Dragon

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Dragon2.jpg

Les Dragons ou "Dovah" sont des créatures mystérieuses, particulièrement puissantes, intelligentes et cultivées. Ils vécurent nombreux en Bordeciel durant l'Ère Méréthique, où ils dominaient et asservissaient les humains, qui leur vouaient un culte spécifique. Ils furent pour la plupart exterminés pendant la Guerre Draconique et ne réapparurent plus avant la Quatrième Ère.

Dotés de leur propre langue, le draconique, les dragons communiquent également au besoin avec les autres espèces en utilisant le langage commun. Ils peuvent aussi utiliser le draconique sous forme de Thu'um et faire jaillir de leur gorge de redoutables torrents de feu ou de glace[1][2].

D'une nature solitaire et misanthrope, ils vivent souvent isolés au sommet des hautes montagnes, et on en sait peu à leur sujet. Ils sont entourés de nombreux mythes et légendes, dont certains sont peut-être véridiques. On dit notamment qu'ils sont tous les fils d'Akatosh, divins et immortels, et qu'Alduin, qui a régné sur les Dragons en Bordeciel, serait leur ainé. Leur âme serait préservée de toute forme de capture par quiconque ne serait pas de leur race.

Il existe différentes races de dragon (les dragons de sang, les dragons ancestraux, les dragons millénaires...) et de différentes formes (le dragon Serpentine par exemple n'a pas du tout la même apparence que ses congénères). On ne sait pas si les Dragonlings de la baie d'Iliaque sont apparentés ou non aux dragons. Il existe vraisemblablement des espèces spécifiques de dragons en Akavir.

Caractéristiques

Ils se présentent sous la forme de larges créatures reptiliennes ailées.

Les Dragons vivent dans des grottes ou dans les montagnes et assimilés, comme par exemple d'anciens tunnels de mines, où ils amassent de grands trésors composés de pièces d'or, gemmes et joyaux, bien que seules les pièces leur soient d'une véritable utilité : ils ont en effet la faculté d'absorber le métal contenu à l'intérieur pour renforcer leurs écailles, simplement en restant couchés dessus pendant de longues périodes[3].

Ce sont de formidables adversaires, capables de réduire en pièces les plus grands combattants de Tamriel en combat singulier, et ils sont capables d'utiliser le Thu'um qui est une manifestation physique d'un discours tenu dans leur langue, la langue draconique. Ainsi combattre un dragon est comme avoir un débat philosophique dont l'issue est la mort du moins convainquant.

La philosophie est tout pour un dovah. Ce n'est pas pour rien que nous nous battons avec notre Thu'um, notre Voix. Il n'y a aucune différence entre combattre un dragon et débattre avec lui. Tinvaak los grah. Pour nous, c'est exactement la même chose.Paarthurnax, 4E 201

Les Dragons ne semblent pas se reproduire. Ils sont asexués, ne naissent ni n'éclosent[4]

Ils jouissent d'une longévité illimitée, ne meurent pas de vieillesse, seulement en combattant. Leur âme est particulièrement bien protégée et difficile à récolter. En effet, seul un membre de l'espèce est capable d'absorber l'âme d'un autre dragon[5].

Histoire

Je suis tel que mon père Akatosh m'a créé.Paarthurnax, 4E 201

Les dragons auraient été engendrés par Akatosh durant l'Ère Méréthique. Ces derniers affirmant qu'Alduin fut le premier alors que Shalidor estime qu'il apparut plus tard pour créer la civilisation draconique[6].

Quoiqu'il en soit, Alduin dirigea le peuple des dragons puis asservit les hommes qui vouèrent à ce dernier et à sa race un culte, le culte draconique. Cependant, les hommes finirent par se rebeller à la fin de l'Ère Méréthique lors de ce que l'on appela la Guerre Draconique[7]. Alduin fut envoyé dans le temps et la plupart des dragons furent chassés et enterrés dans des tertres en Bordeciel[8].

Des Dragons auraient également vécus en Akavir au moins jusqu'à la seconde ère[9]. Il semblerait que les Tsaescis ont tenté de "manger" - où manger a un sens qui fait toujours débat et pourrait signifier "assimiler" - tous les Dragons. Les Tsaescis parvinrent à réduire en esclavage les Dragons rouges, mais les noirs s'enfuirent chez les Ka Po'Tun. Se servant des Dragons comme monture, il s'ensuivit une grande guerre entre les deux peuples qui les laissa tous deux grandement affaiblis et tous les Dragons morts. Les Ka Po'Tun voulurent par la suite se transformer en Dragons, et leur chef, Tosh Raka, y parvint le premier, devenant le plus grand Dragon du monde, orange et noir[10].

