de-sang" pour attaquer Goddkey. L'Empire garde secrète la défection de Volag, voulant conserver de bonnes relations avec les citoyens Aïeux. En attendant que la situation "se régularise", l'Empire prend plus directement le contrôle de Martelfell, notamment via ses garnisons de légionnaires. Cependant, quand l'Empire montre un signe de faiblesse à Stros M'Kai, Volag sort de sa cachette et lance un soulèvement des Aïeux. Il parvient même à reprendre le contrôle de Sentinelle.

Tiber Septim est dans une situation délicate. Il peut difficilement faire face à la fois aux Couronnes et aux Aïeux. Quant aux Rougegardes, ils ont déjà tant soufferts de la guerre qu'il souhaite désormais un compromis. L'empereur Tiber Septim (sans doute accompagné de son chef de la diplomatie, le Grand Vizir Zurin Arctus) et le Baron Volag viennent à Stros M'Kai pour rejoindre Iszara, représentante des rebelles Couronnes, afin de négocier un accord. Celui-ci est trouvé et le Premier Traité de Stros M'Kai est signé : la domination impériale sera plus favorable aux Rougegardes ; Martelfell sera membre de l'Empire, sans en être sujet.


Suite au Traité, la tension redescend en Martelfell. La paix revient entre Couronnes et Aïeux. Il existe toujours quelques insurrections contre l'Empire, mais elles n'affectent pas vraiment les relations entre Martelfell et Cyrodiil. Après la mort du Prince A'Tor, le trône du haut roi reste sans héritier. Martelfell redevient la république qu'elle était autrefois, dirigée par un conseil des nobles, sans choisir de nouveau haut roi. La nation rougegarde se morcelle à nouveau en de nombreuses principautés autonomes.

Les deux partis, Aïeux et Couronnes, existent toujours. Ces deux alliances ont tendance à s'ignorer et refusent d'assister l'autre parti quand il est menacé. Quand Rihad et Taneth sont menacés par l'Usurpateur Camoran, les princes des Couronnes ne viennent pas à leur secours. Quand les villes orientales des Couronnes sont menacés par les Nordiques, durant la guerre du Bend'r-Mahk, les Aïeux n'interviennent pas en retour.


Les principautés Aïeux du Sud de Martelfell sont les plus impliquées dans les affaires de l'Empire. Le roi Céphorus Septim de Gilane a combattu pendant la Guerre du Diamant Rouge, vainquant Uriel Septim III à la bataille d'Ichidag, en Martelfell, en 3E 127. Il remporte ainsi le Trône de Rubis.

Ce sont ensuite Rihad et Taneth qui sont défaits par l'Usurpateur Camoran à la bataille de la Dent du Dragon. Puis ces Aïeux du Sud ont résisté pendant treize ans à l'invasion et à l'occupation des forces de l'Usurpateur. Cependant, de nombreux mercenaires rougegardes sont allés grossir les rangs de son armée, et il n'est pas exclu que même des seigneurs Aïeux se soient joints à lui.

Dans les années 3E 390, un Gobelin nécromancien et agent du Roi des Tréfond, Golthog le Noir attaque la forteresse de Stonekeep, au nord-ouest de Rihad. Il tue le rotelet local, très probablement un Aïeux, et ses serviteurs, avant de les réanimer par nécromancie. Puis, Golthog lance un raid sur le Palais de Rihad, dérobant de nombreux trésors, dont un Parchemin des Anciens. La reine Blubamka mandate le Champion Éternel d'aller retrouver le Parchemin à Stonekeep et de tuer Golthog le Noir. Le Gobelin parvient à s'échapper, mais le Champion Éternel ramène l'artefact à Rihad, lui-même en ayant besoin pour sa quête du Bâton du Chaos[12].

