Gortwog gro-Nagorm

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Gortwog gro-Nagorm
Description de l'image  TESL-Gortwog_gro-Nagorm.png.
Biographie
Naissance Date inconnue
Décès Date inconnue
Race Orque
Sexe Homme
Fonctions
Affiliation Orsinium
Titre(s) et désignation(s) Seigneur d'Orsinium
Roi des Orques
Seigneur de guerre des Orques
Chef de la tribu Minat

À la fin de l'Ère Troisième, Gortwog gro-Nagorm est le seigneur orque d'Orsinium[1] représentant en conséquence la plus haute autorité orque en Tamriel[2].

Formation de Nova Orsinium

Gortwog gro-Nagrom est d'abord le chef d'une des plus puissantes tribus orques des Montagnes de Wrothgar, celle des Orques Minat[3]. En 3E 399, il fait valoir ses droits sur des terres dans les montagnes au nord de Refuge, en suivant la juridiction brétonne. Il n'est pas le seul à réclamer ces terres : le seigneur Bowyn fait lui aussi valoir ses droits. La question se règle par un duel judiciaire, remporté nettement par Gortwog[2].

Ces terres correspondent peu ou prou à la première Orsinium. Gortworg érige une nouvelle Ville-Orque, Nova Orsinium, avec son donjon de fer, lui servant de citadelle.

Gortwog élève ensuite Orsinium en royaume, prend le titre de Roi des Orques et se coupe ainsi de tout royaume bréton. Dès cette époque, Gortwog souhaite élever Orsinium comme la neuvième province de l'Empire de Tamriel. Sous sa conduite, le jeune royaume orque à des visées expansionnistes, notamment vers le sud, contre Refuge, qui s'inquiète de ce phénomène.

Il est certain que Gortwog est impliqué dans les événements qui ont conduit à l'assassinat du roi Lysandus de Daguefilante, en 3E 403, lors de la Guerre de Brétonie contre Sentinelle.

Selon la Guilde des Scénaristes, Gortwog se serait allié au seigneur Woodborne, un vassal du roi Eadwyre de Refuge, ambitionnant la conquête du trône et auquel Lysandus refusait d'apporter son aide.

Woodborne et Gortwog auraient formé un accord : en échange du soutien de Woodborne (probable futur roi de Refuge) dans l'expansion d'Orsinium, les Orques Minat tuent Lysandus, tandis que Woodborne se serait établi un très solide alibi. Ce plan aurait été mis à exécution pendant la guerre, à Tamaryline Point, en Ménévie.

Cependant, Gortwog présente une autre version à Médora Direnni, la maîtresse de Lysandus et castellan de la Tour Direnni de Balfiera. Selon lui, lui et ses Orques auraient tenté de sauver Lysandus en attaquant la délégation de Refuge, dont Woodborne. Il éviterait de le rendre public, car l'Empire pourrait punir Orsinium pour avoir agresser des conseillers royaux de Refuge, la réputation des Orques étant toujours celles de dangereux sauvages en Hauteroche. Selon Gortwog, des Orques seraient morts dans cette tentative pour sauver Lysandus. Ainsi, d'après Gortwog, qui ne dit rien à propos de Woodborne, le royaume de Refuge, et donc le roi Eadwyre, serait à blâmer pour l'assassinat de Lysandus.

Il est difficile de savoir quelle version est la vraie. Dans celle de Gortwog, on ignore comment les Orques ont pu savoir que la délégation de Refuge (en fait seulement Woodborne) comptait assassiner Lysandus. Toutefois, dans son journal intime, Woodborne dit lui même : "Gortwog et ses Orques l'ont [Lysandus] presque sauvé". Cela semble une preuve convaincante de l'innocence de Gortwog dans ce meurtre, mais nous n'avons accès qu'à un extrait du journal de Woodborne et il est possible que la situation ne soit plus complexe qu'à première vue.

Quoiqu'il en soit, Gortwog aide ensuite Médora Direnni et l'Agent des Lames dans leur quête pour apaiser l'âme vengeresse du roi Lysandus. Il indique à l'Agent où trouver une poudre magique nécessaire à cet objectif en échange du soutien de Médora Direnni dans sa propre revendication pour le Mantella. On ignore si Médora remplit sa part du marché.