Des Dragons ont parfois été vus à d'autres époques, mais ils étaient en général des cas isolés[11].

Tiber Septim aurait réussi à se faire aider de Dragons durant ses conquêtes[4], notamment du Dragon rouge Nafaalilargus, dit le "joyau de la couronne impériale".

En 4E 201, Alduin revint et ressuscita de nombreux dragons[12] afin de reformer son ancien royaume et menacer le monde, mais il fut arrêté par le Dovahkiin[13].

Culture et influences

Société

Un Dragon en Bordeciel

On ne sait que très peu de choses sur la société antique des Dragons si ce n'est qu'Alduin régnait au dessus des autres dragons. Créatures très fières ayant un fort instinct de domination, il semblerait que leur hiérarchie soit basée sur la puissance de leur Thu'um même s'il possède néanmoins un semblant d'étiquette.

Mmmmm... Drem, patience. Il y a des formalités à respecter lorsque deux dov se rencontrent pour la première fois. Selon la tradition, l'aîné parle en premier.Paarthurnax, 4E 201

Après la révolte des hommes, il semble qu'ils se soient volontairement coupés du monde et vivent reclus, même vis-à-vis des autres membres de leur espèce. Cependant, la connaissance joue un rôle important dans la mentalité des Dragons, et il sera du devoir de l'un d'entre eux de les partager avec les autres s'il venait à acquérir des renseignements importants, même si cela ne les concernent pas directement.

Bien qu'Alduin soit le seul cas documenté d'une certaine forme de hiérarchie chez les dragons, une fiction fait état d'une possible reine des dragons.

Peut-être en est-il ainsi, mais j’ai approché notre reine avec cette suggestion plus parce qu’il me semblait clair que nous devenions une race tombée dans une stase, et nous devions casser cette coquille de manière à nous fortifier.— Auteur inconnu, Le Roi Edward, 11eme Partie

Il semblerait qu'ils soient également capables de révéler le Vrai Nom, ou protonymique, de n'importe quelle personne, bien qu'ils hésitent à le faire.

Cultes et Symbolique

Un ancien temple dédié aux dragons

Les Nordiques de Bordeciel vouaient un culte aux Dragons, bien qu'on ignore si celui-ci était dédié aux créatures elles-mêmes ou à Alduin, dieu important de la mythologie nordique qui en prend l'apparence. Ce culte tomba en désuétude après la Guerre draconique[14].

C'est durant le règne des Potentats akavirois que les Dragons rouges commencèrent à symboliser l'Empire et ses troupes[15].

Akatosh et ses variantes prennent la forme d'un Dragon[16].

Dans la Baie d'Iliaque, la Chantrie d'Akatosh garde des dragonlings dans leur 'bosquet sacré' en tant que symbole divin[17].

Le Prince Daedra Peryite prend l'apparence d'un Dragon vert[16].

On note aussi les rapports entre les Dovahkiins, les enfants de Dragon, et les Dragons[18]. Certains Dovahkiins auraient même réussi à en chevaucher[5].

Objets liés

Écailles de dragon

Les armures en écailles de Dragons, introduites dans l'Empire durant le règne des Potentats akavirois, semblent être fabriquées à partir de ces bêtes[15].

La puissante armure connue sous le nom de Cuirasse en Os de Dragon est fabriquée à partir des ossements de l'un d'entre eux. Elle confère à son porteur une grande résistance au feu et la capacité de projeter des flammes[19].

Ces écailles sont aussi utilisé en alchimie leurs propriétés magiques offrent la possibilité de créer des potions de résistance au feu[5].

Une épée en or massif nommée Lamedor aurait été forgée par des Dragons et offerte à un chevalier qui aurait juré de les protéger. Elle infligerait des dégâts par le feu à sa victime[19].

Noms

Les Dragons ont généralement un nom formé d'un unique mot parfois assez complexe qui serait toujours constitué de trois Mots de Puissance du Thu'um :

Ahbiilok, Alduin, Boziikkodstrun[20], Debudjen[21], Durnehviir, Dukaanfinsot, Grahkrindrog, Haynekhtnamet, Krahjotdaan, Krosulhah, Kruziikrel, Lodunost, Ma-Tylda, Mirmulnir, Naaslaarum, Nafaalilargus, Nahagliiv, Nahfahlaar, Numinex[22], Odahviing, Paarthurnax, Payrim[23], Relonikiv, Sahloknir, Sahrotaar, Skakmat, Viinturuth, Voslaarum, Vuljotnaak, Vulthuryol.

Notes et références