Falmer

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Statue falmer.webp

Les Falmers, ou "Peuple des neiges" en elfique est une espèce d'elfes, dits les "Elfes des Neiges".

Les premiers Falmers

Gélébor, un falmer

Ils vivaient dans les régions polaires de Tamriel, comme Bordeciel ou Solstheim, il est aussi possible qu'ils aient vécu en Atmora à l'époque où cette terre était encore elfique.

Durant l’Ère Méréthique ils dominaient ces régions, jusqu'à la Nuit des Larmes, après laquelle les humains, dirigés par Ysgramor les chassèrent, d'abord de Bordeciel, puis de Solstheim. Après la Bataille de Moesring, on considère que les falmers furent définitivement vaincus.[1]

Selon les légendes, c'est durant cette période que Sai, le dieu de la Chance, n'aurait pas distribué la chance équitablement, favorisant les humains au détriment des elfes, condamnant de fait les falmers.

Plus tard, Sai tenta de réparer les choses, mais éprouva des difficultés à retrouver ce peuple, les falmers s'étant retirés dans l'ombre et les profondeurs, devenant des elfes mythiques, dont l'existence a longtemps été mise en doute.[2]

Les descendants des falmers

Chassés de leurs terres, les falmers s'éparpillèrent dans la nature, selon les régions, ces falmers eurent différentes évolutions, on peut donc considérer qu'il existe plusieurs peuples falmers totalement distincts les uns des autres, autant par leur culture que leur physiologie.

Falmers de Bordeciel

Falmer
Hutte falmer dans une grotte de Bordeciel.

En Bordeciel, les falmers trouvèrent refuge auprès des dwemers. Ces derniers les auraient forcés à devenir leurs serviteurs, puis les réduisirent en esclavage, les obligeant à vivre dans les tréfonds de l'Outreterre, comme, par exemple, à Griffenoire.
Les dwemers auraient imposé aux falmers les champignons locaux comme principale nourriture. Ce régime et ces siècles d'esclavage en vie souterraine contribuèrent aux mutations physiques subies par ce peuple au fil des générations, telle que la perte de la vue, devenue inutile, le renforcement de l’ouïe et de l'odorat, bien plus essentiels à la survie dans la nuit permanente de l'Outreterre.

Les falmers finirent par se rebeller contre leurs maîtres dwemers et une guerre s'installa entre les deux peuples, jusqu'à la mystérieuse disparition des dwemers en 1E 700. Libérés de leurs anciens maîtres, les falmers prirent possession des tréfonds de Bordeciel et établirent une culture primitive, vivant dans des huttes et élevant des Chaurus pour leur chitine. Ils commencèrent petit à petit à mener des raids en surface, afin d'enlever ou de tuer bétail et habitants et laisser çà et là quelques runes.
Ainsi naquirent les légendes nordiques à propos des falmers ; Des créatures aveugles, ressemblant aux gobelins, sortaient des entrailles de la terre, sous couvert de la nuit, pour massacrer les troupeaux, attaquer les voyageurs solitaires et voler les bébés endormis dans leur berceau[3].
Les Nordiques finirent par imputer quasiment tous les revers de fortune ou désastres aux manigances des Falmers.[4]

Si leur existence a été très longtemps mise en doute par les populations de la surface, au début de l'ère quatrième, leurs incursions de plus en plus fréquentes finirent par attester de la réalité des falmers de Bordeciel.
Notamment de nombreuses caravanes devinrent les cibles d'attaques dans de nombreuses régions de Bordeciel.

Les falmers n'attaquent pas les caravanes et autres passants uniquement pour le massacre et le vol. Ils emportent leurs prisonniers, crèvent leurs yeux, en font leur esclaves, les donnent à manger aux Chaurus et parfois, les sacrifient, comme en attestent les rares notes des prisonniers condamnés à mort dans leur prison souterraine.

On utilisait leurs oreilles pour leurs propriétés alchimiques.

En 4E 201, des membres de la Guilde des Voleurs mirent au jour une immense statue représentant un elfe des neiges avant la métamorphose de la race, ils en retirèrent les deux yeux extrêmement précieux de cette statue à leurs propres fins.[5]

La même année, Sérana Volkihar et le Dovahkiin découvrirent Gélébor et Vyrthur, deux elfes des neiges non transformés dans un Temple d'Auri-El en Bordeciel. Aux confins du Val-Oublié, sans doute l'une des dernières colonies d'Elfes des Neiges purs sur Tamriel, la chapelle d'Auri-El était occupé par Vyrthur, transformé en vampire et devenu fou au fil des années, qui fut terrassé par le Dovahkiin, au terme d'un combat qui détruisit l'édifice dédié au Dieu Altmer du Soleil.[6]

Les falmers de Solstheim

Un Riekelin
Article détaillé : Riekelin.


Il se trouve en Solstheim de petits êtres bleuâtres nommés les Riekelins. Selon les légendes Skaals, ces êtres seraient les falmers des légendes.

Il est en effet possible que les falmers de Solstheim se soient réfugiés dans les profondeurs de l'île, et au fil des générations, ils furent frappés de nanisme et auraient régressés culturellement.

Cette thèse, bien que possible, n'a jamais été prouvée, en effet certains pensent que les riekelins ne sont que des sortes de gobelins des neiges.

Les falmers ailleurs

D'autres êtres ont été assimilés aux falmers au cours de l'histoire:

En Hauteroche durant les années 3E 390 se trouvaient dans les cavernes glacées de Glacier Crawl des humanoïdes qui ressemblent à des elfes des neiges. Invariablement hostiles, il est difficile de dire s'ils sont descendants des falmers.

De même, la ville d'Aubétoile fut à une époque assiégée par des "tribus des glaces", là encore se sont des humanoïdes qui ressemblent aux descriptions d'elfes des neiges, mais il est difficile de statuer sur le fait qu'ils soient ou non des falmers.

Noms

Les noms des falmers ne se composent que d'un seul mot à l'instar des altmers et des bosmers.

Noms masculins

Athring, Celegriath, Edhelbor, Gélébor, Nirilor, Sidanyis, Vyrthur

Noms féminins

Lilyarël

Notes et références

A lire : Étude des Falmers