Sidri-Ashak

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Sidri-Ashak
Description de cette image, également commentée ci-après

Image manquante

Biographie
Naissance Date inconnue
Décès Date inconnue
Race Tsaesci
Sexe Homme
Fonctions
Affiliation Empire Réman
Titre(s) et désignation(s) Potentat akavirois

Sidri-Ashak est le Potentat akavirois, chef des Tsaesci intégrés à l'Empire Réman et premier conseiller de l'empereur, durant le règne de Brazollus Dor, quatrième empereur de la Dynastie de Reman.

Administrateur de l'Empire

Brazollus Dor se désintéressant des affaires de l'État et vivant dans son domaine près de Skingrad, il délègue son pouvoir à son Potentat. Sidri-Ashak s'avère être un dirigeant compétent et intègre.

Parmi ses réussites, on note de nouveaux aménagements des routes de Cyrodiil[1].

Mémoire

Son souvenir est assez confus. L'histoire parle rarement de lui, préférant s'attarder sur les Potentats akavirois de l'Ère Seconde. Durant l'Interrègne, on ne lui accorde que peu d'importance. Cependant, à la toute fin de l'Ère Troisième, Sidri-Ashak est reconnu comme le "dernier puissant Potentat akavirois", bien que son histoire reste obscure[1]. Cette remarque est sans doute exagérée. Versidue-Shaie et Savirien-Chovak, ses successeurs, connaissent une forte opposition de la part des Tamrieliens, malgré ou à cause du fait qu'ils soient seuls au pouvoir, mais imposent tout de même une puissante autorité impériale à tout Tamriel, exceptée Morrowind.

Il a écrit le livre Réminiscences d’un humble Potentat.

Le Haut-Roi Émeric de Hauteroche admire l'oeuvre de Sidri-Ashak[2].

Dor n’était pas un souverain particulièrement compétent, et les affaires de l’état ne l’intéressaient guère, il préférait passer l’essentiel de son temps dans sa propriété de campagne près de Skingrad. Les détails de gouvernance, puis à terme toutes les décisions politiques, furent confiées à son potentat, Sidri-Ashak. C’était là la seule décision sensée de l’empereur Dor durant son règne, Sidri-Ashak démontrant ses talents d’administrateur ainsi que son intégrité. Il est fâcheux qu’il ne bénéficie aujourd’hui pas de la reconnaissance qu’il mérite. Je possède un exemplaire rare de ses « Réminiscences d’un humble potentat », et je me plais à les parcourir avant d’aller me coucher.— Haut-Roi Émeric de Hauteroche, vers 2E 582

Notes et références