Makela Leki

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Makela Leki
Description de cette image, également commentée ci-après

Apparition fantômatique de Makela Leki en 2E 582

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès 1E 973, Bangkorai
Race Rougegarde
Sexe Femme
Fonctions
Affiliation Ordre Ansei de Diagna
Titre(s) et désignation(s) Ansei

Makela Leki est une Ansei et Chantelame, membre de la coalition de Sentinelle, Daguefilante et de l'Ordre Ansei de Diagna. Cette coalition impose à Orsinium, durant l'Ère Première, un siège de 30 années[1].

Elle décède en 1E 973 dans la Passe de Bangkorai, au sud des Montagnes de Wrothgar. Elle raconte l'histoire de sa mort en gravant ses pensées dans une pierre-mémoire :
En 1E 973, Joile, alors Roi de Daguefilante, se retourne contre la coalition au nom de ce que Makela appelle "la Tour de Cristal de Hauteroche" et entreprend d'envahir les Montagnes de Wrothgar.
Elle et cinq de ses sœurs d'armes Chantelames luttent contre l'armée de Joile. Ses sœurs tombent une à une, et son épée se brise alors qu'elle est la dernière combattante. Mue par le désespoir, elle réussit à atteindre pour la première fois de sa vie le Shéhaï, matérialisant ainsi une épée entièrement modélisée par la pureté de l'esprit.
Elle décime alors à elle seule l'armée du Roi avant de le décapiter[2][3].

Malgré sa victoire, elle meurt des suites des blessures subies pendant ce combat[1].

À sa mort, elle est enterrée au Panthéon des Héros où son esprit protège un accès aux Lointains Rivages. Uniquement connue pour avoir vaincu les Brétons dans la Passe de Bangkorai, son fantôme se lamente cependant que sa famille ait disparu des mémoires[4].

Les grands héros ont souvent les plus grands regrets. Ils sont enfouis dans les sables au milieu des os et des lames... cachés, oubliés. j'avais de nombreuses histoires à conter, mais une seule d'entre elles est connue. La bataille de Bangkorai était importante. Toutefois, l'amour n'est-il pas, lui aussi, digne de mémoire ? J'ai pensé à mon entrainement et à des détails de la bataille. Mais lorsque j'ai commencé à songer à ma famille, la mort m'a emportée. Aujourd'hui, ils sont oubliés, perdus à jamais.— Fantôme de Makela Leki, 2E 582

Après sa mort, sa pierre mémoire est soigneusement conservé jusqu'à ce qu'elle soit dérobée par un groupe de Rougegardes exilés qui cherchent refuge à Abondance. Le roi de la ville, méfiant, les enferme sous la ville et finit par les oublier. En 2E 582, le roi Fahara'jad de Sentinelle envoie une expédition pour la récupérer[5]. L'expédition est un échec mais un aventurier finit par découvrir la pierre et la rend à une érudite Rougegarde qui la ramène à Sentinelle[4].

En dépit de l'homonymie, aucun lien n'a pu être démontré entre la déesse Leki et Makela Leki.

Notes et références