Tsaesci

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Tsaesci


Administration
Forme de l'État Monarchie (?)
Continent Akavir
Race principale Tsaesci
Monnaie Inconnue

Tsaesci est l'une des nations d'Akavir, probablement située au Sud-Ouest du continent, ainsi que le nom de ses habitants principaux, les hommes-serpents.

La nation

Tsaesci signifie "palais des serpents"[1]. Cette nation était la plus puissante d'Akavir avant la prise de pouvoir de Tosh Raka chez les Ka Po'Tun.

Les Tsaescis ont "dévoré" par assimilation tous les hommes d'Akavir il y a bien longtemps[1], ceux-ci sont désormais parfaitement intégrés à la culture Tsaesci. Ce terme "dévorer" qui revient régulièrement renvoie à plusieurs hypothèses ou réalités :

  • Les Tsaescis auraient littéralement mangé les humains.
  • Les Tsaescis, qu'on suppose être des vampires, auraient dévoré les humains comme du bétail.
  • Plus symboliquement et hypothèse la plus probable, la civilisation tsaescie aurait englouti les humains d'Akavir, en les soumettant et en les assimilant progressivement à leur culture par métissage.

Les Tsaescis ont réduit en esclavage les gobelins des îles voisines, qu'ils font travailler sans relâche, envoient au combat à leur place, et "dévorent" à l'occasion[1].

Ils réduisirent également en esclavage les Dragons rouges d'Akavir et tentèrent de faire de même avec les noirs, mais ceux-ci se réfugièrent chez les Po'Tun et une grande guerre s'ensuivit entre les deux espèces, qui les laissa toutes deux affaiblis et mena à l'éradication de ces Dragons[2].

Les hommes-serpents

Malgré les contacts assez réguliers qu'ils ont eu avec Tamriel, l'apparence des Tsaescis est sujet à débat. Certains pensent que le terme "homme-serpent" est à prendre au pied de la lettre et qu'ils ressemblent à des serpents anthropomorphes[3], alors que d'autres arguent qu'il faut prendre cela comme une image, et qu'ils seraient en fait des hommes avec quelques différences minimes, telle qu'avoir la peau couverte d'écailles. Certaine source les désignent comme grands, beaux bien qu'effrayants, couverts d'écailles dorées et seraient également des vampires[1]. On a ainsi écrit dut du potentat Versidue-Shaie qu'il a "des écailles dorées renvoyant les rayons du soleil"[4]; en revanche son fils, Savirien-Chorak, est dépeint comme ayant une apparence plus proche de celle d'une anguille[5]
On peut émettre l'idée qu'en raison de l'assimilation des humains akavirois, les apparences des Tsaescis varient, étant tantôt plus proches de celle d'un serpent, tantôt plus proches de celle d'un humain; comme certains Brétons qui sont marqués par des traits elfiques.

On ne connaît pas réellement la longévité dont jouissent les Tsaescis, mais ils semblent qu'ils vivent très longtemps. En effet, le Potentat Akavirois Versidue-Shaie a régné plus de trois siècles sur l'Empire de Cyrodiil.
Bien que cela reste à démontrer, plusieurs sources affirment qu'ils seraient immortels. Et ce peut-être grâce à leur vampirisme.

On ne connait pratiquement rien sur les cultes des Tsaescis. Cependant un texte racontant leur mythe de la création du monde nous est parvenu, il contient de nombreuses références au monde des reptiles (œufs, morsure, reptation, mue). On sait également qu'ils ne reconnaissent pas les constellations[6].

Certains faits laissent supposer que leur maitrise de la magie les rendrait capables de contrôler les conditions météorologiques à grande échelle ainsi que de perturber les liaisons de communications d'ordre magique [7]

Armes, armures et style de combat

Comme la plupart des races akaviroises, mais plus encore chez eux, les Tsaescis sont plus versés dans la fabrication et le maniement des armes que des armures[8].

Comme on l’a souvent répété, les Akavirois, et en particulier les Tsaescis, s’y connaissaient mieux en armes qu’en armures. Même s’ils ne pouvaient pas les porter eux-mêmes, le chevalier fut en mesure d’exposer aux autres membres de la Syffim les faiblesses de l’armure de leurs adversaires.— Auteur inconnu, Histoire de la guilde des guerriers

Ce court passage fait d'ailleurs débat. Certains pensent qu'il faut comprendre que les Tsaescis ne peuvent pas du tout porter d'armure, alors que d'autres pointent du doigt le mot adversaires, ainsi la phrase prise dans le contexte signifierait qu'ils ne peuvent pas porter d'armure conçue pour des proportions humaines, et serait dans ce cas une source de plus tendant à vérifier la thèse de véritables hommes-serpents.

Que la raison pour laquelle ils ne portent pas d'armure lourde soit leur morphologie ou leur style de combat prisé, les Tsaescis privilégient le mouvement, mettant l'emphase sur l'esquive au lieu de la protection; ils n'utilisent d'ailleurs pas non plus de bouclier. Ils portent des coups rapides avec leurs lames typiques, destructrices mais difficiles à manier, telles que le katana ou le Wakizashi [5].

Relations avec Tamriel

En 1E 2703, dirigés par le commandant Mishaxhi, ils abordèrent Tamriel en Morrowind et se dirigèrent vers l'Ouest, jusqu'au Col Clair où ils établirent un avant-poste, essayant de coordonner leur invasion à partir de là. Cependant les forces conjointes de Reman Cyrodiil[9] et de l'alliance de Vivec avec les Dreughs les firent abdiquer, faute de pouvoir se ravitailler. De nombreux prisonniers akavirois furent délivrés de leur statut et admis en tant que conseillers de l'Empire en raison de leur grande discipline, prouesse et ingéniosité au combat, et cela finit par mener au règne des Potentats akavirois[10]. La plupart des habitants de Tamriel pensent à tort que tous les Akavirois sont des hommes-serpents, car ces derniers ont gouverné l'empire cyrodilien pendant quatre siècles lors de ce règne, de plus cette période laissa une forte influence sur Tamriel. C'est à ce moment que furent introduits le Katana, le Dai-katana, le Tanto, l'armure des Lames ainsi que l'armure d'écaille de dragon impériale. C'est également de part leur influence que l'Empire adopta à cette période son emblème : un dragon rouge. Ils furent également à l'origine de la création de l'ordre des Lames et de la Guilde des Guerriers[8].

Il semblerait également qu'il existerait toujours des colonies akaviri (tsaescis) en Tamriel, et que ceux-ci se soient mélangés avec les Tamrielliens. Cela laisse à penser soit que les Tsaescis seraient très similaires aux humains, soit qu'il ne s'agisse en fait que de leurs esclaves humains. En tout les cas, posséder un nom tsaesci est source de prestige parmi la noblesse de Tamriel.

Les Tsaescis repoussèrent à leur tour une invasion de Tamriel menée par Uriel Septim V en 3E 289, lors de la bataille d'Ionith[10].

On connaît également deux exemples d'architecture tsaesci sur Tamriel : le Temple du Maître des Nuages en Cyrodiil construit pendant le règne de Reman et le Tonenaka, un sanctuaire qui contiendrait dix mille statues, se situant dans la ville de Rimmen d'Elsweyr qui aurait en grande partie été construite par les hommes-serpents.

Notes et références