Au nord, le puissant royaume Aïeux de Sentinelle s'implique dans les affaires de la Baie d'Iliaque. Le roi Camaron mène la guerre de Betony en 3E 402-3E 403, face au royaume bréton de Daguefilante, et dans laquelle il perd la vie. Ensuite, la reine Akorithi, veuve de Camaron, parvient à obtenir le Totem de Tiber Septim et l'utilise lors du Voile de l'Ouest. Sentinelle devient ainsi le plus puissant royaume de Martelfell, contrôlant tout le Nord de la province. Cependant, le royaume a absorbé de nombreuses principautés Couronnes. Le roi Lhotun (la reine a abdiqué ou est morte peu après le Voile de l'Ouest) est obligé d'effectuer de nombreuses missions diplomatiques, militaires et religieuses pour conserver l'unité du royaume de Sentinelle. Il crée un troisième parti intermédiaire en Martelfell, le Lhotunic, que les Aïeux et Couronnes purs et durs voient d'un mauvais œil.

Article détaillé : Lhotunic.


Vers 3E 432, la reine Clavilla de Taneth, une Aïeux, cherche à faire révoquer, sans succès, les chartes impériales de toutes les guildes indépendantes du royaume de Sentinelle, au motif que le culte de Satakal, accepté par le roi Lhotun et pratiqué par les Couronnes du Nord, constitue une hérésie envers l'Empire. Cela indiquerait d'ailleurs que le culte de Satakal est de plus en plus persécuté dans le Sud, où des nomades le pratiquent.


Nouvelle guerre civile et sécession

voir le livre La Grande Guerre

Idéologie et culture

commerce et ouverture aux Tamrieliens intérêt propre : puissance rougegarde --> moins isolationniste, mais toujours patriote. conflit basé sur la politique et moins sur la culture en fait.

Religion

Obédiences de Tamriel : les Aïeux : Les Aïeux, qui sont les plus anciens occupants de Tamriel et possédaient les liens les plus étroits avec le second Empire, adorent à peu près le même panthéon que les Impériaux et les Brétons, tandis que les Couronnes plus conservateurs adorent les anciens dieux yokudans. --> en fait un mélange des dieux : panthéon syncrétisme, polythéisme.

PGE3 : culte de Satakal hérétique pour Clavilla de Taneth

culte d'Arkay à Stros M'Kai : un prêtre pro-Couronne. Donc pas de vrai schisme religieux : polythéisme à fond des Rougegardes.

Territoires

Les Aïeux dominent une large partie du Sud de Martelfell, mais ont aussi de nombreux partisans dans le Nord.

  • Rihad : Cité méridionale des Aïeux[10]. Elle est située sur la frontière avec Cyrodiil, à l'embouchure de la Rivière Brena. Rihad est souvent visité par les adeptes de du Dieu Serpent Satakal, des nomades nus imitant des serpents[2].
  • Taneth : Cité méridionale portuaire[10]. Elle est dirigée par plusieurs maisons nobles rougegardes[13]. Les deux villes Aïeux de Rihad et Taneth sont les plus importantes dans le Sud de la province et servent de remparts aux invasions méridionales. Elles sont toutes deux conquises par l'Usurpateur Camoréen[14] et le Domaine Aldmeri[15].
  • Gilane : Une autre ville du Sud. Son appartenance aux Aïeux n'est pas tout à fait clair, cependant l'empereur Céphorus Septim Ier a été roi de Gilane avant de monter sur le trône de Cyrodiil, indiquant par là même l'ouverture de Gilane à l'Empire.
  • Sentinelle : Seconde capitale de Martelfell et ville traditionnellement Aïeux[2]. Le royaume de Sentinelle est divisée en plusieurs principautés, dont la plupart sont partisanes des Aïeux. La population de la cité elle-même incline plutôt de ce camp, surtout les milices armées. Cependant, la division entre Aïeux et Couronnes s'y révèlent être particulièrement féroce[16]. Bien que le haut roi Thassad II en est fait sa capitale, le roi de Sentinelle est d'ordinaire un roi Aïeux[3]. L'extension du royaume de Sentinelle durant le Voile de l'Ouest[17] oblige le roi Lhotun à créer le Lhotunic, une faction intermédiaire entre les Aïeux et les Couronnes[10]. Toutefois, Sentinelle reprend pleinement sa place parmi les Aïeux durant l'Ère Quatrième[15].
  • Antiphyllos : Prince Fahara'jad, noble aïeux, puis roi de Sentinelle et haut roi de Martelfell (usurpateur). Originaire de Bergame d'après le NGI, mais Bergame est un refuge Couronne.

Notes et références