Gortwog cherche également tous les secrets capables de discréditer les familles royales de Hauteroche, dans le contexte de rivalité entre Nova Orsinium et les royaumes brétons. Il récupère notamment une copie de Barenziah, la Vraie Histoire, qu'il cherchera à faire publier. Il est possible que le Roi des Vers (agissant comme un rival) ou l'Agent (agissant pour le compte de la reine Barenziah de Refuge) ait fait échec à ce projet.

Parmi ces secrets, il est entré en possession de la lettre envoyée par l'empereur Uriel Septim VII à la reine-mère de Daggerfall, Mynisera. D'après la princesse Morgiah de Refuge, la lettre aurait été envoyée par erreur à la reine Aubk-i de Daggerfall, qui se la serait faite voler par la Guilde des Voleurs, qui elle-même se la serait faite voler par Gortwog. Selon la Guilde des Scénaristes, Aubk-i, ne comprenant pas bien la lettre, l'aurait simplement vendu au plus offrant, qui se révéla être Gortwog. Il est possible que la Guilde des Voleurs ait servi d'intermédiaire entre Aubk-i et Gortwog et que l'histoire aurait été déformée par la rumeur.

La lettre de l'empereur évoque le Totem de Tiber Septim. Ne sachant pas de quoi il s'agit, Gortwog consulte le Roi des Vers. Ainsi, Gortwog sait toute l'affaire du Numidium, du Totem de Tiber Septim et du Mantella. Il vend sans doute même des copies de cette lettre à tous les rois et reines de la Baie d'Iliaque. C'est ainsi qu'il peut demander le soutien de Médora Direnni dans ses revendications pour le Mantella, en échange d'un service.

Quand Mynisera cherche à retrouver la lettre, elle fait demander, par l'intermédiaire de l'Agent, à Gortwog de la lui donner, en échange de quoi elle soutiendrait Orsinium. Cependant, Gortwog refuse ce marché (Mynisera chercherait à l'"attendrir" et la lettre ne valant plus rien pour lui) et laisse l'Agent chercher lui-même la lettre dans les profondeurs dangereuses du Donjon d'Orsinium, qui prouverait ainsi sa valeur aux yeux du Roi des Orques.

Une fois que l'Agent est entré en possession du Totem de Tiber Septim, et qu'il peut changer le destin de la Baie d'Iliaque en donnant le pouvoir du Numidium à qui il le souhaite, Gortwog fait valoir la cause d'Orsinium et du peuple orque, opprimé à travers tout Tamriel, qui ont là un espoir de s'extirper de leur condition. Il propose également un artefact comme récompense.

L'Agent accepte de donner le Totem de Tiber Septim à Gortwog, puis il lui ramène le Mantella depuis Aetherius. En 3E 417, Gortwog active le Numidium et vainc avec les forces de l'Empire et des rois de la Baie, avant que le Roi des Tréfonds ne se détruise lui même en emportant le golem dwemeri avec lui. Le Voile de l'Ouest, une Cassure du Dragon, fait que Gortwog n'est pas le seul à avoir reçu le Mantella[1].

Cependant, cela suffit à augmenter considérablement les possessions du royaume de Nova Orsinium, qui contrôle désormais la région des Montagnes de Wrothgar en Hauteroche centrale, ainsi qu'une partie des rives du fleuve Bjoulsae. Nova Orsinium est ainsi un royaume bien établi au sein même de Hauteroche.

Royaume établi

Gortwog crée un clergé dédié à l'adoration de Trinimac, l'ancien héros des Orques qui, selon une légende, fut dévoré par Boethia et devint le Daedra Malacath[4].

Des nécromanciens cherchaient à entrer en contact avec lui afin de disposer des cadavres de ses sujets pour leurs expérimentations[5].

Il cherche à faire reconnaître Orsinium comme neuvième province de l'Empire, ce qu'il n'a toujours pas obtenu en 3E 432.

De plus, Gortwog forme une alliance avec le royaume de Refuge, une fois les troubles du Voile de l'Ouest apaisés.

Galerie

Notes et références